Actualité Coup de gueule

Paris : sans péage urbain mais aux accès réservés aux plus aisés ?

stationnement paris

S’il y a une chose que l’on ne peut pas reprocher à Anne Hidalgo et son équipe, c’est de savoir tenir le cap quant à leurs ambitions de chasser les voitures et autres véhicules polluants de la capitale. Pour une fois que l’on n’en voudrait pas à des politiques de ne pas tenir leurs promesses électorales… C’est loupé !

Finalement est-ce que les dernières annonces de David Belliard (adjoint d’Anne Hidalgo) concernant les solutions de stationnement à Paris sont une surprise ? Pas vraiment ! Ces sujets étaient déjà dans les tuyaux depuis quelque temps, on attendait juste de savoir à quel moment le couperet allait tomber.

Stationnement payant pour les 2 roues motorisés

Sauf pour les deux-roues électriques, même si l’offre reste encore un peu trop légère, cette mesure pourrait pousser certains à envisager l’électrique. Même si comme pour la voiture, la même question demeure, comment recharger son véhicule facilement, surtout dans une grande ville comme Paris qui n’offre pas ou peu de solutions de recharge.

D’autres communes se sont déjà risquées sur ce sujet hautement impopulaire du stationnement deux-roues payant. Mais, au risque de me faire quelques ennemies chez les motards, j’ai tendance à penser que cette mesure est un mal pour un bien. Déjà, parce qu’il n’est pas logique que seules les voitures aient à supporter cette charge, alors même que les deux-roues occupent également de la place sur la chaussée. Mais aussi, parce que cela va un peu réguler la jungle qu’est devenu le stationnement des deux-roues à Paris.

stationnement paris

Normalement, cela devrait aussi faire disparaître les véhicules ventouses laissés à l’abandon sur certains emplacements de stationnement, alors que d’autres deux-roues ont eux besoin de se stationner pour leurs déplacements quotidiens.

Par contre, là où la mairie de Paris fait erreur, c’est sur le tarif appliqué à ce stationnement des deux-roues motorisés. Vincennes ou Charenton-le-Pont, qui ont été pionner sur le sujet en 2018, avaient une réflexion qui était plus cohérente. Un scooter (ou une moto) occupe 3 fois moins d’emprise au sol qu’une voiture, donc paie son stationnement qu’un tiers du tarif auto.

A Paris, le tarif annoncé est de 50 % du tarif des voitures, tarifs automobiles qui sont amenés à augmenter fortement d’ici quelques semaines. Avec plus de 100 000 deux-roues circulant au quotidien sur la capitale, la nouvelle devrait être réellement impopulaire, mais la mairie s’en fiche, au contraire, on pense même qu’ils aiment ça.

paris rue

Tarif de stationnement en hausse et FPS aussi

Là encore, est-ce vraiment une surprise ? C’est plutôt le contraire qui aurait réussi à nous étonner. Il n’empêche que la pilule est un peu grosse à avaler.

Pour ceux qui se déplacent à Paris en voiture (ponctuellement ou quotidiennement), c’est la douche froide côté budget auto. Déjà que les prix de l’essence sont revenus à leur plus haut niveau, il va également falloir composer avec des stationnements en surface qui coûteront plus cher.

Dès le 1er aout 2021, il vous en coûtera 6 €/heure pour le centre de Paris (zone 1), ou 4 €/heure pour les arrondissements plus excentrés (zone 2). C’est tout simplement une augmentation de 50 % des tarifs de stationnement qui se profilent. Ils étaient jusqu’à maintenant de 4 €/h en zone 1 et 2 €/h en zone 2.

horodateur

Et attention à ne pas oublier de payer votre stationnement, car les sulfateuses à PV privatisées que sont Streeteo et Moovia ne vous louperont pas. Là aussi, les forfaits post stationnement (FPS) augmenteront prochainement de 50 %. Il vous sera facturé 75 € pour un oubli ou dépassement en zone 1, et 50 € en zone 2. Enfin, il sera toujours autant compliqué de faire valoir un FPS abusif, donc il va falloir redoubler de vigilance.

Moins de places en surface et une zone payante élargie

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule … (ironie, je précise)…
Le bois de Boulogne et le Bois de Vincennes, qui échappaient jusqu’à maintenant à la main mise du stationnement payant, vont basculer du côté obscur de la force dès l’automne prochain.

Ces deux poumons parisiens permettaient encore aux gens de passage de stationner gratuitement, mais ils ne feront plus exception. Il faudra également s’acquitter d’un tarif de stationnement de zone 2, soit 4 €/heure.

Enfin, pour finir en beauté la liste des bonnes nouvelles, alors que les tarifs de stationnement augmentent de 50 %, c’est près de 50 % de places de stationnement en surface qui vont être progressivement supprimées. Déjà largement monopolisées en ce moment par des terrasses éphémères de piètre qualité, la mairie prévoit la suppression de 60 à 65 000 places de stationnement pour voitures sur la durée de leur mandat. L’objectif de la mairie est bien entendu de réduire la tentation de venir à Paris en voiture, et de cacher ceux qui osent le faire dans des parkings souterrains (coûteux).

stationnement paris

Seule éclaircie dans ces dernières annonces, il devrait y avoir 1000 places de plus pour les personnes handicapées, ainsi que 1000 places pour les véhicules d’autopartage et autant de places de livraison supplémentaires. Cela ne consolera pas les professionnels venant à travailler sur Paris, mais ils devront s’en satisfaire.

En bref

Si l’application de la ZFE n’avait pas chassé assez de pauvres automobilistes des rues de Paris en les menaçant de contraventions salées, les nouveaux tarifs de stationnement devraient finir d’achever de décourager les plus précaires et les classes moyennes (qui le pouvaient encore) de venir s’encanailler à Paris en voiture, et peut-être même ceux qui roulent en deux-roues.

Mais David Belliard, qui lui se déplace en taxi (certainement remboursé en note de frais), ne voit que du positif dans ces changements… Il parait que c’est pour le bien de Paris. Si vous avez l’impression que ces politiques vous prennent pour des c*ns, ne cherchez pas plus loin, c’est juste parce que c’est bien le cas.

Pour les plus riches, ces changements seront imperceptibles, cela tombe bien c’est probablement une part de leur électorat. Ils pourront donc continuer à circuler peu importe leur véhicule. Par contre, pour ceux qui se doivent de surveiller leur budget (touristes comme franciliens), la moindre excursion à Paris pour un musée ou du shopping, grèvera vite le budget de la journée de 30 à 50 € supplémentaire pour quelques heures dans le centre de Paris.

Élitiste l’accès à la capitale ? Par la route, c’est certains… il ne vous restera que les aléas des transports en commun ou le vélo si vous avez un budget serré, ou bien faire comme moi, quitter la région francilienne pour la province !

A propos de l'auteur

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.