Coup de coeur Evenements auto

Genève 2019 : Devinci fait de l’electro-retro made in France

Devinci Classic DB-718 - salon de Genève 2019
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

DEVINCI est une marque française que j’ai découvert au salon de Genève, alors même qu’ils avaient un stand au salon Rétromobile (voir l’article sur retromobile 2019). Comme quoi il était beaucoup plus difficile de ne rien louper à Rétromobile qu’à Genève.

Sans même connaître la marque, ni voir les petits rappels tricolores de notre drapeau, mon attention a déjà été capté par le look de ces véhicules. Forcément à part sur le stand Morgan, on ne trouve plus ce genre de design chez les constructeurs présents dans ces salons automobiles. Voilà deux photos prises sur le stand Morgan justement :

On a donc un style résolument tourné vers le rétro pour séduire les nostalgiques du bon vieux temps, même si aucun d’entre eux n’a vécu cette époque (c’est comme pour les vêtements, les modes reviennent toujours, mais la tendance rétro était assez visible au Mondial de Paris).

Inspirées des voitures de courses des années 30, je me suis laissée séduire par la proposition sans tenir compte, dans un premier temps, de l’aspect technique, m’imaginant facilement arpenter le port de St Tropez et le vignoble proche au volant de ce genre de véhicule, cheveux au vent, plutôt qu’au volant d’une e-mehari par exemple. Tellement plus chic ! (que celui qui préfère la e-mehari se dénonce tout de suite)

Pourquoi je compare cela à la e-mehari, tout simplement pour le côté 100% électrique, sans pour autant avoir les autonomies et performances des modèles électriques des véhicules exposés chez les généralistes et premium du salon. Ici on parle plutôt d’une vitesse max de 100 km/h et jusqu’à 150km d’autonomie pour la plus petite batterie (15.3 kWh) équipant le modèle d’entrée de gamme.

Devinci Classic DB-718 - salon de Genève 2019

1 modèle – 3 versions – en petites séries

Une référence la “Classic DB-718” pour 3 déclinaisons en éditions limitées : Brigitte, Lucie et Adèle. Devinci annonce une production totale limitée à 200 exemplaires dont 100 de Brigitte, 95 de Lucie et 5 Adèle avec des prix s’étendant de 49 500€ à 99 900€. Pour les détails, allez directement sur le site de la marque : https://www.devinci-cars.com/la-serie-db718

Sûrement un petit peu cher le jouet pour adulte nostalgique, mais en même tellement attachante. Ceci dit j’aurais quand même du mal à passer le cap psychologique d’aller signer un chèque pour cela. Même si apparemment plusieurs personnes l’ont fait à Rétromobile.

Devinci Classic DB-718 - salon de Genève 2019

Pour 50 000€ (et plus si affinité) il y a quand même des finitions qui me semblent un peu légères, et le côté performance vraiment restreint à des petites promenade en mode éco (de préférence) doit générer un peu de frustration. C’est une voiture du dimanche que l’on sort pour circuler autour de chez soi (de préférence dans une région charmante), histoire d’aller parader au marché du village avec son auto atypique qui attire les curieux.

Pourtant il existe en accessoire de ce modèle, une ligne de bagages adaptés à la forme du coffre, on se voyait déjà partir de la région parisienne à Deauville (par les routes secondaires), mais hélas on va se limiter à aller dormir chez des amis habitant à 50 km maximum (ou un peu plus si on opte pour la batterie de 23 kWh qui permet jusqu’à 230 km), tant pis pour l’évasion et l’aventure.

Devinci Classic DB-718 - salon de Genève 2019

L’idée est belle et bonne, et on a envie de soutenir ce genre d’initiatives françaises, mais je me pose encore beaucoup de questions autour de ce projet et de sa viabilité (et fiabilité) dans le temps.

En attendant, j’avais quand même envie de partager avec vous cette découverte surprenante et mignonne. N’hésitez pas à me laisser vos impressions 😉

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

1 commentaire

  • On peut espérer une évolution de ce genre de produit vers un prix un peu plus accessible (esprit Catheram 165), et une autonomie un peu plus adéquate pour au moins pouvoir faire une “sortie” de 150-200 Km pour le plaisir, grâce à l’évolution des technologies.
    En tout cas, voilà un concept qui en rappelle un autre (Light is…….!)
    : minimalisme et plaisir avant tout…
    De l’électrique sur du rétro comme ça, je signe tout de suite !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.