Sur la route

Pourquoi passer aux pneus hivers ?

montage pneu hiver
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Cela pourrait être le titre d’un article sponsorisé, mais il n’en est rien, c’est un article spontané et personnel qui revient régulièrement d’une année sur l’autre. A cette saison, il est courant de voir passer des incitations au changement de pneumatiques, et comme on appelle souvent à tort ces pneus “pneus neige” une bonne partie des automobilistes vont répondre : “on s’en fout, il neige une fois dans l’année et encore”… alors je voulais vous expliquer pourquoi moi je change mes gommes, et je l’ai fait pas plus tard que cette semaine.

Alors forcément je vis en Alsace, région réputée assez froide en hiver, en plus ma voiture va plus ou moins régulièrement en Allemagne et en Suisse, là où ce changement est très fortement recommandé (voire obligatoire), je ne me pose donc plus vraiment la question. Mais maintenant que je passe régulièrement aux pneumatiques hivernaux, même si je devais revenir en région parisienne ou dans une région où le risque de neige est moindre, je le ferais encore probablement. Je pense notamment à toutes les régions situées au Nord de la Loire.

Non les pneus “hivers” ne sont pas que pour la neige !

Ils sont surtout un vrai atout en terme de tenue de route sous la pluie … et à moins d’habiter dans une région où il ne pleut jamais (y en a vraiment?), on est quand même nombreux à se taper des temps de m*rde de l’automne au printemps suivant, même si “il n’y a plus de saison ma bonne dame”…

Les pneus été perdent de leur grip en hiver dès que les températures baissent en dessous des 7°, la gomme se durcit et épouse moins la route, on perd alors en confort et en tenue de route. Les distances de freinage deviennent également plus hasardeuses en fonction des conditions météo, et pour rester en sécurité vous devez adapter votre conduite. Les pneus hivers sont eux plus tendre, ils continuent d’embrasser la chaussée comme il se doit même pas grand froid, et les rainures spécifiques permettent une meilleure évacuation de l’eau (neige ou boue) quand la chaussée est dégradée.

En pneu été la semaine dernière, sur route mouillée je devais être vigilante de ne pas trop attaquer certains virages sans risquer de perdre de l’adhérence (il faut dire que dans ces cas là on se rappelle vite que l’on a une propulsion mais c’est valable pour tous dans différentes mesures), cette semaine après le changement je passe certaines courbes comme si le temps était sec (pourtant qu’est ce qu’il a plu) sans avoir la crainte de décrocher. On sent quand même une différence de grip et de confort.

Alors oui le changement a un coût, mais les travaux de carrosserie ne sont pas gratuits non plus 😉

Quand vous n’utilisez pas vos pneus été en hiver, ils ne s’usent pas et même si les pneumatiques hivers sont plus chers à l’achat, d’ailleurs à combien estimez-vous votre sécurité ?
J’avais au départ un jeu de jantes tôles pour l’hiver, mais finalement depuis quelques années je switche les pneus sur mes jantes alu (plus cher mais plus facile pour la logistique de stockage des pneus et esthétique, car bon les jantes tôles c’est pas cher mais moche).

Bon après pour les feignasses du changement, vous pouvez peut-être opter pour des pneus 4 saisons / contact (ou peu importe leur nom), mais bon ceux là conviennent globalement aux daily cars, pas aux sportives et autres voitures plaisirs.

Si vous roulez beaucoup été comme hiver, notamment à faire des trajets à bon allure sur l’autoroute / voie rapide, vous devriez quand même y songer fortement surtout si vous avez une voiture un peu puissante ou si vous avez une conduite un peu sportive. J’ai envie de garder mes lecteurs en vie et en bonne santé … 🙂

p.s : bon la photo d’illustration c’est bien ma daily au retour du changement de pneumatiques, vous avez le droit de vous moquer parce qu’elle est très très sale … je ne me fâcherai pas je le mérite… 🙂

p.s 2 : non ceci n’est pas une pub masquée pour les pneus Michelin, j’en suis contente donc je garde la marque pour le moment.

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

5 commentaires

    • Merci Jacques pour le lien, je vais aller voir ce que disent nos amis suisses 🙂
      Bon j’imagine que je n’ai pas besoin de vous demander si les pneus hivers sont déjà en place chez vous 😉

  • Après, moi qui suis au Sud de la Loire, je privilégie des pneus en bon état, ce qui suffit largement… En outre, un peu d’habitude permet de se jouer des intempéries, pourvu que l’on connaisse bien sa voiture. Mais j’avoue avoir une traction… Cela dit, un peu trop puissante sur le seul train avant, ce qui peut être piégeux ! Je me contenterai donc de mes pneus “été” neufs… (aujourd’hui moins de 1000 km)… Mais pour ceux qui, comme Raphaëlle, habitent dans des régions “neigeuses”, l’investissement d’un double train complet de pneus n’est pas idiot (encore pire en montagne). Finalement, les pneus hiver ne seront utilisés que pendant 3 ou 4 mois, et pourront resservir l’année suivante… D’ailleurs, petite question: combien de temps durent ces pneus ? Combien de saisons d’hiver en fait ?

    • Quand les pneumatiques sont neufs on peut se passer plus facilement du changement, on fait l’impasse aussi pour la seconde voiture cette année.
      Pour la durée, c’est très variable (voiture, puissance, conduite, distance et marque du pneumatique…) je pense que les miens je les garde 3 ou 4 saisons, j’ai plus ma facture sous la main… ils durent un peu moins longtemps que des pneus été mais font quand même plusieurs années.

  • Un grand merci pour l’article et notamment votre analyse à propos de la nouvelle Alpine Renault notamment de son mode de commercialisation sous forme d’appel de fonds ! Rappelons tout de même que La régie Renault n’a pas été à l’origine de la naissance d’Alpine, par contre elle a très active et responsable de son enterrement précipité.
    Il a fallu des décennies comme vous le dites si bien, et surtout un manque d’imagination caractérisé du service marketing pour que resuciste cette formidable marque. Bravo pour votre sagacité féminine et votre clairvoyance automobile.
    PS : je suis un heureux propriétaire d’une A110 de 1976.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.