Essai

Ford Mustang : une voiture à fort capital sympathie

Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Et encore ici je vous parle de la version Ecoboost (une mustang mais sans le son), j’imagine sans mal que la mélodie d’un V8 américain augmente encore cet effet que j’ai  pu observer sur les gens croisant notre route…

C’est donc pour un week-end prolongé que j’ai eu la chance de tester cette Ford Mustang Cabriolet Ecoboost prêtée par Ford. Quelques jours et plus de 1500km abattus histoire de tester la bête dans différents contextes : de la circulation parisienne au road trip sur les routes de campagne Champenoises, et de l’autoroute au régulateur en France aux portions illimitées allemandes avec pied au plancher. Vous saurez tout (ou presque) sur mon essai de cette Mustang (pas complètement sauvage).

Même si elle se fait bien moins rare dans nos contrées depuis qu’elle est commercialisée par le réseau Ford en Europe, la Mustang est toujours une voiture “exotique” qui fascine… C’est clairement une voiture que les gens reconnaissent, y compris les non amateurs de voitures, les femmes et les enfants, c’est quand même un sacré tour de force pour cette auto. La Ford Mustang c’est LA référence des voitures américaines, et son look atypique plait…

ford_mustang_cle

A propos de la Mustang 2016 :

L’offre pour la Mustang est relativement simple à comprendre :

– deux carrosseries : un coupé (fastback) et un cabriolet (convertible), avec tous les deux 4 places.
– deux motorisations : un 4 cylindres dit “Ecoboost” 2.3 litres et le V8 5.0 litres dit “GT”. Exit le V6 entrée de gamme que l’on trouve aux USA (et que j’avais eu dans ma mustang de location pour un roadtrip US)
– deux boites de vitesse : mécanique (6 rapports) et automatique (avec palettes au volant)
– 10 coloris (avec plus ou moins de plus value)
– 5 intérieurs dont une option Recaro
Beaucoup d’équipements de série et peu d’options (un peu comme sur les japonaises)

Et un prix qui débute à 37 500€ pour le modèle Ecoboost boite méca le plus simple… Moins de 40 000€ pour une voiture plaisir qui a 317ch sous le capot et un look atypique. Je fais forcément le rapprochement avec mon ancienne 350Z en disant que c’est des voitures à bon rapport qualité / performance / prix.

Levons les préjugés !!

On a souvent entendu dire que les voitures américaines n’étaient pas adaptées aux routes de nos contrées européennes, qu’elles n’étaient bonnes que pour rouler sur les interminables routes droites de certains états des USA, qu’en plus elle n’étaient vraiment pas très économes en carburant et par dessus tout avec des finitions intérieures très moyennes.

Si vous entendez encore quelqu’un parler de la Mustang nouvelle génération en ces termes, dites lui d’aller essayer la voiture… Alors oui d’une muscle car américaine, la Mustang n’est pas devenue une ballerine à l’agilité déconcertante (ni un kart) mais son châssis et son freinage (4 pistons sur l’Ecoboost et 6 pour la GT) tiennent la route (sinon je ne serais plus là pour en parler ça se trouve).

L’évolution de l’intérieur est aussi assez frappante, pour avoir roulé dans un modèle US V6 Cabriolet en 2012 (+ de 2500km j’ai eu le temps de l’observer la voiture) il y a eu un bon en avant sur les finitions et le choix des matériaux. Non, on n’est toujours pas au niveau des gammes premium allemandes, mais l’écart entre les deux commence à sérieusement se réduire au fil des ans.

mustang_2012vs2016

Mustang V6 Convertible 2012 vs Mustang Ecoboost Convertible 2016

Pour ce qui est de la consommation, sur l’essai que j’ai réalisé avec le moteur Ecoboost j’ai tourné en moyenne entre 10 et 12l/100 … pas déconnant pour 317ch !

Et puis mince alors, c’est aussi pour ses défauts que l’on aime cette voiture et qu’elle a du caractère (un peu comme moi 🙂 )…

Du bon et du moins bon ?

On ne va pas non plus se voiler la face, ce n’est pas la voiture parfaite, certains défauts vont concerner le modèle au sens large et d’autres celui que j’ai testé plus particulièrement, et puis pour contrebalancer il y a aussi des vrais qualités à cette voiture.

