Evenements auto

Retour sur le FVA Mulhouse 2019 (Festival des véhicules anciens)

FVA Mulhouse 2019 - parc expo
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

FVA pour Festival des Véhicules Anciens, dont se déroulait les 29 et 30 juin derniers la deuxième édition à Mulhouse. Un événement assez jeune par rapport à d’autres salons sur le même thème, mais qui se repose aussi sur le savoir-faire du musée de la cité de l’auto d’ouvrir les portes de son autodrome pour faire admirer des véhicules chargés d’histoire en pleine action.

FVA Mulhouse 2019 - autodrome cité de l'auto

Ce qui fait la force de cet événement mulhousien, c’est probablement le choix de multiplier les sites d’expositions et d’animations. Si certains ne souhaitaient pas s’acquitter des 12€ de l’entrée, ils pouvaient quand même profiter de plusieurs espaces gratuits : parking du parc expo pour un rassemblement de véhicules anciens, exposition de bus anciens chez Solea, exposition de véhicules de police au commissariat… de quoi déjà profiter un peu de la fête en se promenant dans le quartier.

Bien-sûr pour entrer dans le vif du sujet, mieux valait pénétrer au sein du Parc Expo, mais surtout se rendre sur l’autodrome de la Cité de l’Automobile de Mulhouse.

Une exposition plus populaire qu’exceptionnelle

Dans la bataille des salons dédiés aux anciennes, je dois bien avoué que j’ai préféré les voitures exposées au salon de Strasbourg qui se déroulait un peu plus tôt dans l’année (revoir l’article salon auto-moto classic de Strasbourg). Il y avait à Strasbourg de quoi faire pétiller les yeux avec des véhicules en nombre et surtout des références qui plaisent au plus grand nombre. A Mulhouse, la première perception du salon est un peu différente.

Moins chic, plus fouillis, il n’en reste pas moins qu’il y avait quelques petites pépites à découvrir en parcourant le hall du parc des expositions.

Toujours pour fêter le centenaire de la marque aux chevrons, on retrouvait au centre du salon plusieurs modèles Citroën exposés dont une autochenille, qui n’est pas vraiment le modèle que l’on croise le plus souvent.

Autre marque qui jouissait d’une belle vitrine sur le salon, Matra, qui partageait son épopée aussi bien côté sport automobile qu’avec certains de ses modèles mythiques pour la route.

Pour ma part, c’est un autre véhicule qui a capté mon attention pendant cette promenade. Une Léon Bollée G3, il faut dire qu’avec sa couleur jaune et certains attributs assez surprenants (je vous laisse trouver lesquels sur les photos), elle ne risque pas de se fondre incognito dans le paysage.

Je vous laisse découvrir aussi quelques autres véhicules qui ont capté mon attention lors de cette promenade.

Pour vraiment vibrer, il faut se rendre sur l’autodrome

Malgré un soleil de plomb (qui m’a valu un léger coup de soleil, j’avais pourtant prévu la crème solaire), c’était sûrement le passage incontournable de ce festival des véhicules anciens de Mulhouse.

Tout au long de ces deux journées s’enchaînaient des plateaux thématiques sur l’autodrome. L’occasion d’observer des véhicules en statique, mais aussi de voir évoluer sur la piste des véhicules anciens de toutes les époques.

Je dois dire que c’est un spectacle assez dingue de voir rouler certains de ces véhicules, je pense notamment à ceux du début du 20ème siècle et à la sélection de Bugatti. Mais plutôt qu’un long discours je vous propose de regarder cette vidéo que j’ai faite avec les images que j’ai prises pendant les quelques heures passées sur place.

Désolé ce n’est pas un montage de dingue en terme de qualité, la vidéo n’est pas vraiment mon fort, mais les mots ne permettaient probablement pas de transmettre les émotions que l’on pouvait ressentir sur place face à ce spectacle. Je me suis dit qu’une vidéo serait pour une fois plus parlante.

En quelques mots …

Je ne suis pas certaine que la fréquentation du salon ait été d’un cru exceptionnel cette année, en tout cas je n’ai pas été trop gênée pour prendre photos et vidéos sur les deux jours du festival, ce qui n’est pas spécialement bon signe.

Malgré tout ce que je retiens de cette édition c’est que j’ai vu plus de Matra en deux jours de salon que depuis toujours, j’ai vu différentes générations de visiteurs s’extasier sur des modèles populaires comme plus prestigieux. Enfin la Bugatti Chiron en action sur l’autodrome a obtenu le record de téléphones portables en action de toute la journée.

Un événement un peu balbutiant encore, à se demander si l’idéal ne serait le mix entre la qualité des exposants du salon de Strasbourg avec les animations de la Cité de l’Auto et de son autodrome.

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

2 commentaires

    • J’ai failli écrire une ligne à ce sujet d’ailleurs… cette magnifique moquette verte suivi de peu par la jaune … ça piquait sévère !
      Il n’y avait que la moquette clair de l’espace Matra qui mettait bien en valeur les voitures

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.