Coup de gueule Sur la route

C’est l’histoire d’un devis BMW deux fois plus cher que chez l’indépendant…

bmw dernier sav conccession mulhouse

J’aimerais pouvoir dire du bien de temps en temps des concessions automobiles et de leur service après-vente, mais à chaque fois que j’ai espoir d’être agréablement surprise, c’est finalement encore pire. Voilà, en quelques mots, comment je vais encore une fois décrire ma relation avec la concession BMW du coin.

Ceux qui me suivent depuis longtemps sur Miss280ch.com doivent vraiment commencer à se dire que je ne vais en concession que pour avoir matière à faire des articles, et je dois bien l’avouer que c’est aussi le sentiment que je finis par partager. Le dernier passage en 2020 me permettant de mettre en lumière le fameux “forfait covid” toujours appliqué actuellement. Je commence à croire que je suis victime d’un syndrome de Stockholm, à moins que cela ne vire au pur masochisme.

Indépendants vs SAV du constructeur

Les garages indépendants ont une réputation sulfureuse qui leur colle à la peau, beaucoup souffrent de l’image d’arnaqueur ou de gougnafier à cause de brebis galeuses dans la profession (un peu comme chez les plombiers ou les serruriers).

Les franchises de réparation sont guères mieux perçues en général. Donc quand on ne veut pas se prendre la tête à chercher la perle rare, à savoir un garage honnête et compétent, on fini par se dire que l’atelier de la concession est sûrement l’alternative la plus sûre.

Rassurante, elle l’est, mais est-ce que ça vaut le prix d’or qu’elles affichent, c’est une autre question.

Des tarifs de main-d’œuvre qui explosent

Je vous laisse consulter le baromètre édité par l’Argus sur les frais de MO par marque pour vous faire une idée de la situation actuelle. J’en suis presque jalouse, puisque dans mon activité professionnelle, je facture à mes clients un tarif horaire moins élevé qu’une très grande majorité des ateliers des concessions, je me suis apparemment trompée de voie.

Un sentiment que l’on est nombreux à partager au moment d’engager des frais sur son véhicule. Le coût de la main-d’œuvre a explosé, tout comme celui des pièces détachées, de quoi alourdir le budget automobile des Français.

Il y a toujours des moyens pour réduire la facture, mais cela ne passera certainement pas par les ateliers des marques, où la moindre action est facturée en “VT”. Au moins, on ne peut pas se plaindre d’un manque de transparence, par contre c’est une information à double tranchant, vous allez comprendre pourquoi je dis ça.

Ma dernière expérience en concession BMW

Quoi de mieux qu’un cas concret pour illustrer le sujet !

Ma BMW 320D (e90) m’a fait une drôle d’erreur au début de l’été, le voyant DSC clignotant au tableau de bord avant de disparaître, mais physiquement, je sentais la puissance aux roues limitée à ce moment. La première fois, je n’y ai pas trop prêté attention et elle ne l’a pas refait pendant quelque temps. Puis c’est revenu dans quelques situations assez précises (à savoir quand j’accélérais avec un peu d’angle dans le volant). Jusqu’à une fois, où rentrant d’un RDV client, l’erreur semblait s’emballer.

J’appelle donc la concession pour expliquer mon problème et prendre RDV. Forcément en été, le délai était d’environ 5 semaines avant de pouvoir déposer la voiture.

Au moins, cela m’a laissé le temps d’essayer de trouver ce que les différentes causes que cette panne pouvait être. Mais ça, c’est comme traîner sur Doctissimo quand on est un peu malade. Pas toujours la meilleure des idées pour se rassurer.

Le jour J, je vais pour déposer ma voiture, j’explique dans quels cas l’erreur est apparue de manière la plus précise possible, indique que lors du montage des pneumatiques, il y avait une remarque sur un possible problème au niveau du train arrière. Et j’en profite pour signaler un bruit dans la direction (que je traîne depuis un moment) de manière à avoir un chiffrage.

La journée se passe, je finis par recevoir en début de soirée via la plateforme de suivi d’intervention deux devis, accompagnés d’une petite vidéo (pour le bruit de direction) et une photo de la pièce défectueuse pour le problème de capteur : 1 387 € (panne du capteur abs) et 805 € TTC (le changement de direction).

bmw dernier sav conccession mulhouse

Comment dire que le choc a été un peu brutal, surtout sans explication de la part du référent de la concession. J’observe les devis lignes par lignes, et quelques-unes me semblent déjà un peu exagérément chères.

Je décide d’appeler la concession le lendemain pour comprendre le devis et pour finir par dire qu’à ces tarifs–là, on ne lancerait pas les travaux dans l’immédiat.

Je vais donc récupérer ma voiture. Tarif du diagnostic : 234.77 € TTC, répartis globalement en 20 minutes de test routier et 1h40 de recherche de panne. Il faut alors comprendre à ce moment-là que la détection de panne (y compris le test routier) vous coûte aussi cher qu’une réparation mécanique. Légèrement piquée au vif, je me dis qu’à ces tarifs-là, je vais aller demander son avis à un ou deux garages recommandés par des amis bagnolards histoire d’avoir un second avis médical.

