Essai

Essai nouvelle Audi A1 : quoi de neuf face à l’ancienne ?

essai Audi A1 2019 (design luxe)
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Audi nous a habitué aux évolutions en douceur dans ses gammes, mais de temps en temps le changement entre deux générations est plus radical, à l’image du saut entre la TT mk1 et mk2 (1ère et 2ème génération), on assiste avec l’Audi A1 à une transition plutôt marquée de l’extérieur comme de l’intérieur du modèle.

Un extérieur aux lignes plus dynamiques

Si l’ancienne A1 ne faisait pas vraiment de vagues dans son design extérieur, la nouvelle semble vouloir se donner plus de caractère. Une sorte d’apparence plus sportive qui passe par de nombreux éléments stylistiques, peut-être même un poil “too much” pour un véhicule qui reste à vocation citadine.

Le principal élément marquant sur cette nouvelle génération se situe au niveau du capot, avec ses fentes qui doit rappeler l’audi quattro pour les plus nostalgiques du bon vieux temps. Petite astuce d’ailleurs pour différencier une finition S Line des autres, il suffit d’observer ces fentes. Si les 3 sont de taille identique (comme mon véhicule de test) vous avez une finition de base, Design / Design Luxe (ou Business), si par contre vous avez deux fentes plus petites aux extrémités et une plus large au milieu, vous êtes face à une finition S Line.

essai Audi A1 2019

Vous pourrez également reconnaître une version S Line en comparant l’arrière puisque dans cette version des éléments de style viennent donner une tonalité plus sport (mais factice) au modèle par rapport aux autres finitions.

Audi A1 S Line

Un changement de philosophie assez marqué avec l’ancienne A1, il faut dire que la marque aimerait séduire un peu plus les hommes avec un modèle aux lignes plus viriles. Jusqu’à maintenant 2/3 des conducteurs d’Audi A1 sont des femmes (dont ma belle-mère qui m’a prêté sa voiture histoire de comparer les deux générations). Pour ma part je suis assez curieuse de voir si le constructeur d’Ingolstadt va réussir son pari.

Audi A1 S Line

Il faut bien savoir qu’en plus d’un look plus musclé, la nouvelle A1 prend 5cm de plus en longueur en dépassant les 4 m (4029 mm), elle dispose d’un empattement plus long et n’existe plus qu’en version 5 portes (adieu à l’A1 en 3 portes).

Dans tous les cas l’A1 est un modèle de conquête pour Audi, puisque 75% des clients sont de nouveaux clients pour la marque, en ciblant notamment les plus jeunes (20% ont moins de 29 ans). Avec son nouveau style, je ne doute pas que la marque arrive à séduire une cible jeune et active, maintenant sera-t-elle plus masculine, j’attends les chiffres avec curiosité ! 😉

essai Audi A1 2019 (design luxe)

Un intérieur repensé

Il y a vraiment du pour et du contre pour moi dans ce nouvel intérieur. Il est indéniable que celui-ci est un peu plus dans l’air du temps. Avec son intégration de l’infotainment et même des inserts colorés qui donnent une image dépoussiérée des intérieures de la marque allemande. Mais en même temps certains éléments font moins premium, ou du moins plus proche de ce qu’on trouve chez VW, Seat ou Skoda et ça cela me chagrine un peu plus sachant que ce changement ne s’exprime pas dans le prix.

Intérieur Audi A1 2019

Pour autant j’aime assez cet intérieur, il me semble cohérent avec les attentes de la cible visée. En plus la nouvelle A1 profite des technologies embarquées sur les modèles Audi des segments supérieurs, le virtual cockpit de 10.25″ est toujours aussi agréable à utiliser, même si son intégration est moins dingue que sur les modèles supérieurs, et il aurait vraiment été dommage de ne pas le retrouver dans ce modèle (mais pour autant il faut bien choisir sa finition pour cela). Il en va de même pour les aides à la conduite comme le régulateur de vitesse adaptatif, le park assist ou le lane assist.

Intérieur Audi A1 2019

Si dans la génération précédente l’infotainment faisait un peu élément rajouté, dans cette nouvelle A1 l’écran est pleinement intégré dans la planche de bord et légèrement orienté vers le conducteur. Et si vous voulez transformer votre A1 en club select, vous pouvez opter pour l’option audio Bang & Olufsen son 3D avec ses 11 haut-parleurs.

Intérieur Audi A1 2019

Plus longue, cette nouvelle A1 offrira surtout un peu plus de confort aux passagers des places arrière, même si ce n’est pas forcément les places les plus exploitées dans ce modèle. Par contre le fait que le coffre soit plus grand, est un changement important. Avec 335 L de contenance, il peut monter jusqu’à plus de 1000 L (1090 pour être précise) quand la banquette arrière est rabattue. Si un gabarit en hausse n’est pas toujours une bonne nouvelle surtout quand on veut l’utiliser en ville, le fait de gagner en habitabilité est quand même un atout pour ne pas se faire griller par la concurrence.

Sur la route et sous le capot

Plus de diesel pour cette nouvelle génération d’Audi A1, cela semble un choix cohérent. Sous le capot on peut donc retrouver 4 motorisations différentes :

  • 25 TFSI : 1.0 TFSI : 95 ch – couple de 175 Nm
  • 30 TFSI : 1.0 TFSI : 116 ch – couple de 200 Nm
  • 35 TFSI : 1.5 TFSI CoD : 150 ch – couple de 250 Nm
  • 40 TFSI : 2.0 TFSI : 200 ch – couple de 320 Nm

Lors de notre essai nous avons pu tester uniquement le 30 TFSI correspondant au 3 cylindres de 116 ch, mais finalement cela m’arrangeait car je connais son équivalent de l’ancienne génération qui était un 1.4 TFSI de 122ch, finalement entre les deux générations d’A1 seul le couple est identique (200 Nm)

Audi A1 2019 (Design Luxe) moteur 30 TFSI

On ne peut pas reprocher à ce 3 cylindres de ne pas être volontaire. Si je ne suis pas convaincue d’une motorisation en dessous des 100ch (même si cela peut être pertinent en ville et surtout pour le portefeuille), vous ne m’enlèverez pas de la tête que les 116 ch seront forcément plus polyvalent surtout pour une voiture de 1125 kg.

