Pub & Marketing

Des Zoé à Appy : la bonne opération de com’ de Renault ?

renault zoe appy
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

En juillet 2020 débutait un drôle de partenariat entre Renault et les habitants d’un petit village nommé Appy. Tous les foyers de ce village rural et relativement isolé des Pyrénées-Orientales se sont retrouvés équipés d’une Renault Zoé pour 3 ans. Un test grandeur nature qui doit valider le message suivant : “si les habitants de Appy peuvent le faire, tout le monde peut le faire”. Ce dimanche soir, avant le film sur TF1, a été diffusé un premier clip (certains diront de “propagande”) pour présenter l’opération et les premières impressions de ces bêta-testeurs pas comme les autres.

Que sait-on de cette opération ?

Le village compte 25 habitants avec des familles et des couples de différentes générations. Appy est un village rural, situé à 1000 m d’altitude, la première boulangerie selon la com’ de Renault serait à 15 km, 20 km pour le supermarché et 30 km pour le lycée. Typiquement le genre de village où la voiture n’est pas une option, n’en déplaise aux Khmers verts qui veulent la voir disparaître, alors que ces c*nnards habitent eux-mêmes en ville (oups pardon, je m’emporte… Revenons à nos moutons).

Les quelques foyers d’Appy (bizarrement je doute que le village, enfin son nom, ait été choisi au hasard) ont donc reçu début juillet 2020 une livraison un peu spéciale : une Renault Zoé neuve. Ils vont l’utiliser au quotidien pour les différents trajets qu’ils ont à effectuer pour aller au travail, faire des courses ou se promener. On ne sait pas dans quelle mesure ces habitants vont pouvoir utiliser leur véhicule habituel pendant ces 3 ans.

renault zoe appy

Des prises pour la recharge ont été installées dans certains logements et une borne du département a également été inaugurée au coeur du village. Après 3 mois, voilà une des premières communications de Renault sur le sujet pour présenter le projet Appy à un large public.

Bonne ou mauvaise com’ ?

Si vous n’avez pas vu le clip de 3 minutes diffusé sur TF1 a une heure de grande écoute (21h quoi) ce dimanche soir avant le film, vous pouvez le voir ici :

Si ce projet vous intrigue un peu, je vous propose surtout de regarder cette version longue de 13 minutes qui permet de mieux appréhender le contexte et les premières impressions des habitants du village.

Sur le principe, j’aurais tendance à tirer mon chapeau à Renault, et ce n’est pas souvent (enfin sauf pour cette pub anglaise que j’avais adorée), donc je le souligne d’autant plus. Bien entendu, les anti-VE ont dû s’étouffer en voyant cette vidéo de 3 minutes en prime-time, mais je pense que le message a fait mouche, ou du moins piqué la curiosité, auprès d’un public encore sceptique sur l’électrique, car abreuvé d’informations contradictoires, voire fausses.

J’avais vu les annonces du lancement du projet d’Appy en Zoé en me disant que c’était à suivre, mais c’est vrai que depuis le mois de juillet, on n’avait plus vraiment eu d’autres informations sur l’initiative (il faut dire que l’actualité amenait d’autres préoccupations). C’était donc une belle surprise que d’avoir quelques images après ces 3 premiers mois d’essai grandeur nature.

Mais, car il y a forcément un “mais”, je me demande quand même à quel point le montage ne romance pas un peu trop la réalité. Je ne doute pas que la population d’Appy soit enthousiaste à l’idée de rouler en Zoé gratuitement (ou presque), d’ailleurs c’est finalement assez mignon cette découverte du véhicule et de la technologie associée. On sent une certaine sincérité dans les propos recueillis, même si les questions ou la manière d’aborder certains sujets semblaient un peu dicté par les équipes filmant les scènes de vie.

Est-ce que Renault jouera le jeu de la transparence ou est-ce qu’Appy va se retrouver exploité comme outil de propagande ? Nous le saurons peut-être dans les prochaines vidéos diffusées, car l’arrivée des températures hivernales sera un bon moyen de voir si certains aspects “moins positifs” de la Zoé, enfin du véhicule électrique au sens large, sont passés sous silence ou pas.

Un discours trop lisse ou trop positif va vite éveiller la méfiance, un avis est normalement nuancé avec du pour et du contre. Il ne faudrait pas que Renault soit tenté de faire croire que le véhicule électrique est un monde merveilleux (celui des bisounours quoi), ça serait opter pour la facilité, et celle-ci pourrait vite se retourner contre eux.

Après ces 3 premiers mois et ce premier long clip de 3 minutes diffusé à la télé (et celui de 13 minutes en ligne), je dis “bien joué”, mais j’attends la suite avec une certaine appréhension. D’ailleurs, j’ose même poser la question aux lecteurs de l’article : “pensez-vous que Renault va se planter en voulant faire un message trop parfait ou qu’ils vont exploiter à bon escient cette expérience ?”

Affaire à suivre en tout cas ! (mais peut-être pendant 3 ans quand même, cela semble long comme expérience)

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.