Evenements auto

Genève 2019 : quand les Pays de l’Est investissent le hall 1

Aurus Senat - salon de genève 2019
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Si le salon de Genève est un des salons européens les plus appréciés, c’est parce qu’en plus des traditionnels constructeurs on trouve des stands beaucoup plus exotiques : des petits constructeurs, des nouveaux venus, des spécialistes du luxe ou des préparateurs, c’est ce qui fait le charme du GIMS.

Quand on va au salon tous les ans, ce qui peut être intéressant d’observer aussi c’est qui est nouveau, qui s’installe où, enfin à côté de qui, parce que le hasard n’a pas vraiment de place dans l’organisation d’un salon. Et cette année un petit quelque chose a attiré mon attention et cela se passe dans le hall 1.

Il faut dire que l’absence d’un certain nombre d’habitués a un peu redistribué les cartes de l’espace, mais même sans cela, il y a un peu de nouveauté dans le premier Hall qui concentre une partie du groupe VW et les marques de prestige.

La russie en impose sur le stand Aurus

Avec ses faux airs de Rolls Royce, la Aurus Senat est loin de passer inaperçue sur le salon. La marque attaque de front le positionnement de Rolls Royce ou encore de Bentley dont les modèles se sont largement inspirés, il faut dire que la ligne directrice ainsi que tout le projet est porté par Vladimir Poutine qui voulait sa “beast” russe personnelle.

Il voulait aussi équiper les autres dirigeants politiques de voitures qui seraient une fierté nationale, et non un import d’un pays étranger qui pullulent dans les rues de Moscou. Pour le moment c’est surtout le président Vladimir Poutine et son premier ministre Dmitri Medvedev qui peuvent jouir de ces limousines derniers cris équipées de V8 hybride (on parle aussi d’un V12 hybride).

Inutile de vous dire que ce modèle limousine est doté de tout le luxe nécessaire pour le confort de chefs d’état. Sur le stand un premier modèle doré et court donne le ton, mais le plus impressionnant est dans un autre espace. Une des versions utilisées par Vladimir Poutine est exposée. Noire, rallongée, blindée, je peux vous dire qu’elle ne peut qu’impressionner, j’aurais aimé la voir arriver le stand de la marque à l’installation. La version courte est prévue pour être commercialisée (mais pas forcément en Europe), et d’autres gammes de véhicules devraient voir le jour pour compléter l’offre, mais à quelle échéance ?

Si vous êtes curieux d’en savoir plus, je vous propose de lire l’article de Boitier Rouge à ce sujet sorti au moment de la première apparition publique de la Aurus Senat : “Aurus Sénat Limousine : histoire du projet « Cortège », volonté de Poutine”

Aurus Senat (poutine) - salon de genève 2019
Elle a du boulot la miss pour épousseter la limousine

A l’opposé la miniscule Nobe Cars

Juste en face de ces bestioles qui en imposent (et je ne parle là que des Aurus Senat et pas des autres monstres de puissance des stands voisins), il y a un mini stand avec une drôle de voiture qui semble un peu perdue.

Nobe 100 - Salon Genève 2019

C’est le stand de Nobe Cars, constructeur enfin créateur qui nous vient d’Estonie. Il nous présente à Genève son projet de véhicule électrique à 3 roues nommé Nobe 100 EV.

Si certains lui trouvent un petit air d’Isetta, moi je l’associe instinctivement plutôt à la Reliant Regal (en inversant les roues par contre). Pour moi le revival de l’Isetta s’appelle Microlino. Le créateur lui souhaitait carrément rendre hommage à la Benz Patent-Motorwagen de 1885 (considérée par certains comme la toute première automobile).

Il s’agit d’un modèle à 3 roues et 3 places, ultra-léger (590 kg) et au design néo-rétro (vous l’aurez remarqué vous-même). Elle est proposée avec un toit amovible, bon le seul inconvénient c’est que je doute qu’on puisse le stocker dans la voiture. Nobe se veut évolutive et recyclable.

Nobe 100 - Salon Genève 2019

Il propose un véhicule électrique à transmission intégrale et avec une autonomie estimée de 210 km (pour la batterie 21 kWh) pour une vitesse de pointe de 110 km/h (je ne sais même pas si j’oserais le tenter). L’homologation internationale est en cours de réalisation pour ce drôle de véhicule fabriqué à la main. Les premières livraisons devraient se faire en 2020. Je n’ai pas de tarif pour cette Nobe 100 mais pour en réserver une, vous pouvez verser en acompte de 3700 € >> site Internet MyNobe

En tout cas le créateur ne manque pas d’humour quand on parcourt le site internet de la jeune marque, mais il faut bien ça quand on se lance dans un projet qui peut sembler farfelu.

Pour mieux représenter les balkans, le croate Rimac change de hall

J’espère ne froisser personne en ajoutant un constructeur Croate dans un article titré “les pays de l’Est”, mais je fais un petit détour par les Balkans parce que lui aussi se retrouve dans le hall 1 cette année.

Rimac C_Two - Salon Genève 2019

J’avais pris l’habitude de croiser le stand Rimac plutôt à l’opposé du salon dans le hall 6, j’étais donc plutôt interloquée de le découvrir à la place de l’ancien stand Bugatti. Finalement le constructeur est sûrement plus à sa place ici à proximité de Koenigsegg qu’associé à des voisins comme Mansory (je reviendrais dessus dans un article).

Rimac C_Two - Salon Genève 2019

Même si Rimac n’a rien de nouveau à présenter cette année, j’apprécie toujours de croiser son hypercar électrique. Ici il s’agit toujours du modèle C_Two présenté l’année dernière avec ses 1914 ch (1408 kW) et 2300 Nm de couple.

Voilà pour la petite pincée d’exotisme du jour, je pense que l’article était assez dépaysant en passant d’une grosse limousine qui ne roule pas à la vodka à une micro voiture électrique puis à l’hypercar qui cumule pas mal de superlatifs.

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.