Essai

Déconfinement des essais automobiles avec une belle session de rattrapage

AMAM essai multimarque
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Il n’y a pas si longtemps sur le blog, je publiais un article sur l’univers des essais automobiles pour vous en dévoiler un peu les coulisses. En pleine période de confinement, je me demandais d’ailleurs à ce moment-là quand les essais allaient reprendre, sous quelle forme ils reviendraient et si j’y serais toujours conviée. Beaucoup de questions, qui heureusement ont une réponse positive depuis quelques semaines.

Reprise en beauté avec l’essai multimarque de l’AMAM

C’était la vraie bonne surprise de cette remise en route des essais du mois de juin. Un projet un peu fou nommé “On the road again”, né du confinement, à l’initiative de l’Association des Médias Auto & Moto (AMAM) et de plusieurs constructeurs qui ont été moteurs de cet événement hors norme.

Avant même les deux journées d’essais organisées dans l’Oise, le programme était déjà prometteur : 21 constructeurs représentés et 68 véhicules à l’essai. Presque comme un petit salon automobile avec les derniers modèles disponibles chez les constructeurs partenaires de l’événement, mais qu’en plus de voir, nous pourrons conduire sur de courtes boucles de 30 à 45 minutes.

Le terrible choix

En amont de l’événement, il fallait donc compléter un formulaire avec nos souhaits d’essais, sachant que toutes les demandes ne pourraient forcément pas être satisfaites. Il fallait donc choisir jusqu’à 4 modèles dans 4 rubriques différentes :

  • Les sportives
  • Les électriques
  • Les hybrides / PHEV
  • Les thermiques

Heureusement pour me faciliter la tâche, j’ai pu éliminer quelques véhicules déjà testés avant la suspension des essais des mois de mars, avril et mai. Mais pour ceux qui restaient, le choix était cornélien. Je vous laisse la liste des modèles qui était donnée à titre indicatif :

  • BMW : 220i Gran Coupé, 220d Gran Coupé, 235i Gran Coupé xDrive
  • DS : DS7 Crossback, DS7 Crossback eTense, DS3 eTense
  • Ford : Puma, Kuga PHEV
  • Honda : Honda E, Jazz e:HEV, Jazz Crosstar e:HEV
  • Hyundai : i10N, i30
  • Jaguar : F-Type
  • Land Rover : Defender
  • McLaren 720 S Spider, GT
  • Maserati : Levante Trofeo, Levante GTS
  • Mercedes : GLA, GLB, A45 AMG, CLA PHEV
  • Mini : Mini Electric
  • Mitsubishi : Spacestar, Outlander PHEV, L200
  • Nissan : Leaf e-Plus, Juke
  • Opel : Corsa E, GrandLand X H4
  • Peugeot : e2008, 308, 3008 PHEV
  • Porsche : 992 Carrera Coupé, Taycan
  • Seat : Leon, Mii Electric
  • Skoda : CityGo iV, Superb iV Berline, Superb iV Combi
  • Suzuki : Swift Sport, Vitara Hybrid, Ignis
  • Volkswagen : Golf 8, T-Roc Cabriolet

Finalement le jour J, il y avait quelques modèles supplémentaires et quelques absentes, mais cette liste vous donne l’idée du casse-tête pour effectuer une sélection “logique”. L’organisation a ensuite réalisé des plannings personnalisés en essayant de respecter au mieux les souhaits exprimés, selon les disponibilités des modèles, et d’y glisser quelques autres surprises.

© Soufyane Benhammouda / AMAM

17 prises en main sur deux jours

La découverte du planning d’essai a vite donné le ton de l’événement, cela allait être physique d’enchaîner toutes les voitures sélectionnées. Forcément quelques déceptions aussi, j’avais comme tout le monde (ou presque) demandé un essai McLaren, mais forcément, tous les participants ne pouvaient pas avoir un créneau sur les belles anglaises. Mais après tout, McLaren n’est pas ce qui m’aurait ramené le plus de trafic sur le blog, donc je me satisfais du choix qui m’est donné. Je vous laisse découvrir ma feuille de route :

planning essai multimarque amam

En dehors d’un petit changement, j’ai respecté tout ce programme, avec pour les sportives :

  • Jaguar F-Type cabriolet
  • BMW 235i Gran Coupé
  • Mercedes A45 AMG
  • Maserati Levante GTS

Pour les électriques :

  • Skoda Citigo iV
  • Mini Electric
  • Honda e
  • Opel Corsa-e

Du côté des hybrides :

