Actualité

Alpine : prise de risque mal maîtrisée ou coup de buzz astucieux ?

alpine precommande
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

La nouvelle inonde le web automobile depuis ce matin, et si vous vivez dans une grotte, il est donc possible de pré-réserver la nouvelle Alpine. Même si l’on peut se réjouir de sentir les annonces officielles (et pas un x-ième teaser) pointer le bout de leur nez, je vais jouer le schtroumpf grognon et poser la question qui va peut-être fâcher … mais pourquoi faire ainsi ? 

On va partir du principe que la marque veut rentrer de plein fouet dans le 21e siècle et marquer une rupture nette avec une partie de son passé resté au 20e siècle… enfin seulement pour certains aspects puisque cette édition spéciale sera proposé à 1955 exemplaires (une date marquante du passé d’Alpine). Elle veut surement aussi se dissocier d’un lancement de produit classique comme pourrait le faire la maison mère Renault, mais deux éléments me chagrinent : le canal et l’aspect levée de fonds de la manœuvre.

Le canal de prévente :

Alpine a donc mis en ligne une application mobile pour pré-réserver son nouveau coupé, enfin je devrais préciser une application iOS et Android. Et oui, les pauvres Windows Phone sont encore boudés, ils ne doivent pas être assez sages pour devenir client d’un modèle en série limité de la marque mythique. Donc pour moi, c’est un premier couac.

Le second couac est à mon avis de n’avoir opté que pour le canal mobile. Alors oui, on entre dans la génération “mobile first”, la marque veut séduire une population sûrement plus jeune et branchée, mais de là à ne pas offrir la possibilité de faire sa réservation tranquillement sur un ordinateur (notamment pour lire les conditions) me semble un peu surprenant. On parle quand même de réserver un modèle d’une valeur de 55 à 60 000€ (selon les CGV de l’application), est-ce que leur cible et premiers fans / acheteurs sont-ils vraiment tous prêts pour faire l’achat en ligne via leur mobile (et carte bancaire, seul moyen de paiement accepté pour débourser les 2000€ de réservation).

Je me pose des questions, mais l’avenir nous dira comment cela a fonctionné …

La machine à cash :

Quand Tesla lance une communication autour de la pré-commercialisation de sa Model 3 avec une mise de départ de 1000$ pour réserver un modèle pas encore abouti, cela fait couler beaucoup d’encre sur tous les médias du monde entier (bon en même temps vu le nombre de véhicules pré-réservés y a de quoi écrire des articles). Mais bon, dans l’absolu plus rien ne nous surprend avec Tesla, la marque est une habituée des effets de surprise et de la communication décalée. Mais Tesla lance ainsi sa Model 3 après deux autres voitures qui ont un succès non négligeable (pour leur cible).

Mais Alpine ? Je pense qu’en dehors des fans historiques et du microcosme de la production de contenus automobiles (blogueurs, journalistes et ceux qui les lisent sérieusement), il n’y a pas grand monde qui est au courant du retour de la marque, ni même de ce qu’elle peut inspirer / véhiculer comme ADN aujourd’hui. Du coup je trouve le coup de com’ (oui ce n’est pas autre chose qu’une communication par le buzz) un peu couillu (désolé pour l’expression), et pour moi je me demande si la réservation avec un acompte de 2000€ via cette appli mobile n’aura pas une image plus négative que positive dans l’histoire, du type “on a besoin de cash pour finaliser les modèles de production” ou faire d’autres opérations de com’ (car cela représente 3,9 millions d’euro)…

Bien sur à la commande d’une voiture neuve il y a toujours un paiement en signant le bon de commande qui va bien, mais généralement on sait ce que l’on achète. Mais là on demande aux potentiels clients :

