Coup de gueule

Quand Facebook débarque à l’IAA Francfort … c’est à en perdre son latin

nmw iaa 2017
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

On le constate depuis quelques années la technologie est un des points clés de l’évolution automobile, à tel point que les motorisations passent presque au second plan derrière les aides à la conduite et autres équipements de connectivité dans les communications actuelles (sauf Dieselgate). On peut toujours essayer de résister en roulant en ancienne et se cacher les yeux en se disant que non le monde automobile n’évoluera pas, mais bon faire l’autruche n’a jamais vraiment fait avancer le schmilblick…

Bref les équipementiers se penchent sérieusement sur ces questions de technologie et s’associent à des startups spécialisées sur le domaine, les constructeurs en font de même (ils sont nombreux à fleurir les projets de conduite autonome ces derniers temps). J’ai d’ailleurs l’impression que la part des communiqués de presse traitant de cette question augmente sensiblement de mois en mois.

Jusque là c’est dans l’évolution des choses, la technologie qu’elle concerne la sécurité ou le confort de conduite s’impose progressivement pour faire baisser la mortalité routière et pour nous faciliter la vie sur le papier du moins (surtout pour les galériens du stationnement pour le moment). Là où je trouve que ça commence à être un beau bazar c’est du côté des salons.

Les marques automobiles sont de plus en plus présentes sur les salons high-tech comme le CES Las Vegas ou le MWC de Barcelone

Pourquoi pas me direz-vous ? Oui, mais quand certaines de ces marques boudent un RDV comme l’IAA de Francfort (comme Peugeot par exemple, ou Nissan présent au CES mais absent de Francfort) on peut quand même se poser des questions sur les stratégies de fond des constructeurs.

Alors après le Mondial de Paris boudé par plusieurs marques l’année dernière, l’IAA compte aussi plusieurs absents de taille dont le groupe FCA (Jeep, Alfa Romeo, Fiat, Lancia), Peugeot & DS (Citroen étant présent), Volvo, Nissan, Infiniti, Mitsubishi …. Alors même si l’IAA a toujours été une ode aux véhicules allemands, c’est la première fois que je vois autant de concurrents se défiler…  même si stratégiquement / financièrement cela doit être plus intéressant pour eux, cela laisse quand même une impression bizarre (peut-être à tort) d’avoir peur du rouleau compresseur allemand.

Et d’un autre côté les marques high-tech se retrouvent parmi les invités mis en avant par le service com’ du salon. Ainsi Facebook est annoncé en grande pompe via communiqué de presse pour sa présence au New Mobility World (un salon dans le salon) qui se tiendra du 14 au 17 septembre. Ne marche-t-on pas un peu sur la tête ?

Les marques automobiles ne vont plus sur les salons auto mais sur les salons techno, et les marques techno s’infiltrent de plus en plus sur les salons auto à voir s’ils bouderont aussi les salons techno histoire que la boucle soit bouclée…

Je suis perdue ! Pourtant la geekette que je suis devrait être ravie, mais loin de là, je reste coi ! 

Vous en pensez quoi vous ?

 

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

Laisser un commentaire