  • Skoda Superb iV
  • Ford Kuga PHEV
  • Honda Jazz Crosstar hybrid

Et pour les thermiques :

  • Nissan Juke
  • Hyundai i10N
  • BMW 220d Gran Coupé
  • Hyundai i30 N line
  • Mitsubishi Space Star
  • Volkswagen Golf 8

De la crainte de ne plus avoir d’articles d’essais à vous proposer sur Miss280ch, je me retrouve avec presque trop de contenu d’un coup. Je ne ferais probablement pas un article spécifique pour chacun de ces modèles, mais il y aura peut-être des comparatifs sur les premières impressions de conduite. Certains vont aussi faire l’objet d’un essai plus poussé plus tard dans l’année, car la prise en main était trop courte pour cerner tout le potentiel de l’auto (je pense notamment à la Honda e).

Un cadre et une organisation au top

Je vous laisse imaginer la logistique à mettre en place pour gérer 68 voitures, 21 constructeurs, environ 60 journalistes et autant de membres des équipes presse des marques.

© Soufyane Benhammouda / AMAM

Il fallait trouver un hôtel avec le nombre de chambres suffisant, un parking pour accueillir les véhicules d’essai (et de ceux qui venaient par leur propre moyen sur place), mais également créer des itinéraires adaptés à chaque type de véhicules (sans créer de bouchons), dont un parcours off-road pour le Defender (le parc du château va en garder les traces un moment), et une gestion des départs/arrivés au cordeau ! Le Château de Saint-Just s’est en tout cas bien prêté à l’événement, et les équipes du lieu veillaient à ce que tout se passe au mieux dans les conditions sanitaires nécessaires actuellement.

© Soufyane Benhammouda / AMAM

Rajoutez là-dessus les contraintes liées à COVID-19, avec les règles de distanciation sociale dans les espaces clos (donc 1 personne par voiture), ainsi qu’un protocole de désinfection entre chaque essai des véhicules. On se rend d’autant plus compte que l’agence Novateam a su gérer ça avec brio pour veiller à la réussite de la rencontre.

© Soufyane Benhammouda / AMAM

Au-delà de ces contraintes, cet événement restera surtout le moment de convivialité que l’on attendait tous, pour tenter d’oublier au moins un instant les 4 mois sans essais (ni salon), dont 2 de confinement. L’occasion unique de pouvoir discuter avec de nombreux représentants de marque et autres camarades journalistes. C’était une belle manière de marquer cette rentrée pour nous tous, avec de bons souvenirs en perspective.

© Soufyane Benhammouda / AMAM

Il s’agit clairement d’une opération à reproduire, avec ou sans COVID, car avec la disparition progressive des salons, il manquait ce genre de réunion transversale. Ce rendez-vous a été la réponse idéale pour se rencontrer, essayer et optimiser le temps de chacun. Encore merci à Nicolas Heidet et Alexandre Lenoir d’avoir porté ce projet pour l’association AMAM, et à tous les constructeurs qui ont pu se prêter au jeu pour cette année 2020.

D’autres essais en plus sur la même semaine

Si cet essai multimarque a été l’élément le plus marquant de cette fin du mois de juin, j’ai aussi eu la chance de participer à deux autres essais dans un format plus court d’une journée, tous organisés en région parisienne.

Une journée Suzuki pour essayer Ignis et Swift Sport, mais aussi une journée avec Porsche pour tester le Taycan.

Pour me convoyer entre ces essais, j’avais en plus emprunté un Volvo XC40 hybride, et ce après avoir rendu une Tesla Model S grande autonomie.

Autant vous dire que j’ai du pain sur la planche pour vous parler de tout ça ! Restez attentif aux prochaines publications …

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

1 commentaire

  • La Maserati Levante en sportive…
    Un qualificatif qui pour une “plume” de 2,2 tonnes À VIDE me laisse quelque peu dubitatif.

    À croire que l’inflation des béquilles électroniques à fini par modifier les lois de la physique (masse, rapport poid/puissance, hauteur du centre de gravité,…)? Du moins en ce qui concerne l’habituel discours amphigourique du marketing automobile !

    Ne serait-il pas temps de revenir à des concepts plus simples ? À force de chercher à nous vendre des “coupés 4 portes” (?), des “SUV sportifs” (re-?), et autres “super cars familiales” (re-re-?), les qualificatifs n’ont plus de signification…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.