Coup de gueule Pub & Marketing

Pourquoi la pub pour la Zoe poursuit sa désinformation volontaire ?

renault zoe ze 40 - mondial automobile paris 2016
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

C’est une vraie question que je me pose à chaque fois que je vois la pub pour la Renault Zoé (nouvelle batterie Z.E. 40) sur l’écran de ma télévision (et il faut croire que je regarde trop la télé). Vous l’aurez compris, c’est un article plutôt coup de gueule qui s’annonce aujourd’hui.

De toute façon la publicité c’est le royaume des “fausses vérités”, ou des “faits alternatifs” pour être raccord avec la nouvelle notion développée avec Trump aux USA, donc une de plus ou de moins dans le paysage audiovisuel ne devrait pas me chagriner plus que de raison, mais quand même !

On est dans une période où le véhicule électrique tend à se développer (et là je fais fi du clivage petrolhead vs électrique), mais où le grand public n’y connait encore rien. Bien sûr je ne parle pas des passionnés des véhicules propres qui maîtrisent le sujet, mais je parle bien de Madame Michu qui pourrait être la cible d’une telle voiture.

Si certains ne connaissent pas la pub, voilà par exemple la version 45 secondes :

Maintenant question d’attention : combien de fois avez-vous entendu le “400km”d’autonomie ?

En fonction de la version / durée de la pub, on compte 5 / 6 fois le “400 km”, et ça tombe bien, la miniature de la vidéo s’arrête juste sur le petit astérisque qui explique en toutes lettres que les 400km sont selon la norme NEDC et que l’autonomie en usage réel est d’environ 300km.

La première fois que j’ai entendu la pub (en octobre) et vu les communications sur Twitter, j’ai d’ailleurs un peu taquiné la marque :


Malgré un reportage récent à charge de France 2 sur l’autonomie annoncée à grand renfort de pub, Renault continue de diffuser en boucle cette publicité qui pour moi (et pas seulement moi) est réellement trompeuse. Et là je me dis “mais pourquoi ?” … Je veux dire si l’on mentionne une fois dans la publicité que l’autonomie est de 400km (sans spécifier NEDC), je dis OK, pourquoi pas, à partir du moment où la publicité indique dans le bandeau défilant les informations qui vont bien.

Mais quand toute la publicité tourne autour du “et vous que feriez-vous avec 400km ?” en le répétant encore et encore, c’est vraiment prendre les gens pour des c*ns. Et là je ne comprends pas en quoi et comment cette désinformation va vraiment servir la cause de la Zoé. Surtout que concrètement la Zoé a été commercialisée pour être un véhicule urbain (périurbain), elle n’a jamais vraiment eu vocation à permettre la traversé de la France (même si tout est possible avec beaucoup de patience) … Pourquoi ne simplement pas dire “que feriez-vous avez plus de 300km d’autonomie avec la nouvelle Zoé ?”, au moins cela serait plus proche d’un fait concret. Ah oui c’est juste pour faire genre “on fait pareil que les véhicules thermiques”…

NEDC, consommation moyenne des moteurs thermiques et logiciel truqueur : même combat

C’est finalement les protocoles de tests qui servent de référence, aussi bien pour l’autonomie des électriques, que la définition des consommations urbaines / mixtes des voitures essence / diesel et pour les malus / bonus écologiques…

Alors quand on sait que certains constructeurs ont “un peu” triché en modifiant à leur avantage les règles du jeu, on ne sera finalement pas trop surpris, qu’on nous vende encore du vent que ce soit pour l’électrique ou le thermique (vivement la voiture éolienne alors 😉 ).

Reste quand même qu’il faudrait que les marques gardent un peu de bon sens et de dignité et qu’ils se posent quand même la question de l’éthique ! Ai-je raison d’enfumer mon client dans des communications volontairement trompeuses ?… oui / non … vous avez 3h avant de me rendre votre copie 😉

 

p.s : l’illustration de l’article c’est une photo prise pendant le mondial de Paris de 2016 avec une communication presque pas trompeuse 😉 voir cet article : https://www.miss280ch.com/2016/10/mondialauto-linvasion-electrique-est-en-marche/

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

6 commentaires

  • Raphaëlle,
    je partage ton avis mais c’est aussi en grande partie la faute à cette norme NEDC et l’incapacité à la faire évoluer. Renault a besoin de se baser sur une référence commune à tous les constructeurs. Pour l’instant c’est la NEDC.
    Patrick

    • C’est vrai que la norme NEDC donne ce delta si important entre données à communiquer et réalité du terrain.
      Mais bon cette pub pousse le bouchon un peu loin, du moins je ne sais pas si après les concessions font vraiment la sensibilisation qu’il faut pour expliquer la différence entre l’annonce de la pub et la réalité. J’aimerais d’ailleurs pas être à la place des vendeurs face à des “bonjour je suis très intéressée par la Zoé avec cette autonomie de 400km c’est top je peux aller dans ma maison de campagne en éléctrique” … alors comment vous dire … 😀

  • Pour les voitures électriques on parle d’autonomie et les voitures thermiques de consommation, toutes les deux sont faite via le cycle NEDC, toutes les deux sont mise en avant par les constructeurs. Je n’ai jamais vu quelqu’un râler parce qu’il consomme plus que ce qu’il y avait de marqué sur la fiche à coté de sa voiture en concession.
    Depuis le temps les gens savent, ou devrait le savoir, que les chiffres constructeurs de conso et autonomie son bidon et ne servent qu’à comparer 2 voitures. Est ce qu’on peut parler pour autant de publicité mensongère alors qu’on ne disait rien pour les chiffres de conso?

    • en général la consommation était un des éléments de communication de la pub et encore de moins en moins… mais là ce qui me gène dans la pub Zoé c’est la répétition 5 à 6 fois en mode matraquage d’une information qui est “inexacte” sur une technologie que le grand public ne maitrise pas encore. Et même si les consommations pour les essences sont un peu fantaisiste, les conséquences sont un peu moins gênantes à l’heure actuelle qu’avec une électrique (mais ça va évoluer).
      Disons que c’est mal éduquer les gens que de faire croire que l’autonomie est de 400km quand en hiver par -10° la nuit elle n’en fera probablement même pas 200 heureusement qu’il y a des sites qui expliquent un peu mieux comment fonctionne les VE

    • oui je l’avais vu … et même si je suis vraiment admirative pour le coup de la ténacité qu’ils ont eu pour vérifier l’autonomie cela reste un test très très particulier sur le périph parisien 😉

Laisser un commentaire