Inclassables

Assurance auto : changer d’assurance a parfois du bon

en voiture sur route innondée

À moins d’avoir une bonne relation avec son agent d’assurance du coin, on peut avoir envie d’aller voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. C’est en tout cas ce qui s’est passé pour moi, il y a quelques semaines en arrière, au moment où j’ai découvert une nouvelle augmentation de 2,5 % de ma prime d’assurance voiture, alors que celle-ci passe plus de 95 % de son temps au garage.

Comme la fidélité est de moins en moins récompensée, et que les grandes entreprises (télécom, banque, assurances, etc.) préfèrent dilapider leur argent à favoriser l’acquisition de nouveaux clients. Pourquoi devrait-on se gêner et ne pas en profiter un peu ? Même si toute la partie recherche et paperasse peut-être fastidieuse, il serait dommage de ne pas bénéficier d’offres plus attractives. Surtout que la loi Hamon rend ça beaucoup plus facile, il suffit alors souvent de faire le tour de certains sites et de cliquer sur les boutons : Devis assurance auto en ligne pour se lancer.

Mon expérience récente du changement d’assureur

Dans cet article, je ne citerai aucun nom, mais je vais partager mon expérience. Elle est d’ailleurs tellement fraîche que je suis dans la période entre deux assureurs (résiliation de mon ancien contrat prise en charge par mon nouvel assureur). Habituellement, je ne changeais d’assurance qu’au moment où je passais à un nouveau véhicule. Pour un même véhicule, les différences entre deux assurances peuvent être importantes, et certaines compagnies n’assurent pas certains types de véhicules, j’avais notamment eu le cas avec ma Nissan 350Z à l’époque.

Là, les choses ont un peu changé, j’ai gardé la même voiture depuis 2009. La première compagnie d’assurance où j’avais pris mon contrat a cessé son activité. Les contrats ont été repris par la maison mère. Sauf que je n’ai pas trop aimé la manière dont s’est passée la reprise, le site de cette assurance est en plus très mal fait, je n’y trouve pas les informations utiles, encore moins mon contrat. Bref, cela m’agace, alors quand pour la seconde année consécutive, je reçois une augmentation automatique de 2,5 % de ma prime d’assurance, je me décide à regarder ce que je peux trouver ailleurs.

assurance carte verte

Le premier réflexe a été de lancer une recherche sur un comparateur d’assurances, mais le résultat n’est jamais vraiment optimal, car ils ne comparent qu’avec leurs « partenaires », donc le résultat est faussé. J’ai alors fait le tour de plusieurs grosses maisons d’assurance pour soumettre mes informations très (voire trop) personnelles. Autant dire que ça fait un peu de boulot pour économiser une vingtaine d’euros d’augmentation. Au final, c’est près de 160 € d’économie que je vais faire avec ce changement.

Le dilemme se pose ensuite entre vouloir opter pour la meilleure offre et une offre moins bonne, mais plus sûre ou pratique. Dans mon cas, j’ai finalement joué le regroupement de contrats avec celui de mon logement, en profitant de « 2 mois gratuits » pour rapatrier mon contrat auto, le deal me semble correct. Si jamais je ne suis pas satisfaite, il me suffira d’attendre un peu plus d’un an pour passer à une nouvelle offre.

Quelques conseils pratiques

De mes propres recherches, il y a plusieurs choses que je recommande :

  • Attention aux comparateurs : ils sont un bon indicateur, mais rien ne vaut une recherche sur les sites des assurances, le devis n’en sera que plus précis
  • Comparer ce qui est comparable : attention aux conditions de couverture/garantie et autres options à activer pour avoir une couverture équivalente à celle que vous avez actuellement. On évite de changer pour moins bien (sauf coup dur).
  • L’appel de l’offre la plus basse : oui, on veut tous faire des économies, mais vouloir gratter 10 € peut coûter plus cher le jour où on a besoin de son assureur. Donc il vaut mieux penser « bon rapport qualité/prix » quand on le peut.
  • Pas de changement si l’historique n’est pas clean : à moins que votre assurance actuelle vous résilie (ça arrive) justement à cause d’une période « pas de chance ». On évite de vouloir changer d’assurance quand on a eu des accrochages ou bris de glace récents. Mieux vaut faire parfois le dos rond, pour avoir de meilleurs tarifs un peu plus tard.
  • Pas de fausses déclarations : on peut être tenté de tricher dans les déclarations faites sur les devis en ligne, mais là encore, c’est une idée qui peut couter très cher au moment où on en aura vraiment besoin.
  • Avoir une bonne vision de l’utilisation de sa voiture : à quoi bon vous assurer pour un kilométrage illimité si vous n’utilisez la voiture que le week-end. Il existe de plus en plus de formules adaptées à des situations particulières, mais pour ça, il faut avoir pris le temps de faire le point.

L’article contient un lien sponsorisé, mais son contenu n’est pas influencé par un annonceur

A propos de l'auteur

Portrait Miss280ch 350z

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.