Evenements auto

Toyota i-TRIL : un futur Twizy plus adapté à la clientèle féminine ?

toyota i-tril
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Dans le domaine de la science-fiction automobile (oups de la projection dans le futur de l’automobile) il y a deux visions principales : la voiture autonome et le petit véhicule électrique urbain. Sur ce salon de Genève 2017, Toyota présentait i-TRIL son concept de mobilité urbaine pour 2030, pendant ce temps Honda exposait son NeuV (pensé pour l’autopartage) et Nissan la nouvelle mouture de son BladeGlider (plus orienté plaisir/sport).

honda neuvnissan bladeglider - geneve 2017

Pourquoi 2030 me demanderez-vous ? Je me pose aussi la question, car j’aurais bien vu ce type d’engin électrique venir compléter l’offre lancée en 2009 par le Renault Twizy dès 2020. Mais sait-on jamais si l’enthousiasme des potentiels clients se fait sentir peut-être qu’ils changeront leurs plans.

Je me suis toujours dit que le Twizy était peut-être un peu trop en avance sur son temps, je considère qu’il pourrait y avoir un vrai intérêt à ce genre de véhicules du moins s’ils évoluaient pour proposer quelque chose d’un peu moins “roots”. Mais 2030 c’est quand même dans 13ans, soit une éternité, d’ici là c’est plus le concept pop.up d’Airbus/Italdesign qui se fera une place dans les villes (bon les villes américaines car la vieille Europe sera bien trop frileuse pour accueillir ça), il y a des chances que Toyota manque le bon créneau avec une si longue échéance (affaire à suivre).

Car même si le Twizy est fun et pratique, il est plus ou moins ouvert à tous les vents (un peu moins si on prend l’option porte et fenêtre) et ne comporte que deux places, c’est encore à mon avis qu’un scooter à 4 roues carrossé et avec des sièges de voiture, en améliorant le concept du BMW C1 pour les deux roues. D’ailleurs si vous voulez lire un essai du Twizy je vous envoie chez la blogueuse En voiture Carine : http://www.envoiturecarine.fr/2016/essai-renault-twizy/ ou chez AutomotivPress : https://www.automotivpress.fr/un-twizy-en-hiver/

By Stefano Bianco (LEICA D-LUX2) [CC BY-SA 2.5 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)], via Wikimedia CommonsBy Thesupermat (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Patrick Scheelen de TME (Toyota Motor Europe) nous a présenté le concept i-TRIL

patrick scheelen toyota

D’abord un merci à Toyota, Boitier Rouge et Tendance au Masculin pour m’avoir permis d’assister avec eux à leur entretien avec Patrick Scheelen, car je n’étais pas vraiment prévue au programme mais ce concept de véhicule électrique m’intriguait, j’ai donc fait ma curieuse afin d’en apprendre plus.

Première surprise, ce n’est pas un concept japonais mais européen, il est porté par les équipes de Toyota Motor Europe et de son centre de design de Sophia Antipolis. L’objectif est de travailler sur des projets qui sont adaptés à l’Europe, ses villes (et pas que les grandes) et sa population (donc ses habitudes et ses besoins).

Deuxième surprise, cet i-TRIL ne se conduirait pas (au conditionnel) comme une voiture mais comme un hybride entre le deux-roues et l’avion. En effet ce n’est pas vraiment un volant qui est présent dans ce concept mais plus un “manche”, les pédales disparaîtraient aussi … c’est surement pour cette raison que l’on tend plus vers 2030 que 2020, car il y a certainement beaucoup à faire à ce niveau-là. D’autant plus que la conduite autonome est aussi de la partie.

toyota i-tril

Cet i-TRIL ressemble un peu à une version embourgeoisée du i-ROAD de Toyota (concept présenté à Genève en 2013 et en test à Grenoble) qui a 3 roues et 2 places (plus proche donc du concept du Twizy). Ici on nous présente un véhicule roulant sur 4 roues et proposant 3 places, tout en gardant l’active Lean (inclinaison de la cabine comme sur l’i-ROAD). Et quand on parle de 3 places c’est une configuration en 2+1 : le conducteur en position centrale avant et deux passagers sur une banquette à l’arrière (ces deux passagers pouvant être aisément des adultes malgré le gabarit de l’engin).

Coté dimension justement on serait sur du 3 m de long pour 1,2 m de large, plus long qu’une Smart ForTwo mais plus court de 60cm qu’une VW Up!, mais moins large que les deux. Qui dit plus grand que l’i-ROAD dit aussi plus de batteries et donc d’autonomie, un peu plus de 50km pour l’i-ROAD et semble-t-il pas loin des 185 miles pour l’i-TRIL.

toyota i-tril

Ce qui m’a plu dans ce concept c’est la position de conduite, le siège relève en l’état plus de la chaise de bureau que du siège automobile. Comme il n’y a pas de pédales, il n’est pas nécessaire d’avoir une position avec les jambes allongées (même si l’on peut le faire), on peut donc être assis comme sur un scooter. D’ailleurs Patrick Scheelen a précisé que l’assise est très pratique pour les femmes qui conduisent en jupe (courte) et talons hauts (désolé pour les protège-chaussures de Shoops). L’assise avant pivote aussi pour pouvoir faciliter la sortie du véhicule, ce qui pourrait même s’appliquer à des personnes à mobilité réduite (au conditionnel encore une fois car cela manque de poignée pour cela). Il me manque quand même la notion de coffre / rangement, si l’on circule seul(e) on peut stocker les sacs de course + sac à main un peu partout dans le véhicule grâce à son plancher plat, mais j’ai un peu peur du souk avec l’inclinaison dans les virages (alors avec des enfants en plus … ouille).

Vous l’aurez compris ce projet dans un premier temps est pensé pour faciliter la vie des femmes célibataires ou maman solo (et pas que) avec un ou deux enfants, d’ailleurs le clip qui tournait en fond sur le stand a souvent capté mon attention, j’en ai surement manqué des informations sur le véhicule distillées par notre hôte. Voilà le clip en question :

Pour moi ça manque quand même de mixité dans le clip, on peut vouloir séduire la clientèle féminine sans pour autant essayer de n’orienter la vidéo promotionnelle que sur les femmes, qu’elles soient nullipares ou mamans. Je suis toujours un peu fâchée avec les produits trop genrés.

Bref il y a du bon dans ce concept, sur le papier cela pourrait être bien fun à conduire, enfin du moins cela m’intrigue grandement. En plus on est quand même dans un environnement plus chic que sur le Twizy, des couleurs pop et un habitacle hermétique avec un minimum de confort. Franchement y a de l’idée … alors au boulot Toyota pour faire évoluer ce concept en quelque chose de concret. 

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

Laisser un commentaire