1/ d’avoir une confiance aveugle dans une marque qui a disparu depuis plusieurs décennies
2/ d’acheter un modèle sans savoir ce qu’il réserve à l’acheteur si ce n’est une donnée chiffrée, celle du 0 à 100km/h (4,5 secondes), c’est mince quand même
3/ de payer via une application mobile avant de pouvoir signer un véritable bon de commande

Et tout ça pour réserver un modèle qui sera une première série du retour d’une marque …. ah non on appelle ça une série limitée exclusive, pardon… moi j’aurais plutôt appelé ça un beta test produit (un poil attrape couillon comme généralement toutes les premières séries) … enfin au moins si cela fait un flop commercial (pour cause de produit mal abouti) vous serez un propriétaire d’une des rares 1955 exemplaires (moins quelques-unes qui iront au tas) de la tentative de retour d’Alpine… d’ici 20 à 30ans, cela aura une côte d’enfer 😉

Oui je suis méchante (très méchante) et j’exagère volontairement le trait, je n’ai rien contre cette Alpine (au contraire) qui peut sûrement être un produit assez sympa, mais toute la stratégie de la marque me laisse perplexe : des secrets de polichinelle, des reports d’agenda, des interviews des dirigeants où l’on apprend rien de neuf, des teasing en masse…Si l’on n’était pas chauvin, cela fait bien longtemps que la marque aurait été clouée au piloris à mon avis … du coup je me lâche un peu aujourd’hui. Désolé !

Alors Alpine je vous lance en quelque sorte un défi : faites vraiment que j’ai eu tort (et que je passe pour une emmerdeuse de service) et que je m’en morde les doigts, et sortez nous vraiment un véhicule exceptionnel qui va marquer sa génération !  Vous relevez le défi ou pas ? 

p.s : je crois qu’après l’article sur la spéculation automobile, je ne vais pas encore me faire des copains avec celui-là…
Source photo : capture du site Alpine

 

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

30 commentaires

  • Donc si j’ai bien suivi faut faire un chèque en blanc pour une voiture sortie du chapeau censée concurrencer une Porsche Cayman ?
    Les prix que tu annonces vont enterrer le projet dans l’oeuf, hormis quelques inconditionnel de la marque, il va quand même être on ne peut peu plus compliqué de concurrencer un modèle “référence” installé depuis plus de dix ans… Je ne suis pourtant pas Porschiste, mais là… faut quand même admettre que c’est se tirer une balle dans le pied ! Surtout qu’Alpine n’a jamais réussi à concurrencer Porsche sérieusement sur le marché de la GT avec les A310/GTA/A610, avec une histoire bien plus riche à l’époque que maintenant, d'(un coup elle y arriverait ?

    Sérieusement, je ne comprends pas la démarche communication et commerciale de Renault avec cette marque, à croire qu’il s’agit plus d’un effet der manches pour faire parler du groupe Renault que de réellement lancer une nouvelle marque… Au final l’aventure n’a pas encore commencé que je sens l’année 1995 revenir à grands pas.

    • Je vois que l’on partage un peu les mêmes inquiétudes et mêmes réflexions. J’ai envie d’y croire à ce projet, mais plus les annonces passent, plus mon scepticisme naturel reprend le dessus. L’annonce du jour était un peu la goutte d’eau … l’effet de com’ de trop peut-être 🙁

  • De toute manière si Renault avait eu un minimum de volonté pour ramener Alpine sur le devant de la scène en Europe, y a 15 ans avec le rachat de Nissan ils auraient rebadgé et préparé les 350z/GT-R qui n’avait pas l’image de sportive sérieuse (hors Japon) qu’elle a aujourd’hui.

    Et aujourd’hui encore on peut s’étonner que la nouvelle Alpine ne reprends pas ou peut d’éléments des sportives de Nissan…

    • Je suis curieuse de voir si justement la nouvelle alpine va reprendre des éléments de la section Nissan (Nismo) ou pas du tout…
      Maintenant j’adore la Z et la GT-R mais logiquement Alpine doit sortir une voiture beaucoup plus light heureusement donc je ne suis pas sure qu’il y ait bcp de points communs !

