Sur la route

Quelques astuces à connaître pour conduire en Suisse

conduire en suisse pour les touristes
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

En période de congés nous sommes nombreux à prendre la route à destination d’une zone de villégiature pour des vacances bien méritées. Pour certains, c’est direction l’une des nombreuses côtes françaises (ou espagnoles), pour d’autres cela sera plutôt direction la montagne, et pourquoi pas la Suisse ?

Avant de passer une frontière, il est quand même utile de s’informer un peu quant aux principales règles de conduite du pays concerné, pour éviter les mauvaises surprises notamment. J’ai déjà publié des articles concernant la circulation en Suisse, mais regrouper ce contenu en un seul et même article actualisé me semblait utile pour aider certains voyageurs sur le départ.

Vignette autoroutière

La Suisse ne dispose pas de péages (à l’exception de deux tunnels), mais pour circuler sur les autoroutes suisses vous devez acheter une vignette à apposer sur votre pare-brise. Celle-ci est valable sur l’année civile en cours (+/- 1 mois), que vous ne fassiez que transiter par la Suisse pour vous rendre dans un autre pays ou que vous restiez une année entière vous reviendra au même prix, à savoir 40 CHF.

Attention certaines portions de nationales (semi-autoroutes) sont aussi concernées par l’utilisation de cette vignette (voir la carte des autoroutes suisses soumises à redevance). Le défaut de vignette vous coûtera 200 francs suisses, et ce n’est pas parce que vous n’avez pas été arrêté à la frontière que vous ne recevrez pas l’amende.

Cartographie datant de 2011, certaines autoroutes comme l’A16 sont ouvertes depuis

Quiconque emprunte, intentionnellement ou par négligence, une route nationale soumise à la redevance au volant d’un véhicule ou utilise la vignette de manière contraire à ces dispositions est puni d’une amende de 200 francs. Si le véhicule n’a pas pu être arrêté ou si le conducteur n’a pas pu être identifié, l’amende d’ordre est envoyée au détenteur du véhicule

Administration fédérale des douanes.

Vous pourrez acheter la vignette à la douane, mais si vous vous y prenez à l’avance, vous pouvez aussi la commander en ligne sur le site de l’automobile club par exemple (cela peut éviter certaines files d’attente les jours de grands départs).

Inversion de la couleur des panneaux

Nos voisins sont un peu taquins, alors qu’en France les autoroutes sont signalées sur fond bleu et les nationales sur fond vert, en Suisse c’est l’inverse.

Vous pensez que vous ne vous ferez pas avoir ? Je n’en suis pas si sûre. Pour ma part, même en connaissant la subtilité, je me suis fait surprendre quelques fois, notamment en Suisse romande car tout est écrit en français, on se sent donc comme à la maison.

Le reste des panneaux de circulation est relativement identique à ce que l’on connaît en France.

Vitesses autorisées en Suisse

Comme chez nous, il y a la règle de base et de nombreuses exceptions. Globalement la vitesse maximum sur autoroute est placée à 120 km/h, mais certains tronçons sont à 110 km/h voire à vitesse variable autour des grandes villes. Soyez vigilant !

Surtout faites bien attention aux limitations de vitesse dans les tunnels (très nombreux au pays du gruyère) souvent limités à 100 ou 90 km/h, car ils aiment bien y mettre des radars (dedans ou juste à la sortie du tunnel). C’est également valable pour les zones de chantier, ils adorent les radars de chantier.

Les semi-autoroutes (l’équivalent de nos voies rapides) sont limitées à 100 km/h, et le réseau secondaire à 80 km/h.

En ville c’est généralement 50 km/h maximum, avec des zones à 30 km/h, assez similaires à chez nous.

Maintenant si vous trouvez que la répression routière est importante en France, vous allez vite déchanter en Suisse. C’est vraiment le pays où il vaut mieux éviter de flirter avec les grands excès de vitesse.

polizei suisse

Radars, Amendes, et délation …

La Suisse est quand même le pays qui a mis en place des amendes proportionnelles au niveau de revenus, ils ne rigolent pas vraiment avec les incivilités. C’est aussi un pays où vous pouvez finir en prison, si vous ne réglez pas vos amendes d’excès de vitesse. Maintenant ces amendes pouvant atteindre des sommes record sont limitées à des délits assez importants, pour les infractions plus courantes voici les tarifs constatés :

