Coup de gueule

Politique & Automobile : une vision toujours plus court-termiste

Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Hausses des prix du diesel mais plus globalement des carburants, malus toujours plus pénalisant en 2019, bannissement des véhicules diesel anciens étendu sur la zone du Grand Paris, les annonces s’enchaînent à un rythme effréné en cette fin d’année pour les automobilistes. Et si généralement les politiques usent et abusent de la carotte et du bâton, par soucis d’économie (ou de profit) la carotte semble de plus en plus souvent rester au coffre, il n’y a alors plus que le bâton qui est visible pour bien des possesseurs de véhicules.

Enfin pas tout à fait, il y a bien encore quelques carottes que les politiques essayent de nous vendre (un peu comme de la glace à des esquimaux), mais elles semblent parfois tellement inatteignables voire irréalistes dans le contexte actuel que l’on ne peut pas toujours en tenir compte. Les politiques interviewés sur les plateaux TV ou Radio nous parlent sans cesse du “bonus écologique” allant jusqu’à 6000€ et de la “Prime à la Conversion” pouvant atteindre 2500€ (oui enfin faut bien lire les conditions en petits caractères), croyant faire briller les yeux des ménages français.

diesel plein

Le 3615 code QuiNenveut de l’automobile ?

Alors que j’écoutais une chaîne d’information en continu (pour reprendre le terme concédé), j’ai littéralement bloqué sur les propos d’un politicien. Je ne saurais plus vous dire qui il était, de quel bord il était, ou bien quelle fonction il tenait, il n’y a bien que quelques naïfs pour encore croire que l’herbe est plus verte d’un parti politique à un autre, une fois qu’ils ont un poste au gouvernement ou bien chaudement installés dans l’hémicycle, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre.

Bref les politiques semblent vouloir tous nous pousser à acheter de nouveaux véhicules (neufs ou occasions très très récentes) et encore plus si c’est du véhicule hybride ou électrique. Je pense que tous mes contacts chez les constructeurs automobiles sont ravis de cette brillante idée (moins sur le tout électrique ou l’hybride, certains sont un peu à la bourre pour l’offre). Imaginez bien qu’en France on a un parc automobile estimé à plus de 39 millions de véhicules, donc même si on en enlève quelques millions suffisamment récents pour encore avoir le droit de citer sur nos routes, cela laisse encore beaucoup de millions d’autos qui pourrait venir faire exploser les carnets de commande.

Embed from Getty Images

Sauf que … il y a un peu un gouffre énorme entre “vouloir” et “pouvoir” …  Je veux bien m’acheter une voiture crit air 1 ou 2, genre la petite Mustang V8 que j’ai testé il y a peu, mais je ne peux pas forcément le faire. Bon ok, mon exemple est un peu capillotracté car étant passionnée d’automobiles, mon choix n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus rationnel (quoique ma BMW 320DA est finalement très pragmatique par rapport à mes autres véhicules). Mais quand bien même je voudrais une voiture un peu plus raisonnable, je serais bloquée, enfin prise à la gorge, dans ma démarche. Pourquoi ? Parce que j’ai un véhicule diesel de fin 2005, je ne profite donc pas de la prime à la reconversion, encore faudrait-il de toute façon que je sois assez dingue pour acheter un véhicule neuf (ou d’occasion récente), par contre je prends de plein fouet les conséquences de la chasse au diesel. En un peu plus d’un an (car je surveille la côte sur lacentrale régulièrement) mon véhicule a perdu 3000€ de sa valeur résiduelle (enfin si on peut encore parler de valeur).

Forcément d’une voiture qui pouvait avoir encore un intérêt sur le marché de l’occasion pour autrui il y a quelques années, ma daily est en passe de devenir persona non grata grâce aux politiques économiques, oups non ! Je me suis emmêlée les pinceaux “écologiques” (les deux mots sont tellement proche en politique). Et si je parle de moi ici pour l’exemple, alors que je suis plutôt bien lotie, je pense avant tout à tous possesseurs qui ont acheté une Renault Laguna, Megane 1, Peugeot 306 en diesel dans la fin des années 90 pour l’emmener jusqu’à la casse (ou du moins aussi loin que possible), comme cela se faisait à une époque où la consommation à grande vitesse n’était que l’apanage de ménages très aisés.

casse auto

Non maintenant on doit consommer, consommer et consommer toujours plus (y compris dans l’automobile avec des offres de location plus incitantes), en conséquence on doit produire pour détruire / recycler, même si on a des objets encore fonctionnels (regardez ces vieilles 2cv encore rutilantes sur nos routes de campagne…). Ça c’est “l’éconologie moderne” censée être vertueuse, alors que comme je l’abordais dans mon article sur le traitement du dieselgate aux USA, j’en cherche toujours la logique environnementale.