  • J’espère pour eux que le ramage sera à la hauteur du plumage qui possède unbreel ADN Alpine.
    Perso si je devais expliquer le pourquoi du mobile : en plus de faire parler d’elle comme une appli, elle permet aux 1955 personnes de partager la nouvelle. Car techniquement il doit y avoir 1800 personnes connectées à FB. Qui vont en parler…
    Entre hier et aujourd’hui j’ai vu 5 captures d’écran de preresa. À chaque fois c’était celle du copain d’un ami de son frère. Donc beaucoup de monde touché… par le mec qui a déboursé les 2000€.

    Dernier point, être techno n’est pas une mauvaise idée pour se sortir de l’image de la rustique Berlinette.

    Je trouve que c’est bien joué.

    Ah, Pierre, on dit Porsche 718 Boxster maintenant 😉

    • Etre techno n’est pas une mauvaise chose mais j’aurais développé un portail de vente sur internet en plus de l’appli.
      Moi je n’ai pas encore croisé d’acheteurs enfin de pré-commandeur mais bon il s’en vendra forcément un peu mais après est ce que les 1955 exemplaires vont s’écouler aussi facilement dans l’Europe surprise… 🙂

  • Bel article et belle réflexion 😉
    Pour windows phone, je crois que tous les développeurs ont arrêté le dev sur les appli (un couac pour Windows) …
    Mais ce qui peut me chagriner, c’est le teaser autour de cette Alpine qui ne fait que de durer (on s’en lasse)… Dommage également qu’elle n’était pas présente au Mondial de Paris, dommage qu’Alpine réserve une approche à une certaine élite… Je te rejoins sur le problème de communication, on sent que ce projet est compliqué à gérer en tout point. Le prix élevé, c’est aussi dommage mais ne cela ne découragera pas les gentleman driver si l’auto est plaisante sur circuit (fiabilité aussi). Et pourtant ça me fait mal de critiquer une marque française qui est la seule à oser, elle est belle cette Alpine, elle semble alléchante, les rumeurs fusent (j’ai envie d’y croire)… mais on attend… Certains disent que la version officielle sera présentée au Rallye de Monte Carlo,… Bref j’attends de voir (patience) 🙂

    • Merci Flow ! 🙂
      Enfin pas présente au Mondial, ça encore c’était sujet à polémique vu qu’ils l’ont fait venir en espace presse quelques jours après les journées presse justement… une drôle d’idée. Bref pour le moment c’est une partie de cache cache géante … mais on va bien finir un jour par savoir ce qu’elle a sous le capot.

  • Bonne réflexion et je partage aussi cet avis
    Aujourd’hui, quasi plus personne ne connait plus Alpine, a moins d’avoir 60ans et plus ou d’être du milieu… Aussi, pour moi c’est la démonstration produit et son positionnement qui feront que les clients de cette catégorie de voiture viendront la voir (sans parler de l’expérience client, car là va falloir sacrément investir dans la formation vendeur ; vendre une sandero ou un kangoo c’est une chose, vendre une auto a 55k, c’est autre chose)…
    Pré-acheter en ligne une auto de sport donc une auto passion sans en connaitre les caractéristiques techniques, la ligne définitive…. j’y crois pas.
    Après ce ne sont que des pre-réservations sur un nombre limité ; je suppose que les concessionnaires privés de la marque vont jouer le jeu et bloquer une grosse majorité de ces autos pour être sûr de les avoir en 1er en show-room…

    • Je doute que les concessionnaires puissent acheter cette série limitée puisque les CGV indiquent une seule voiture par adresse (de mémoire), en plus elle ne devrait pas être vendue par n’importe quelle concession Renault. Un peu à l’image de la GT-R chez Nissan, seuls certains points de vente devraient avoir le sésame pour la commercialiser avec force de vente formée et service atelier aussi …

      • Pour le VN oui, je suis d’accord… Après, mettre le VO récent du patron c’est autre chose et ca s’est déjà vu … (je vois peut être le mal partout)
        Vivement que la communication concrète qu’on en sache plus sur cette auto

      • le showroom alpine prendra place a Boulogne ancien (porsche :)) pas de plate forme nissan plus avec les cousines Renault sport notamment moteur. Pour ceux qui disent que l’usine n’existe pas Dieppe tourne déjà!