Le premier point pouvant être négatif concerne son embonpoint pour un usage quotidien : 4,78m de longueur, 2,08m de large (avec rétroviseur… parce que bon on ne les démonte pas pour se garer), et un poids entre 1,655t et 1,718t (pour la version cabriolet Ecoboost) elle taquine même les 1.8t en version GT convertible. Mais c’est surtout ses dimensions, plus que sont poids, qui peuvent faire réfléchir car son gabarit va parfois rendre le stationnement en ville assez sport (mais j’ai connu le même soucis avec la 350Z). Toutes ces voitures larges deviennent vite un casse-tête en centre-ville (cf mon article sur les parking) mais comme la tendance générale va aux mensurations généreuses, on ne peut pas la blâmer. Par contre l’effet provoqué par ce loooonnng capot avant est assez déroutant à la prise en main (et les manoeuvres). C’est d’autant plus impressionnant quand on sort du parc presse (parking souterrain parisien) pour déboucher sur le boulevard des Maréchaux à Paris et d’enquiller direct sur le périphérique bien dense. Je peux vous dire que j’étais assez pressée de quitter cet environnement parisien assez hostile pour aller sur des routes plus dégagées, où la voiture peut enfin s’exprimer et s’apprécier. Donc pour moi ce n’est clairement pas un modèle adapté pour un urbain, ou alors un urbain de villes américaines (car là bas on a presque l’impression de rouler en 308…).

ford_mustang_convertible_garagemustang_ville

Par contre dans cette première prise en main (et par la suite), là où la voiture m’a bluffée, c’est la souplesse de cette motorisation Ecoboost. Le jour où je l’ai prise il pleuvait d’ailleurs légèrement et j’avais un peu la crainte d’une voiture trop joueuse sur ces routes souvent grasses, mais non elle sait se montrer raisonnable si nécessaire (et si le conducteur l’est aussi). Et si la météo se dégrade vraiment et que l’on veut jouer la sécurité, on peut enclencher le mode “neige” qui va calmer radicalement les ardeurs de la bête, je l’ai testé rapidement mais finalement je n’en ai pas eu besoin (à tester peut-être sur la neige), elle ne m’a pas “surprise” (dans le mauvais sens du terme). Et si on veut s’amuser elle sait le faire aussi, on pousse l’accélérateur un peu plus fort et surtout on bascule en mode sport… ce n’est pas extrême mais c’est sympa. Par contre j’ai noté une drôle de vibration dès qu’on est dans la tranche des 90 / 100 km/h, mais impossible de déterminer de quoi pouvait venir ce bruit supplémentaire (assez flagrant) ni savoir exactement si c’était un problème sur ma voiture d’essai ou plus global (si un propriétaire de Mustang Ecoboost passe dans le coin qu’il n’hésite pas à me dire s’il connait ce problème).

J’ai cependant une grosse déception avec cette motorisation 2.3 litres Ecoboost sur cette Mustang, c’est le son … alors oui en pleine charge on sent que la voiture s’exprime un peu mais que cela me semble bien fade par rapport à un V6 (et forcément le V8), même la 308 GTi fait mieux à ce niveau là. Bon cela apporte un avantage, c’est qu’en ville on peut presque se promener sans déranger personne. Maintenant j’ai bien l’impression que la Focus RS Ecoboost (également) sonne de manière un peu plus agréable (mais je ne l’ai pas personnellement testé). C’est vraiment ce qui m’a manqué sur cette voiture pour être un vrai coup de coeur, surtout quand on a un cabriolet.

ford_mustang_decapotee

En parlant de cabriolet je dois tirer mon chapeau, la capote est d’une bonne qualité pour l’insonorisation et d’une rapidité vraiment appréciable (à vrai dire cela m’a même surpris étant habituée à presque le double de temps sur la BMW série 1). Si ce n’est le verrouillage manuel qui est un peu difficile quand on n’a pas une poigne d’homme, le reste est vraiment bon même à 200 et jusqu’à la Vmax de 230km/h (testée sur l’autoroute allemande) capotée on en oublierait presque que l’on est dans un cabriolet. D’ailleurs la Vmax à 230km/h (245 au compteur) par bride électronique pour un véhicule de 317ch c’est un peu dommage … une bride comme sur la GT a 250km/h j’aurais bien aimé, car je suis persuadée qu’elle en a encore sous la capot à 230…

Autre élément qui m’a agréablement surprise c’est le système SYNC2 et notamment le GPS, les indications sont claires, la navigation se fait assez intuitivement (à prendre donc comme option). Par contre j’ai essayé les commandes vocales, et là *joker* vaut mieux passer par le tactile, c’est souvent bien plus rapide. En tout cas le téléphone se connecte facilement, mais non je ne veux toujours pas que la voiture me lise mes SMS, bon au moins elle m’en avertie pour les lire plus tard.

ford_mustang_interieur5ford_mustang_interieur3

Pour quel usage ?

