Essai Lotus Elise : quand un fou me laisse prendre le volant de son jouet | Miss 280ch
Essai

Essai Lotus Elise : quand un fou me laisse prendre le volant de son jouet

Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Aujourd’hui je publie un essai un peu différents des autres. Généralement je teste des véhicules récents, directement empruntés auprès des constructeurs qui me font confiance. Ici c’est un copain (désolé pour le “fou”… il me fallait un titre racoleur) qui m’a confié le volant de sa Lotus Elise pour une promenade.

Et avant d’aller plus loin, une petite précision, si je ne fais pas plus d’essais de véhicules de particuliers (pourtant vous êtes plusieurs à me l’avoir proposé), c’est avant tout pour des questions d’assurance. Je ne me permets de le faire qu’avec des personnes que je connais bien. Le blog est un moyen de se faire plaisir, je préfère éviter les emm*rdes inutiles, si vous voyez ce que je veux dire.

lotus elise s1 111s

Light is Right !

On me fait souvent remarquer qu’il n’y a pas beaucoup d’articles autour des véhicules que l’on classe dans la catégorie LIR (“Light is Right” que l’on doit à Colin Chapman) : Lotus, Caterham, Opel Speedster et autres poids plume. Et je dois bien admettre qu’ils ont raison de me le faire remarquer, mais ce n’est pas l’envie qui manque de prendre le volant de ce genre de véhicules, c’est l’occasion qui ne se présente pas forcément (la photo ci-dessous je n’ai été que passagère par exemple).

10000 tours du Castellet by Peter Auto - Caterham ecoboost

Finalement ce qui s’approchait le plus de la philosophie “light is right” dans mes essais récents, c’est celui de la Yaris GRMN, parce qu’elle a un poids relativement contenu de 1135kg par rapport à d’autres pachydermes testés, mais aussi parce que son moteur équipe certaines Lotus Elise.

Il faut dire qu’à la différence des constructeurs généralistes, les nouveautés et les possibilités d’essai de celles-ci doivent se compter sur les doigts d’une main. Et le Graal de ces derniers mois, l’Alpine A110 (nouvelle version), joue encore pas mal à cache-cache, mais je ne désespère pas de pouvoir essayer à mon tour cette voiture que la presse a encensé.

En attendant c’est au volant d’une Lotus Elise S1 111s de 2000 (18 ans ! elle ne les fait presque pas) que j’ai pu faire quelques tours de roue.

lotus elise s1 111s

Lotus Elise : mignonne mais … sacré caractère !

Je dirais bien qu’elle me ressemble assez dit comme ça … 😉

Plus sérieusement avec toutes les assistances que l’on a sur les voitures récentes, devoir se battre avec le volant, le frein, l’embrayage ou la boîte de vitesse m’a donné un sacré coup de chaud, je n’ai clairement plus l’habitude. J’avais un peu l’impression de replonger 18 ans en arrière quand j’empruntais la Renault 5 de mon frère (enfin avant qu’il ne la plie), c’est spartiate et physique.

Il faut dire que cette Elise est surtout préparée pour la piste avec ses semi-slick et des plaquettes endurantes. Du coup, quand on se retrouve sur route, on a un super grip mais à chaque pression sur les freins j’ai l’impression de faire crisser mes ongles sur un tableau d’école (ouille). Pour passer incognito dans les villages, on repassera…

lotus elise s1 111s

D’ailleurs en parlant des villages et des villes, si je trouvais les ralentisseurs agaçant au volant de ma 350Z, j’ai eu l’impression d’avoir à surmonter des montagnes au volant de l’Elise, et comme les dos d’âne ne se promènent jamais seuls, je peux vous dire qu’il faut une sacré patience pour profiter de sa balade, je comprends mieux pourquoi on les trouve souvent sur circuit.

La dernière chose un peu déroutante, c’est de réussir à se sentir “petit” quand une moto nous double … alors quand c’est un camion, je vous laisse imaginer, on a vraiment l’impression d’être une petite souris (une souris de 770 kg). J’ai pourtant l’habitude d’être assise relativement près du sol (surtout en comparaison des SUV), mais c’est vrai que là, ça prend une nouvelle dimension, surtout quand il s’agit de sortir d’une manière élégante de la voiture (notamment en robe… mauvaise idée).

lotus elise s1 111s

Mais après cet essai, je dois dire que je comprends mieux pourquoi il y a un tel attachement envers ces petites bestioles. Beaucoup de véhicules se sont aseptisés au fil des années, ça ne vibre plus, ça ne sent plus, ça ne fait plus de bruit. Quand on opte pour une Lotus Elise S1 on a clairement une voiture vivante, qui demande un peu de doigté pour être parfaitement prise en main.

D’ailleurs il est recommandé d’être un peu mécano ou à minima un peu bricoleur, sinon vous risquez de rester sur le carreau plus d’une fois, car une Lotus Elise c’est souvent “je t’aime, moi non plus”, l’amour vache quoi … Vous n’êtes pas à l’abris de bon nombre de petites pannes, pas toujours très compliquées à réparer mais un peu frustrantes quand elle vous pousse à annuler des sorties ou à vous retrouver en rade sur le bord de la route. Je me souviens comme ça d’un voisin qui vivait dans ma résidence, son Elise dormait au box et généralement quand je voyais celui-ci ouvert, c’était souvent avec son propriétaire en train de s’agiter dessus (pour changer la batterie, pour la mettre sur chandelle, ou la tête sous le capot pour changer d’autres pièces…). Il était rare les fois ou je découvrais le box ouvert et vide ce qui signifiait que la belle était en promenade. Cela était devenu une blague entre nous, puisque ma 350Z était garée juste en face, je pouvais donc le narguer côté fiabilité.

lotus elise s1 111s

Je ne pense pas avoir pu exploiter plus de 15 ou 20% des capacités de l’Elise, il faut dire que j’ai roulé raisonnablement (ce n’est pas ma voiture après tout), mais j’entrevois quand même ce qui plaît aux fans de “light”. Ce n’est donc pas à proprement parler un essai, juste une prise en main. Mais j’ai compris une chose, c’est qu’il ne doit pas y avoir deux Elise identiques, de la manière dont elles ont été conduites, restaurées, réparées ou améliorées, on a un camaïeu de voitures à première vue similaires mais certainement toutes uniques !

lotus elise en groupe

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

2 commentaires

  • Hello Miss280,
    Si tu veux essayer des Lotus récente, passe par Toulouse, le concessionnaire Lotus présent est un vrai fan qui a toujours beaucoup de modèles différents à essayer.
    Il fournit régulièrement Sport Auto pour leur essais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.