    • Personne ne croyait non plus à la pré-vente en ligne d’une auto de sport donc une auto passion sans en connaitre les caractéristiques techniques, la ligne définitive, etc.. lorsque Tesla est arrivé avec son offre. Et pourtant ils ont explosé les scores.

      Alpine copie un mode de vente qui permet de récupérer des fonds avant même d’avoir construit l’usine. Ca peut marcher.

  • Très bon article, un point de vue qui tient la route et qui n’est pas souvent développé.

    Ce n’est pas vraiment un chèque en blanc dans la mesure où les 2000 euros sont remboursables s’il n’y a pas de signature de bon de commande.
    Je suis d’accord avec la levée de fonds et la comparaison avec Tesla. Mais ce n’est pas ce qui me choque. Ce que je trouve vraiment énervant c’est de multiplier les teasings où on apprend rien.
    Au départ je me disais qu’y avait du mieux car on avait une fourchette de prix, mais aucune idée des options. ..
    Cela dit le prix de base est bien inférieur à celui du Cayman 718. Et j’ose croire que les prix des options Alpine seront en dessous de ceux de Porsche…

  • Client institutionnel Alpine (A110, A310 V6 et A 610) et conséquemment d’une autre époque j’ai failli avaler mon chapeau en découvrant la méthode pour commander la nouvelle Alpine, cette voiture du renouveau apparemment réservée aux geek. Si, si j’ai essayé mais mon téléphone intelligent ne l’est pas tant que cela car incompatible avec android. Et puis j’ai lu l’article de Raphaëlle, il faut la remercier et la féliciter, car elle m’a tendu et sans doute quelques autres à nouveau intelligents en mettant noir sur blanc les interrogations légitimes que nous les mecs nous avions honte de formuler.
    Maintenant commander une voiture dont on ne connait pas le prix exact, les performances, et la finition cela me semble bien osé en ce temps de consumérisme assumé, surtout de vouloir se caler en terme de tarif sur la marque de référence à savoir Porsche me fait craindre encore une fois une erreur redoutable. Un précédent commentaire fait allusion à 1995, tout à fait, en ce temps là (1992) l’A610 était fort bien placée en matière de performances vis à vis de la Carrera et même moins chère, les articles élogieux et pourtant 845 voitures plus tard il restait à constater l’échec lamentable du marketing de Renault et la disparition de la marque Alpine. Renault est en train de nous refaire le coup de la ligne Maginot.

  • Désolé Raphaëlle mais il semblerait que ton scepticisme ait été terrassé par la vague bleue … Alpine !!
    Toutes les voitures ont été réservées en 2 jours en France, Italie, Pays Bas, ….., ce soir, il n’en reste plus que quelques unes disponibles réservées pour certains pays
    Visiblement ce coup de buzz était un coup de Maitre !

    • Affaire à suivre… bon il en restait encore environ 400 sur l’appli dimanche soir quand on se connecte en indiquant un pays comme l’autriche…j ne m’inquiétais pas vraiment pour les ventes en local (comme dit on est un peu chauvin par ici lol) … par contre on le voit bien dans les commentaires y a des gens qui sont pourtant fans de la marque qui ont été exclus à cause de la méthode de vente et ça c’est vraiment pas cool.