Une voiture comme celle là est parfaitement utilisable au quotidien (enfin sauf si on habite au centre ville d’une grosse mégalopole). Il faut se faire au gabarit de la voiture, mais elle est extrêmement polyvalente côté motorisation et surtout associée à la boite automatique pour plus de confort. Ce n’est peut-être pas la voiture adaptée à une famille, car même si on est bien installé et calé dans les sièges à l’arrière (si on n’est pas trop grand), je pense qu’elle s’adresse plus à un couple (ou des célibataires). En plus si on regarde la physionomie de la voiture, les passagers à l’arrière sont directement assis sur l’essieu arrière, pas sure que ce soit la place la plus confortable sur nos routes de campagne 😉

Par contre on peut envisager de partir en vacances avec cette Mustang Ecoboost (cabriolet ou non) sans problème, elle est suffisamment confortable et silencieuse pour faire de la route, et la capacité du coffre est assez grande pour des valises et même quelques achats en route (comme nous lors de nos escales dans les caves champenoises).

Coffre Mustang Ecoboost convertible

Deux petites valises, des sacs & saccoches et du champagne

On compare souvent cette Mustang à la Focus RS car elles ont des performances sur le papier assez proches, mais s’il me fallait choisir j’opte pour le look de la Mustang, même si la Focus serait partiellement plus discrète, celle-là va bien à quelqu’un qui veut affirmer une certaine passion pour les voitures. Oh bah tiens c’est mon cas ! La mustang est peut-être un peu plus pataude que la Focus RS qui se veut une redoutable pistarde, mais voilà la Mustang est vraiment idéale pour le “cruising” à bon rythme, et c’est quand même l’utilisation plus régulière que l’on a d’une voiture au quotidien.

Et en conclusion ?

Je vous l’avoue je ne suis peut-être pas 100% objective, car j’ai toujours eu un faible pour les Mustang (surtout celle qui a le petit nom de GT 500), mais j’aime ce look atypique de Muscle Car un peu dompté au fil des ans. On va encore dire que les blogueurs sont à la solde des constructeurs, mais cela fait des années que j’ai la Mustang en tête comme potentielle remplaçante de ma voiture alors tout ceci n’est que mon avis sûrement partial.

Ce qui est dingue avec cette voiture c’est qu’elle attire l’attention, mais dans le bon sens pour une fois, les gens aiment cette voiture c’est suffisamment rare pour le signaler. Ils tournent autour ou détournent le regard pour l’observer quand elle est garée, et il en est de même sur la route. Chose encore plus surprenante, sur autoroute on me laisse passer pour pouvoir voir la voiture, et ce même sur l’autoroute allemande. Je la pratique assez souvent pour devoir gentiment pousser les gens à se rabattre à bord de mes BMW alors qu’avec cette Mustang blanche, on m’a presque toujours ouvert la voie… il faudrait quand même que je re-teste cela parce que c’était peut-être un jour de chance mais je ne crois pas… C’est pour ça que j’ai titré l’article ainsi, les gens aiment la Ford Mustang, il était vraiment temps que Ford se décide à les commercialiser en Europe quand même ! (bon il fallait le temps que le modèle s’adapte un peu à notre marché)

ford_mustang_convertiblefan

Cette voiture a pleins de petits détails plutôt bien pensés qui en font une bonne auto à vivre ( la trappe essence easy fuel, les différents modes, le GPS /  Sync2, le régulateur de vitesse,…) , ce n’est pas une voiture exceptionnelle certes, mais celle que j’avais était toute équipée pour un budget de 45 500€, offre un bon compromis pour ce que cette voiture peut apporter comme petits plaisirs. Bon restera qu’on roulera avec la radio (ou autre) histoire de moins subir la frustration du manque de son du moteur. C’est vraiment l’élement qui moi me fait ranger le carnet de chèque hélas 🙁 …

J’espère pouvoir tester le modèle V8 pour pouvoir juger de la différence car en terme de prix l’écart n’est que de quelques miliers d’euro… ne serait-ce pas un pousse au crime d’ailleurs ? 🙂

ford_mustang_convertible5 ford_mustang_convertible4 ford_mustang_convertible3 ford_mustang_convertible2 ford_mustang_convertible ford_mustang_decapotee  ford_mustang_convertible_garage ford_mustang_interieur ford_mustang_interieur2 ford_mustang_interieur3 ford_mustang_interieur4 ford_mustang_interieur5 ford_mustang_interieur6 ford_mustang_coffre ford_mustang_convertible6 ford_mustang_convertible-projectionford_mustang_decapotee2 ford_mustang_convertible-moi

En bonus la comparaison modèle 2012 de base vs modèle 2016 … même couleur, même carrosserie mais pas le même pays :

ford_mustang-2012-ext ford_mustang_convertible2

ford_mustang-2012-ext2 ford_mustang_convertible5

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

2 commentaires

    • Oui je pense qu’en version fastback cela est moins frustrant qu’en cab … et je me disais qu’il y a surement moyen d’améliorer un peu ça avec un akrapovic par exemple (ou un cousin germain un peu moins cher lol). Tu n’as pas essayé la V8 du coup ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.