Le second souffle grâce à BM68

Je me décide à appeler ce garage indépendant situé pas si loin de chez moi et spécialisé BMW, on avait déjà à l’époque laissé la 135i cabriolet, mais cela faisait des années que je n’y étais plus allée.

bm68 à Staffelfelden

Je les appelle en leur expliquant que je sortais de chez BMW avec un devis qui me semblait élevé et j’aurais aimé avoir leur avis. J’avais pris avec moi les devis et la photo de la pièce défectueuse (tant qu’à avoir dépensé 234 € de recherche de panne autant le rentabiliser).

Déjà rien qu’avec mes explications lors de l’appel, le patron de BM68 à Staffelfelden avait déjà ciblé la panne, un grand classique chez BMW apparemment. Prudente, en arrivant, je leur explique que j’aimerais leur avis, mais que je n’ai pas forcément envie de repayer un diagnostic aussi coûteux que chez BMW Mulhouse (ce qui les fait doucement rigoler).

Inutile, en deux minutes avec la photo sous les yeux, il n’y avait plus aucun doute sur la panne et sur la solution, et j’avais déjà deux fourchettes tarifaires (avec deux hypothèses de réparation) qu’il me confirmerait avec des devis établis dans les règles de l’art. Dans l’hypothèse la plus haute, où l’on change tout le cardan arrière gauche avec le capteur ABS, le devis s’établit à 632 € … 632 € au lieu de 1 387 € en concession pour le même devis ! (même prestation)

bm68 devis
Devis par BM68
devis bmw mulhouse
Devis concession BMW Mulhouse

D’un côté une vague de soulagement me porte, car cela rentre dans un budget réparation acceptable pour une voiture qui vaut entre 4 et 5 000 €, d’un autre côté une vague de colère m’a envahi. L’impression d’avoir été purement et simplement flouée par la stratégie des concessionnaires et plus précisément BMW Mulhouse appartenant au groupe Hess dans le cas présent.

Flouée pour deux raisons :

  • Comment une concession peut décemment facturer 2 heures de recherche de panne quand le garage indépendant en quelques minutes peut faire le même diagnostic ? Et même sans avoir eu la photo et le devis de BMW, aurait limité le coût de cette détection de panne à celui d’un passage à l’outil de diag.
  • Comment justifier que le cardan posé par BMW est facturé 690 € HT au lieu de 320 € chez l’indépendant ?

Bref, à quel moment les concessions vont arrêter de faire porter sur les clients les coûts faramineux de leur mode de fonctionnement dispendieux !

Moralité, j’ai reçu le devis pdf par mail de BM68 que j’ai accepté immédiatement (en optant pour le changement de cardan et pas uniquement en essayant de changer cible et capteur pourtant bien moins cher). BM68 a réussi à me trouver un créneau dans un délai acceptable quitte à leur laisser la voiture plusieurs jours pour passer entre deux clients (sinon les délais sont assez longs, victimes de leur succès). Finalement la voiture a été faite dans la journée et j’ai été avertie de la bonne nouvelle par un petit SMS. Je suis repartie ravie et contente d’avoir dépensé ces 632 € chez BM68 !

Vu le nombre de voitures qui y sont déposées tous les jours, je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il y a parmi ces propriétaires bons nombre de déçus de la politique commerciale de la concession de Mulhouse (voire même de Colmar).

Alors, à quel moment les constructeurs vont arrêter l’hémorragie et remettre en question le modèle ? Quand il sera trop tard parce que les clients passeront par des mandataires plutôt que des concessions pour leur VN et VO récent ? Ou quand en dehors des véhicules en leasing, les clients auront fui les ateliers des concessions ? Quel business-model sera encore viable pour faire perdurer ces groupes automobiles qui ne vivent que sur des volumes conséquents !

JMS Automobile (la concession BMW de Mulhouse) m’avait envoyé une petite enquête de satisfaction après mon passage et j’avais déjà réservé “ma satisfaction”, mais autant dire que l’article du jour est définitivement ma lettre de rupture officielle !

Sur le même sujet vous pouvez relire : Quand la concession casse ou favorise l’image de la marque, mon expérience BMW

A propos de l'auteur

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

4 commentaires

  • Que dire en faisant court!
    Je pense que c’est valable chez la majorité des concessionnaires qui ne sont pas toujours des passionnés de la marque qu’ils vendent et entretiennent. Qu’ils ont des frais à payer pour vendre ou entretenir la marque, la taille du show room, des salaires plus élevés au niveau de la direction…qu’ils répercutent dans les réparations.

    L’ayant vécu chez Renault, Fiat et Alfa Romeo, je n’hésitais pas à mettre mes voitures chez un garage généraliste multi marque mais avec bonne réputation, devis honnêtes et jamais eu de soucis.