  • Les renseignements sont contradictoires ce samedi 10.132.2016 à 12.00, genre il y en a encore, il n’y en a plus.
    Je ne peux vérifier car je suis alpino-incompatible par mon smartphone qui n’est pas sous android.
    Renault a inventé la vente ségrégationnelle et encore heureux que comme Sammy Davies Junior je ne sois pas noir, ni juif, ni borgne !

    • Il va falloir attendre les séries non limitées… enfin en espérant qu’ils ne fassent pas un 180° entre temps… 🙁
      Il y en a encore en vente sur l’appli mais pas en France hier je suis allée sur l’appli pour d’autres pays j’ai vu encore environ 400 numéros à la vente.

  • Je suis impressionné que l’on puisse autant blablater sans ne rien savoir…
    c’est quoi l’idée ?
    “J’ai pas les moyens alors au moins je vais me faire du bien en critiquant le système ” ?!?
    Les 900 exemplaires réservées à la France sont effectivement partis en 24h et oui d’autres pays sont en ruptures.
    La marque Alpine est on dirait connue aussi de qqs -de 60 ans.
    Nous sommes 3 amis à en avoir commandé une… et nous en avons qqs autres (des amis) qui regrettent amèrement de ne pas avoir eu le temps !

    • j’ai largement les moyens de me payer une Alpine, vous êtes un beau blablateur aussi 😉
      alors puisque vous êtes acheteur je vais en profiter pour demander : et si les spécifications moteurs ne vous plaisent pas quand ils communiqueront dessus qu’allez vous faire ? et si l’intérieur est trop “renault” et pas assez Alpine ?
      Bref apparemment vous avez grande foi dans le retour de la marque c’est beau, moi je suis d’une nature méfiante et je préfère voir pour y croire chacun son style

  • Hello Raphaëlle, j’ai découvert votre blog à l’occasion du lancement de la nouvelle Alpine et votre manière de voir ce curieux système de pré-commande rejoint la mienne. Il faut être de son temps, nous sommes de deux (ou 3 ?) générations différentes et c’est pourquoi en quelque sorte vous me rassurez sur l’état de mes neurones.
    Ainsi donc Renault se soumet à la dictature des réseaux sociaux et cherche à surfer sur la vogue de la kardashianisation de l’information, avec exclusion à priori d’une catégorie de prospects et en particulier celle des historiques clients Alpine qui n’ont été en aucun cas informés.
    Quel moteur, quel prix, quelle finition, quelle tenue de route, quelle freinage, quel poids ? Il ne manquerait plus que les clients se posent des questions légitimes avant d’acheter. Alors achetez donc si vous le pouvez, demain il sera trop tard.
    Encore bravo pour ce blog

    • Et pourtant je vis professionnelement grâce au web, mais c’est peut-être aussi la raison pour laquelle je suis d’autant plus critique quand il s’agit de faire du buzz au détriment de la qualité.
      A priori l’engouement pour la série limitée des premiers exemplaires a donné des ailes à Alpine qui permet maintenant les precommandes des modèles suivants également via l’appli mais toujours sans la moindre information complémentaire sur le modèle… je n’adhère vraiment pas à ce qui me semble du “bricolé”.

  • Et comme prévu la spéculation, ce cancer de la vie économique, s’est emparée de ce lancement sous forme de commande d’une première série limitée puisque sur le Bon Coin des bons de commande sont proposés pour 10000 euros.
    Le constructeur se frotte les mains, il a fait et continue à faire le buzz, les premiers acheteurs se réjouissent en imaginant leur potentiel jackpot virtuel, les passionnés les vrais ne peuvent que constater les dégâts de cette vacuité ambiante et se posent la question qui vaille : la nouvelle Alpine sera t’elle désirable et à la hauteur des attentes des vrais amateurs de belles autos ?

    • j’ai juste envie de répondre “la suite au prochain épisode” … parce que c’est si bien écrit et résumé … à priori on ne verra pas la nouvelle Alpine avant le mois de Mars si j’ai bien suivi les dernières rumeurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.