La chasse au diesel est ouverte (tous aux abris)

Mais revenons à notre actualité nationale, j’aurais bien aimé avoir un chiffre de l’impact de l’extension au Grand Paris  (pour le moment tout ce qui est à l’intérieur de la limite fixée par l’A86) de l’application du bannissement des véhicules classés en Crit Air 5 (Diesel d’avant 2001) dès juillet 2019, sachant que les Crit Air 4 suivront sous peu (et ainsi de suite)… Nos politiques fonctionnent de manière binaire : “bien” / “mal” sans aller vraiment plus loin dans la réflexion. Exemples un peu farfelus mais sûrement vrais :

  • Acheter un véhicule électrique ou hybride plug-in … ok… mais où est ce que je le recharge ?  Beaucoup de personnes habitant en immeuble  (et je ne parle même pas des cités) ne peuvent pas forcément avoir accès à des prises électriques (et ne parlons pas de wallbox) même s’ils ont des box ou garages. Imaginez si tous les véhicules que vous croisez stationnés dans votre rue avaient besoin d’une prise de courant… comment ferions-nous ? Les infrastructures ne sont pas prêtes (et la techno non plus, ce n’est que les débuts)
  • Emprunter les transports en commun …  ok … mais comment faire pour remplacer un trajet en voiture de 40 minutes par son équivalent en transport en commun qui prend plus de 2 heures (exemple d’un Gif sur Yvette / Chambourcy que j’avais cherché, mais valable dans beaucoup de liaisons au sein de la région parisienne).. et je ne parle pas de ceux qui travaillent de nuit, ceux qui font des tournées (service à la personne / infirmières…) et ceux qui doivent se déplacer avec des équipements (prendre les transports avec un sac à dos est déjà bien assez galère).
  • Moins de taxes sur l’électrique, l’hydrogène, le gaz … ok … mais pour combien de temps ? Qui est assez naïf pour croire qu’une fois la transition effectuée vers ces nouvelles sources d’énergie elles ne seront pas elles aussi taxées comme l’est actuellement l’essence ?

VE parking recharge

Je ne rejette pas forcément le besoin de faire une transition vers des véhicules moins polluants (au contraire c’est une bonne chose, si personne ne triche, suivez mon regard) je dis juste qu’ils ont un peu trop pensé en termes d’échéances électorales et non au rythme naturelle d’acceptation du changement (je parlais de “marche forcée” dans un de mes articles récents et je maintiens). Il a fallu 30 ans pour passer de “le diesel c’est magique” à “le diesel c’est le mal absolu” et 5 ans pour le bannir comme s’il n’avait jamais existé (ni vu ni vu!).

Nos infrastructures ne sont clairement pas adaptées à cette transition rapide et irréfléchie vers une mobilité électrique (n’est pas la Norvège qui veut), en attendant on augmente le prix des carburants et surtout ceux du diesel en creusant d’autant plus vite les inégalités. Car oui dans cette course à l’achat d’une voiture plus “crit air compliant”, on met encore plus à la marge une population modeste et/ou rurale pour qui la mobilité revient à une question de survie. Donc j’abordais le sujet de manière futile et légère en parlant de moi, mais ce n’était que pour cacher mon désarroi face à des politiques dont les salaires leur permettent certainement de changer de voitures tous les ans (achetées comptant, en LOA, en LLD ou peu importe) comme des enfants gâtés mais qui oublient tous les autres qui ont une consommation raisonnée et durable d’un véhicule.

Bonnes affaires ou pas…

Et ce n’est pas une prime à la conversion versée au bon vouloir de l’état qui va changer la donne. Car le plus drôle ou sordide, c’est que l’année dernière cette prime a été quasi victime de son succès, le gouvernement n’avait budgété qu’environ 100 000 primes hors beaucoup plus de ménages ont tenté d’en profiter (250 000 et l’année n’est pas finie), mais certains ont dû attendre plusieurs mois pour récupérer la dite prime, le temps que l’état récupère de quoi la payer. Pour 2019 l’état table sur 250 000 primes ce qui va probablement être en dessous de la réalité vu la politique en place (et l’inflation des prix du carburant). Mais n’oubliez pas quelque chose, l’argent que l’état vous donne (bonus éco ou prime de reconversion), vous l’avez de toute manière payé d’une manière ou d’une autre (via vos impôts, des amendes, un malus éco, d’autres taxes …), il faut arrêter de croire au Père Noël si vous pensiez encore que des cadeaux peuvent tomber du ciel parce que vous avez été sage.

soldes

Pour finir sur une note un peu plus positive, si vous rentrez dans les conditions de la prime à la reconversion (ou pas) et que vous avez un peu de sous devant vous, à cause ou grâce à WLTP il y a beaucoup de bonnes affaires en concession avec des véhicules 0 km mais déjà immatriculés qui devraient avoir des bonnes ristournes… Sur le mois de Novembre et Décembre, il devrait donc y avoir de quoi négocier des véhicules qui rentrent dans les vignettes crit air 1 mais à des tarifs beaucoup agréables pour le budget de votre famille, alors si vous hésitiez, moi je vous conseille de vous activer 😉

Vous pouvez aussi relire certains de mes articles sur des sujets proches :

 

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.