DépassementsEn villeHors villeSur autoroute
De 1-5 km/h
40 CHF40  CHF20  CHF
De 6-10 km/h
120 CHF
 100  CHF60  CHF
De 11-15 km/h
 250  CHF 160  CHF 120  CHF
De 16-20 km/h
 (1) 240  CHF 180  CHF
De 21-25 km/h
  (1) (1) 260  CHF
De 26-39 km/h
  (1) (1)  (1)
De 40-80 km/h
(2) (2)
  (2)
amende suisse

Les amendes sont donc assez vite salées en Suisse y compris pour des petits excès de vitesse. Mais dans le cas où vous atteindriez le (1) vous entrerez alors dans l’univers où l’amende sera transmise au tribunal. Celui-ci statuera selon votre passif et vous donnera une peine composée de jours-amendes et d’une durée de retrait d’autorisation de circuler sur le territoire (généralement 3 mois). Les jours-amendes sont des amendes pécuniaires, mais si vous ne vous acquittez pas de la somme, cela se transformera potentiellement en jours de prison.

Quant au (2) vous entrez là dans la catégorie du “délit de chauffard” (vous pouvez en savoir plus ici), je vous déconseille de vous y tenter.

Mais comme en France, la Suisse a plein d’autres amendes possibles, en voici quelques exemples utiles :

InfractionAmendes (en CHF)
Dépasser la durée de stationnement autorisée jusqu’à 2h (et cela va en augmentant par tranche)40 .–
Téléphoner sans un dispositif mains libres100 .–
Stationner sur un passage pour piétons80 .–
Ne pas accorder la priorité à un passage pour piétons140 .–
Faire chauffer inutilement le moteur d’un véhicule60 .–

Les amendes passent la frontière sans aucun problème, et si vous tentez de frauder en ne les réglant pas, ne vous avisez pas de vous présenter à la frontière du pays, vous y êtes fichés et si vous vous faites prendre, cela sera alors un règlement immédiat voire un passage par la case prison. Non vraiment, la Suisse ne rigole pas avec ce sujet !

Un dernier point de détail, c’est un des pays où la délation auprès des forces de l’ordre est courante, et encore plus dans la partie suisse allemande du pays. Le “pas vu pas pris” n’est pas vraiment de mise dans ces contrées, gardez-le en tête.

Pas d’avertisseurs de zones de danger (Coyote & co)

Encore une fois les Suisses sont strictes avec le sujet, si vous avez un Coyote dans votre voiture au moment de passer la frontière, quand bien même il serait éteint au fond de votre valise (mais que votre voiture est fouillée), vous risquez la confiscation et une lourde amende.

Il en va de même pour tous les avertisseurs de radars et les GPS disposant de cartographie signalant des zones de contrôle (comme les Tomtom). Il est d’ailleurs recommandé de désinstaller les applications smartphone (Coyote, Tomtom & co) de vos téléphones avant d’entrer dans le pays.

Les amendes vont de 200 à 600 francs suisses en fonction qu’il s’agisse d’une app installée sur votre téléphone ou d’un boîtier physique branché ou non. L’amende peut varier selon les cantons.

Waze a désactivé les signalements de ces zones de danger en Suisse pour que les utilisateurs puissent continuer à l’utiliser pour les itinéraires évitant les congestions. Waze n’est donc pas interdit en Suisse.

Obligation des feux de jour

C’est un changement un peu plus récent du code de la route suisse (appliqué au 1er janvier 2014) et tout le monde n’est pas forcément au courant de ce changement.

Mais si vous voulez éviter une amende à 40 francs suisses, je vous recommande de penser à vérifier que vos feux diurnes ou de croisement sont bien allumés en permanence.

Seuls les véhicules mis en circulation avant 1970 sont exemptés de cette obligation.

Quid des pneus hivers en période hivernale ?

A la différence de l’Allemagne où le passage aux pneus hivers est obligatoire entre octobre et avril, en Suisse cela reste une recommandation.

montage pneu hiver

Petite subtilité, pour autant votre assurance pourra refuser la prise en charge d’un accident si vous n’êtes pas équipés des pneumatiques adaptés à la situation météorologique. De toute façon, dès qu’ils peuvent trouver une excuse pour ne pas rembourser, ils sautent dessus, ce n’est pas vraiment une surprise.

Bon voyage

Je pense avoir listé tout ce qui me venait en tête pour ne pas se faire piéger en Suisse, j’espère que ces conseils vous auront été utiles. Je vous souhaite une bonne route.

Une dernière précision, j’ai conservé les prix en francs suisses car la conversion reste fluctuante. Mais pour donner une idée en ce début août 2019, on avait : 40 CHF = 36.5 €

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.