Evenements auto

Genève 2019 : la galerie de l’étrange

Golden Sahara II - salon de genève 2019
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Si nos yeux peuvent pétiller devant certains stands (cf mon article d’hier sur “le luxe ne connait pas la crise“), ils peuvent aussi saigner sur d’autres. Il y a d’ailleurs un préparateur spécialiste en la matière, mais celui-là je vous le garde pour la fin.

Le salon de Genève regroupe également d’autres OVNI/ORNI, des modèles de designers devenus probablement fous, et pour moi cette année une drôle d’idée fixe autour du ski. Bref je vous emmène encore en promenade dans les allées du salon de Genève 2019.

La Tesla Model S break par Remetzcar

On l’a déjà aperçue plusieurs fois sur la toile, ce modèle unique de Remetzcar d’une Tesla Model S modifiée en break était visible sur le stand Vredestein.

Tesla Model S break par Remetzcar - salon de genève 2019

Une drôle de réalisation qui aurait dû être diffusée à une vingtaine d’exemplaires, mais l’histoire en a décidé autrement

Tesla Model S break par Remetzcar - salon de genève 2019

Un véhicule pour la lune chez Mitsubishi ?

C’est en tout cas la première idée qui me vient à l’esprit quand je vois ce concept Engelberg Tourer. Mais apparemment, vu son nom, il est plutôt destinée à la montagne qu’à la Lune ou à Mars, ouf…

Mitsubishi Engelberg- salon de genève 2019
Mitsubishi Engelberg- salon de genève 2019

Ginetta ne fait pas dans la dentelle

Avec son modèle Akula, on ne peut pas dire que cette maison habituée à la compétition automobile fasse dans le design consensuel … Là, on est dans du brutal, du torturé, du … en fait je ne sais pas, les mots me manquent.

Ginetta Akula - salon de genève 2019

Sous le capot 600ch homologués pour la route mais surtout des appuis aérodynamiques digne de la compétition.

Ginetta Akula - salon de genève 2019

Eadon Green en impose

Paradoxe, j’aime assez le style très rétro (année 30) des réalisations d’Eadon Green, mais imaginez essayer de vous garer avec une de ces voitures… Bon courage !

Eadon Green - salon de Genève 2019

En tout cas j’aime toujours l’audace et grain de folie de ce fabriquant.

Eadon Green - salon de genève 2019

Nobe

Même si j’en ai déjà parlé dans cet article dédié aux véhicules venus de l’Est, elle devait figurer pour rappel dans ce récapitulatif des originalités du salon.

Nobe 100 - Salon Genève 2019

Engler F.F Superquad

Vous connaissez tous les quads ? Maintenant vous allez apprendre à connaître un superquad !

Engler FF Superquad - salon de genève 2019

J’ai quand même mis du temps à comprendre de quel type de véhicule il s’agissait sur le salon, je tournais autour en me demandant si on était plus proche de la moto de Batman ou de la tondeuse à gazon de compétition…

Engler FF Superquad - salon de genève 2019

Il y a quand même sur cet engin un V10 développant 800 ch pour une Vmax de 350 km/h ! C’est juste un truc de grand malade quoi.

Golden Sahara II un concept autonome des années 1950

Je pense que parmi les originalités du salon de Genève 2019, ce véhicule installé sur le stand GoodYear est celui qui a le plus interpellé les visiteurs.

Si au premier abord on peut penser à un tuning d’un goût douteux, il faut en fait s’intéresser à l’histoire de ce drôle de concept très en avance sur son temps.

Golden Sahara II - salon de genève 2019

Il s’agit d’un des premiers véhicules autonomes, enfin pas sur toutes les fonctionnalités comme on les connait maintenant, mais il intégrait déjà une notion de freinage d’urgence automatique et un pilotage avec un joystick (façon aviation).

Golden Sahara II - salon de genève 2019

S’il est exposé sur le stand GoodYear c’est parce qu’il est équipé aussi d’une innovation (de l’époque) de la marque. Des pneumatiques en Neothane, une sorte de caoutchouc synthétique translucide qui a été coloré et dans lequel est intégré un éclairage. Cela devait offrir une innovation majeure pour la conduite de nuit et sous la pluie.

Golden Sahara II - salon de genève 2019

Mansory au sommet de …

Je vous laisse compléter vous-même le titre après avoir vu quelques unes des réalisations exposées sur le stand.

L’année dernière je crois que j’avais déjà donné mon avis sur la collection de meubles de salle de bain présentée. Cette année ne nous a rien épargné : de l’effet marbre, des couleurs improbables, des associations étranges, un design pas du tout chargé… Comme quoi avoir de l’argent ne signifie pas toujours avoir bon goût.

Par contre je dois dire que j’ai découvert une nouvelle manière de tisser la fibre de carbone, le résultat final est très particulier, ils appellent ça “furtif”, mais en tout cas c’est quelque chose que je n’avais jamais observé.

Passion ski ?

Dernier chapitre de cet article, autour d’un élément de décoration qui restera probablement un mystère.

Pourquoi ai-je croisé autant de voitures avec des skis sur le toit ?

Tantôt en bois façon rétro, tantôt plus modernes, j’ai été surprise de croiser autant de paires de ski sur cette édition du salon de Genève 2019.

Si quelqu’un a une explication… les commentaires sont à vous ! Moi je sèche.

p.s : merci à Tendance au masculin qui m’a dépanné de quelques photos dont la Golden Sahara II que j’avais foirées.

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.