Coup de gueule

Les voitures nouvelles victimes de la folie humaine (et meurtrière)

Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

On pensait l’automobile seulement victime de l’autophobie grandissante, mais depuis quelques jours les unes des journaux sont remplis de faits sordides dans lesquels des voitures sont impliquées. Mais qu’est ce que les voitures vous ont fait pour mériter tant de haine ?

Levallois (il y a 4 jours), Charlottesville (il y a 2 jours), Sept-Sorts (hier soir), Londres (il y a quelques mois) et bien d’autres… Si le concept de voitures piégées est bien trop répandu dans les zones de guerre (ou zones qui tentent de s’en remettre), les attaques impliquant des voitures étaient restées relativement anecdotiques dans nos contrées. Mais alors que se passe-t-il depuis quelques temps pour que la voiture soit devenue la nouvelle arme de destruction plus ou moins massive du moment ? A croire que les Kalash se font plus rares ou trop chères pour qu’elles aient été remplacées par l’automobile de tous les jours.

Avant les voitures béliers servaient à braquer des bijouteries ou des magasins au sens large quand ils étaient fermés, l’objectif n’étaient pas de faire des victimes mais de récupérer un butin. Pourquoi depuis quelques jours on a l’impression qu’il est fun de reproduire l’esprit du jeu GTA en écrasant des gens (et même des enfants) ? Potentiel terroriste ou simple déséquilibré, on s’en fout, la finalité est la même. Notez qu’en plus comble de l’abrutittude, ces imbéciles le font avec leur propre véhicule pour être certain de signer leur acte de leur nom.

Ce qui m’exaspère en plus, c’est que vous verrez parfois les médias (ou les gens lambda) dirent “la voiture folle s’est encastrée dans la pizzeria” … nan mais oh et puis quoi encore ? … Ce n’est pas la voiture qui est folle, mais son conducteur ! Éventuellement la phrase pourrait être cohérente dans le cas d’une voiture autonome, mais on n’y est pas encore. La voiture ne choisit pas encore délibérément d’aller attaquer des gens dans la rue ou dans un restaurant. Alors il est peut-être temps de remettre les choses dans le bon ordre.

Bref je suis dépitée de voir que le rôle premier de la voiture de se déplacer, voire d’être un objet de passion (pour mes lecteurs notamment), soit maintenant en train de se réduire à ne devenir qu’une nuisance ou une arme. Les politiques vont très certainement profiter de cette brèche ouverte par quelques c*nnards pour réglementer, sanctionner, interdire encore plus la place de la voiture. Il ne manquerait plus que les victimes soient comptabilisées comme “victimes de la route” et non d’une autre cause et ça serait le pompon, on aurait le droit à des radars en plus comme si cela changerait le problème de fond …

Il y a beaucoup de vilains mots dans cet article, je m’en excuse 🙁 , mais j’ai tellement de colère face à tous ces événements que j’ai préféré ne rien filtrer, juste exprimer ce qui hantait mes pensées là comme ça maintenant…

Une pensée aux victimes humaines de ces accidents, et une pensée aux victimes collatérales de ces fous furieux : leurs voitures qui n’avaient rien demandé non plus…

triste

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

1 commentaire

  • Je plussoie à 100% a votre réflexion, et effectivement, les paroles journalistiques sont comme très souvent inappropriées (une voiture folle!) quoique “Christine” avait le démon en elle 🙂

Laisser un commentaire