Coup de coeur Evenements auto

Rimac Concept_One : la supercar électrique qui vient de l’Est

rimac concept_one - geneva motorshow 2017
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Je m’attendais en allant sur le salon de Genève à trouver un stand Rimac un peu plus démonstratif, je suis un peu restée sur ma faim. En l’absence de Tesla, j’imaginais qu’il y avait un vrai coup à jouer sur la performance de leur modèle électrique, même si côté tarif on ne joue pas vraiment dans la même cour. Mais non, le stand était très voire trop sobre, qu’il en passait presque inaperçu, pourtant la Concept_One est censée être aboutie maintenant donc il n’est plus forcément nécessaire d’y aller avec des pincettes.

On est loin donc de l’exubérance de certaines marques “exotiques” du hall 1 et 2, et pourtant je trouve que la conception de la voiture assez intéressante et mérite que l’on s’y attarde quelques minutes.

Rimac concept_one - GIMS 2017 - Salon de Genève 2017

A propos de la Concept_One

Rimac automobili dévoilait donc à Genève la version de production upgradée de son hypercar électrique (ah flûte j’ai donné supercar en titre …  je n’avais pas le bon superlatif). La marque croate voulait proposer une voiture non seulement rapide mais aussi plus réglable, agile et fun (c’est marrant Alpine donne un peu les mêmes adjectifs mais pas dans les mêmes mesures…) que la moyenne.

Il y a donc sur la Concept_One 4 moteurs électriques magnétiques qui développent l’équivalent de 1088 ch (j’ai bien dit “équivalent”… )  et un couple de 1600 Nm. Je ne sais pas vous, mais déjà ces deux chiffres me donnent le tournis.

On associe à ces moteurs le développement du Rimac All Wheel Torque Vectoring (R-AWTV), histoire de gérer les 4 roues motrices aux petits oignons en diffusant le bon couple au bon moment à la bonne roue. Et puis tant qu’à innover, on oublie la boite de vitesses unique qui demanderait trop de compromis au niveau des performances et on adjoint à chaque moteur une boite de vitesse propre. Des boites simple embrayage à l’avant et double embrayage sur les deux moteurs arrières. Franchement je suis un peu curieuse de comprendre comment ce bazar fonctionne car je n’ai pas saisi toutes les subtilités du système.

Rimac concept_one engine - GIMS 2017 - Salon de Genève 2017

Le freinage de la voiture permet de régénérer de l’énergie jusqu’à 400 kW sans même avoir touché aux freins carbones céramiques. On a donc une voiture efficace en accélération et au freinage. Tout a été pensé pour optimiser les performances et tout est développé en interne chez Rimac, cette voiture est une vitrine technologique a part entière pour la marque.

En plus des 4 modes de conduite proposés d’office : comfort, control, track et drift (le dernier ne me semble pas vraiment pertinent mais bon), il est possible d’avoir un mode personnalisé où le conducteur paramètre lui même le débit de courant, le freinage, désactiver ou non le système R-AWTV… un vrai jeu vidéo mais avec les sensations en plus !

Côté batterie, Rimac ne communique que peu sur l’autonomie même s’il suggère qu’elle est très suffisante (330 à 350km), par contre ils affichent clairement la possibilité de délivrer 1000 kW à l’accélération (près du double par rapport à la P100D de Tesla). Et même si le système est prévu pour résister à la piste, avec une telle sollicitation des batteries je me demande quand même si on ne va pas assister à des combustions spontanées de Concept_One.

Enfin je me doutais que la Concept_One ne serait pas fabriquée en grande série, mais hélas seuls 8 exemplaires seront produits selon leur communiqué de presse. C’est une de plus que la Lykan Hypersport qui est vendu à 3 millions d’euros, mais alors à quel tarif est vendue cette Rimac ? Autour des 1 millions d’euros, c’est vachement plus raisonnable que la Lykan non ? 🙂

Rimac concept_one - GIMS 2017 - Salon de Genève 2017 Rimac concept_one - GIMS 2017 - Salon de Genève 2017 Rimac concept_one - GIMS 2017 - Salon de Genève 2017 Rimac concept_one - GIMS 2017 - Salon de Genève 2017

En chiffres

version 2016

  • Puissance / couple : 1088 ch / 1600 Nm
  • Vmax : 355 km/h
  • 0 à 100 km/h : 2.6 secondes
  • 0 à 200 km/h : 6.2 secondes
  • 0 à 300 km/h : 14.2 secondes
  • Poids : 1850 kg (plutôt light pour une électrique puissante)
  • Batterie : 82 kW
  • Autonomie : 330 km

Version 2017 :

  • Puissance / couple : 1224 ch / 1600 Nm
  • Vmax : 355 km/h
  • 0 à 100 km/h : 2.5 secondes
  • 0 à 200 km/h : 6 secondes
  • 0 à 300 km/h : 14 secondes
  • Poids : 1900 kg
  • Batterie : 82 kW
  • Autonomie : 350 km

Vous en pensez quoi ? (en dehors du fait que ce n’est pas une thermique qui fait du son 😉 )

 

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

Laisser un commentaire