Actualité

Les deux premières stations de charge Ionity débarquent en France

ionity borne
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Pour accompagner le développement et surtout la commercialisation de leurs véhicules électriques, les constructeurs doivent être en mesure de proposer des solutions pour assurer à leurs clients de pouvoir voyager sur de longues distances dans des temps de trajet raisonnables. C’est tout l’enjeu qui est en cours pour les VE qui veulent sortir de la mobilité 100% urbaine. Ionity est un regroupement de plusieurs constructeurs s’associant pour proposer un réseau de charge rapide et efficace à l’échelle européenne.

Bien-sûr j’entends déjà les anti-VE dire “oui mais ça reste trop long par rapport à un plein d’essence” (je me demande ce qu’ils vont trouver comme excuse avec l’hydrogène), c’est vrai que sur la route des vacances (ou des longs déplacements) on est absolument toujours à 30 minutes près … ils me font penser au lapin d’Alice au pays des merveilles… allez c’est cadeau si vous ne vous souvenez plus de la référence :

Qui compose Ionity ? et Pourquoi ?

Le consortium regroupe les groupes BMW, Mercedes, Ford et Volkswagen (y compris Porsche et Audi). Mais on peut très bien imaginer que d’autres constructeurs puissent rejoindre Ionity après de longues tractations (probablement financières).

Pour le moment les marques automobiles (sauf Tesla) se reposent sur les collectivités locales et quelques groupes industriels pour développer en Europe le maillage du réseau de recharge (en ville comme sur autoroute). Mais le principal frein reste de trouver une harmonisation de l’offre : entre le type de prises, les puissances des bornes et les tarifs… c’est relativement un joyeux casse-tête pour les fans de la première heure de la mobilité électrique (sans compter les problèmes de maintenances des dites bornes).  Heureusement que des services comme Chargemap les aide …

Ici Ionity, à l’image de Tesla, veut développer son propre réseau de charge rapide avec des prises Combo pouvant délivrer jusqu’à 350 kW. La guerre de la connectique va encore bon train, alors qu’en France on est plus Chamedo ou Type 2, les allemands ne jurent que par le combo, qui risque de devenir la norme (à suivre).

L’objectif du groupe basé à Munich est d’installer d’ici 2020 plus de 400 stations dans toute l’Europe (24 pays).

Les premières stations de recharge Ionity

Parce qu’il faut bien débuter un site après l’autre, les premières stations commencent discrètement à être installées et vont se multiplier sur les axes stratégiques européen.

C’est en Allemagne que la première station Ionity a été inaugurée en Avril. Puis le réseau a lancé ses premières stations en Suisse, au Danemark et enfin en France. L’Autriche disposera également prochainement de ses premières stations si l’on en croit la carte des implantations disponible sur le site Ionity.eu et devront suivre l’Espagne et le Portugal…

carte implantation ionity aout 2018

En France,  c’est sur l’A11 au niveau d’Angers et sur l’A10 vers Tours que se sont implantées les deux nouvelles stations dont les premières photos ont été publiées sur la page Facebook de Ionity. 6 points de charge sont désormais à disposition des véhicules électriques compatibles. Cette phase de test est d’ailleurs gratuite (ce qui tombe bien en ces périodes de grandes vacances), mais le réseau deviendra payant.

Ionity porte d'angers

Elles sont installées sur des aires d’autoroute bien connues des voyageurs transitant vers l’Ouest et le Sud Ouest. Et d’ici quelques années nous devrions voir des points de charge Ionity tous les 120 km sur les principaux axes d’autoroutes.

Un petit regret cependant, alors que Ionity nous avait vendu du rêve avec des bornes de recharge avec un design assez prometteur, c’est finalement des bornes relativement pas sexy qui sont en place pour ces premières stations européennes. Mais où sont donc passées les jolies bornes présentées sur leur site ? Viendront-elles plus tard ? On leur souhaite en tout cas…

ionity bornes design

Là je dois dire que je préfère nettement le design des bornes de charge du réseau de supercharger de Tesla.

D’ailleurs où en est le réseau de superchargeur Tesla aujourd’hui ?

Du côté de Tesla, on compte 63 sites de recharge rapide dits “superchargeurs” (“Suc” pour les intimes) avec plus de 500 bornes rien que sur la France, et un développement exponentiel dans bon nombre de pays européens. Et il y en a encore de nombreuses autres stations en préparation si l’on en croit la carte d’implantation du site Tesla

tesla implantation superchargeur

Tesla a quand même pris une confortable avance sur la question de la charge rapide, mais j’ai l’impression que Ionity a l’intention de mettre les bouchées doubles pour étendre son réseau (reste plus qu’à produire les voitures qui vont avec 😉 ). Tesla reste quand même la première marque a avoir offert la possibilité à ses clients de VE de faire relativement aisément des longs trajets, et il n’y a qu’à voir mes deux essais dépassant les 1500 km en Model X et 2000km en Model S pour s’en rendre compte.

Bref la recharge c’est le nerf de la guerre du véhicule électrique vs véhicule thermique, et Ionity pourrait en être un acteur incontournable… Certains constructeurs ont intérêt à trouver des solutions rapidement, s’ils ne veulent pas se faire grignoter des parts de marché par les “allemands”.

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

3 commentaires

  • Pour rebondir sur ta conclusion, l’idéal serait donc un partenariat franco-français entre le groupe PSA et le groupe Renault par exemple?

    Renault qui connait bien les VE à tout intérêt à y réfléchir de manière mondiale avec toutes ses marques alliées.

    Nous aurons peut-être des surprises avec une annonce lors du mondial de l’auto par PSA?

    • L’alliance Renault via Nissan a déjà un maillage de bornes de recharges adaptées au Leaf/Zoé mais l’idéal serait que les français s’harmonisent avec les standards des autres marques pour pouvoir profiter de ce réseaux plutôt que de vouloir faire le leur…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.