    Pour la Maserati c’est différent, je suis prêt à payer un peu plus cher car j’ai le tampon Maserati (et ça compte à la revente) et car je sais que le concessionnaire est sérieux, passionné et à bonne réputation. Et pourtant j’ai bien conscience que je pourrais payer 20 ou 30 % moins cher chez un indépendant.

    Pour le reste des mes voitures c’est du leasing donc menfou !

  • Bonjour,
    Comme vous me l’avez proposé sur Twitter , je vous raconte rapidement mon aventure « sympathique »avec BMW
    Véhicule acheté neuf dans le réseau France 440i préparé Mperformance 360 cv
    1er révision donc juste une petite vidange et quelques contrôles de routines , je récupère mon véhicule un petit bruit anormal et voyant de pression d’huile qui s’allume je retourne le véhicule ( je n’étais même pas sorti de leur parking) il garde le véhicule 2h et je répare avec .
    J’ai 2 voitures donc le m440i au garage chez moi et je le reprends 4 jours après pour partir en vacances. A moitié chemin bruit plus vibration , une alerte groupe propulseur donc j’appelle la concession qui m’a fait la révision… oui vous pouvez continuer votre chemin Mr …. bon le tableau de bord disait la même chose donc …on va doucement mais on fini le trajet.
    Arrivé à destination, direction une concession BMW…diagnostic moteur entrain de lâcher….un moteur tout neuf de 19000km …LORS DE LA RÉVISION ILS ONT DÉMARRÉ LE MOTEUR SANS REMETTRE DE L’HUILE ET ME L’ONT CACHÉ donc véhicule immobilisé …expert avocat etc… mais comme ce sont les mêmes de partout, la concession qui fait l’intervention de changement moteur , elle aussi a sont lots d’incompétents.
    Au bout d’un an lorsque je dois reprendre mon véhicule, je le fais contrôler par un expert qui détecte une vibration, il fait changer les 4 pneus car immobilisé pendant plus d’un an et pense que cela ira …Non pas du tout !!! À nouveau expert et là on s’aperçoit que la jante arrière et complément voilée !!!! Avec une dizaine de plomb dessus pour essayer de masquer la vibration !!! Je vous passe les détails ce serait trop long vous vous en doutez‍♂️ Je ne cite pas les concessions car bien entendu procédure contre l’une et l’autre .
    Par contre un jour j’ai failli m’étouffer a cause d’eux lorsque j’ai entendu leur publicité sur la formation et qualité de leur ouvrier en atelier ..240h de formation !!!!! Messieurs je pense qu’il faudrait revoir vos formateurs ou alors passé à autre chose .
    Je sais qu’il y a des problèmes de personnels qu ils ne sont peut-être pas payés comme il le faudrait et encore je ne pense pas que chez BMW ce sont les moins bien lotis mais quelle incompétence !!!

  • Tellement vrai! Je pense qu’on est nombreux à avoir ce sentiment d’être prise pour une vache a lait en concession. Pour rebondir sur le point du diagnostic, les sav des marques ont standardisé à l’extrême leurs processus (chez bmw, le personnel qui réceptionne ton véhicule doivent avoir une certif interne), tout cela dans un but d’améliorable de la qualité, ce qui est louable mais produit des effets pervers sur les coûts. Exemple vecu sur une Mini R56 (une véritable plaie niveau fiabilité): suite à remplacement de batterie, je me retrouve sans phares, ni clignotant, ni vitres électriques, ni radio et ventilation. Une simple recherche internet pointe le boitier FRM, panne archi connue en réseau et même prise sous garantie aux US. Ma concession attaque directement avec un diagnostic a 250€… « mais y’a pas besoin de diagnostic monsieur!! », je sais mais c’est la procédure, on doit la respecter sinon on ne répond pas aux standards de BMW. Prix du remplacement du FRM: 750€…une note totale a 1000€. Résultat, j’ai démonté le boitier, envoyé a un spécialiste BMW qui l’a réparé pour 150€ en 24h. Meme pas le prix du diag. No comment !

  • J’ai aussi une expérience douloureuse avec BMW Sausheim sur l’entretien de mon ex 335xi, avec notamment un véhicule récupéré avec une odeur persistante à l’intérieur…
    Il s’avère que la voiture avait été malmenée lors de son essai routier et que l’odeur provenait de l’embrayage !
    Le chef mécano avait reconnu le problème mais “je gère 20 personnes et ne peux malheureusement pas être tout le temps derrière eux”.

    Chez Audi en face, ce n’est pas mieux, avec des vendeurs qui vous prennent de haut.

    Alors oui certes, chez les indépendants vous ne trouverez pas de Nespresso dans la salle d’attente. Et il peut aussi y avoir du très mauvais. Mais le bouche à oreilles permet de trouver d’excellents réparateurs, passionnés par leur métier. Et qui savent aussi affronter les voitures modernes et leur électronique de bord.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.