A vrai dire je n’ai pas grand chose à reprocher à cette motorisation associée à la boîte S tronic 7 rapports. Son comportement est sain, il a suffisamment de reprise en ville (pour autoroute ça sera un peu plus juste), et il peut même s’adapter à une conduite plus sportive en offrant une sonorité qui ne sera pas désagréable. Je le trouve en tout cas mieux dompté que la version 1.4 TFSI de l’ancienne génération qui m’avait déjà prise au dépourvu quelques fois.

essai Audi A1 2019

Une augmentation de l’empattement joue aussi sur le ressenti de la tenue de route (il faut rappeler que c’est une traction), la nouvelle A1 m’a semblé plus sécurisante surtout que l’on a roulé essentiellement sous la pluie et des routes bien grasses (j’étais d’ailleurs pas vraiment dans l’esprit d’attaquer… c’est mon binôme qui s’en est chargé). La maniabilité reste également bonne.

essai Audi A1 2019

Je ne sais pas trop s’il y a un intérêt à choisir la boite de vitesse manuelle 6 rapports, pour un véhicule dont l’usage devrait être urbain (ou péri-urbain). Les consommations annoncées par l’homologation sont identiques à celles de la boite S tronic qui offre un confort de conduite très élevé. A mon avis l’essayer en S tronic, c’est l’adopter.

Si elle ne sera pas une grande routière car le confort reste assez ferme, elle offre suffisamment de polyvalence pour s’adapter à la ville comme à la campagne, pour les trajets du quotidien. Côté consommation, elle est annoncée pour 5.9 l/100km en ville et 4.8 l/100km en mixte, dans notre cas forcément nous étions un peu au dessus. Côté rejet de Co2, notre modèle est annoncé à 110 g/km, ce qui est un bon point.

Passé vs Futur de l’Audi A1

Je me suis amusée à faire un petit sondage auprès de quelques lecteurs pour savoir s’ils préféraient l’ancienne ou la nouvelle A1, ce que l’on peut en retenir c’est qu’au-delà du changement de style, ce que certains vont regretter c’est la disparition de la version 3 portes, mais la majorité adhère déjà à la nouveauté.

On fini toujours pas s’habituer aux nouveaux modèles, une fois surmonté le choc des premières photos qui ont l’habitude de nous dérouter. Passé le “c’était mieux avant”, c’est surtout les équipements intégrés à cette nouvelle A1 qui font qu’elle est résolument tournée vers son époque.

On peut en effet regretter quelques choix stylistiques et quelques finitions qui ne sont pas aussi “Audi” que sur la génération d’avant, mais dans l’ensemble le savoir-faire de la marque se retrouve dans cette nouvelle génération de l’Audi A1.

Reste que le dernier frein à l’achat pourrait être son positionnement tarifaire avec 23 470 € pour la version 30 TFSI de 116 ch en boîte manuelle et 25 370 € pour la boîte S tronic, prix auquel s’ajoute la finition jusqu’à + 6500€ pour une version S Line (par exemple) et quelques options en plus… Notre modèle d’essai (finition Design Luxe) est commercialisé à 34 045€.

Enfin si les changements assez marqués de design entre deux générations peuvent avoir un impact négatif sur la valeur résiduelle des anciennes A1, dans le cas présent cette nouvelle génération ne devrait pas jeter un froid trop massif sur le marché de l’occasion, l’ancienne séduisant toujours une certaine clientèle.

Reste un mystère, est-ce que cette nouvelle génération de l’Audi A1 verra une version quattro ou même carrément une S1 ? Rien n’est moins sûr. Et quid d’une version hybride, gaz ou électrique pour la ville ?

Et vous alors, vous êtes plutôt ancienne ou nouvelle Audi A1 ?

L'avis parfaitement subjectif de Miss280ch // Audi A1 2019
Overall
7.4/10
7.4/10
  • Look global - 7/10
    7/10
  • Motorisation - 8.5/10
    8.5/10
  • Confort & Equipements - 8/10
    8/10
  • Rapport Qualité / Prix - 6/10
    6/10

La testeuse en dit :

Le positionnement de l’Audi A1 pour compléter la gamme Audi est toujours bon avec cette nouvelle génération, mais son gabarit de plus en plus gros est certes un avantage pour la vie à bord mais un inconvénient dans un usage urbain.
En attendant elle offre une gamme de motorisations essence plutôt cohérente avec de bonnes capacités même avec uniquement 116ch. Si certaines finitions nous laissent sur notre faim, l’ensemble s’est quand même bien modernisé et les équipements sont quasi identiques à ceux des segments supérieurs.
Un rapport Q/P qui n’est pas spécialement bon (avec surtout un prix en hausse), mais un modèle qui se démarque un peu et c’est ce que les clients recherchent…

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

1 commentaire

  • Salut Raphaëlle, j’ai bien aimé les différentes comparaisons que tu fais entre l’ancienne et la nouvelle. J’en profite pour rappeler que la première A1 était originale pour une Audi à son lancement. La seconde génération répète cette surprise.
    Est-ce “too much” ou bien calibré pour ce segment plus jeune et moins conservateur ? Je pense davantage pour le bien calibré. Cette Audi va faire parler d’elle et tourner les têtes ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.