Sur la route

Quand les autos se laissent aller : “je ne suis pas grosse je suis enveloppée…”

Prise de poids des voitures
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Oui c’est l’été (enfin sur le calendrier c’est écrit “été”), c’est la saison où on nous rabâche qu’il faut perdre du poids pour partir en vacances et être belle en maillot de bain… Je sens d’un coup que ces messieurs ne se sentent pas trop concernés. Bref tout ça pour dire que si la femme doit rester “fit” (valable pour les hommes aussi non mais oh), ce n’est pas toujours le cas de nos chères voitures, alors oui le poids des années joue en la défaveur de nos autos, mais pour m’amuser un peu je me suis replongée dans quelques chiffres (merci wikipedia, même si certaines données ont soulevé plus de questions qu’apporté des réponses).

En fait c’est la démesure des chiffres qui ornent les communiqués de presse qui ont éveillé mon intérêt et ma réflexion (sachant qu’avec le Mondial de l’auto en approche, on va avoir le droit à une flopée d’annonces “choc”). Dans la course permanente à “qui a la plus grosse” – motorisation bien sur – on sort de nouvelles moutures de modèles déjà bien établis sur le marché avec 2 ou 6ch supplémentaires, et on nous vend ça comme le Nirvana automobile (avec une petite augmentation tarifaire pour suivre l’inflation en prime)… mouais mouais…

Alors oui toujours plus de puissance c’est bien (je me vois mal dire le contraire avec le nom de blog que je porte), “mais sans maîtrise la puissance n’est rien” … ah non je m’égare encore… mais sommes-nous vraiment gagnant au final de ces augmentations de puissance ?

Car là est la question, les performances d’une automobile ne se comptent pas simplement au nombre de chevaux affichés sur un prospectus (et quasi invérifiable même en passant la voiture au banc), les véritables performances d’une auto se mesurent sur une multitude de critères (puissance, couple, suspensions…). Cependant pour faire simple, le ratio poids/puissance est pour moi un des premiers indicateurs qui peut donner le ton, et le poids est bien le problème de pas mal de véhicules dans cette équation (je vois d’ici le sourire narquois des fans de LIR – “light is right”).

Mais revenons un peu au quotidien et mettons de côté la voiture plaisir, comment est-ce que nos autos ont évolué sur plusieurs décennies ? J’ai donc pris quelques modèles qui ont un peu de bouteille et j’ai compilé quelques chiffres dont le poids, les dimensions et la puissance des moteurs proposés. Les premiers modèles qui me sont venus en tête pour ce petit audit sont : Mustang,  Renault Clio, BMW série 3, Honda Civic, Mini, Fiat 500, VW Golf et le Renault Espace… j’en avais bien d’autres en tête mais il faut beaucoup de temps pour croiser les données.

L'illustration parfaite par asphalte.ch

L’illustration parfaite par www.asphalte.ch

Je reprécise que les données sont assez approximatives et surtout variables en fonction des motorisations, des pays, des équipements … dans mon comparatif je prends donc la plus petite motorisation disponible (et généralement la plus vendue).

On a donc coté prise de poids :

  • Mustang : + 500 kg entre 1964 et le modèle 2014
  • Renault Clio : + 219 kg entre 1990 et 2012
  • Renault Espace :  + 345 kg entre 1984 et 2015
  • BMW serie 3 : + 450 kg entre 1975 et 2012
  • Honda Civic : + 515 kg entre 1972 et 2012
  • Mini : + 465 kg entre 1959 et sa dernière mouture de 2014
  • Fiat 500 : + 395 kg entre 1957 et 2007
  • VW Golf : + 350 kg entre 1974 et 2012

C’est surtout la fin des années 90 qui semble avoir porté un sacré coup sur la prise de poids des modèles cités. Mais apparemment les constructeurs ont commencé à prendre conscience de la pandémie, et cette augmentation des kilos semble se stabiliser voire même repartir à la baisse sur certains modèles liftés / liposucés (l’Espace et la Clio notamment, mais d’autres aussi en fonction de la motorisation).

Mais comme la prise de poids est également lié au poids d’origine (en partant encore une fois sur les plus petits modèles), mettre l’augmentation en % est assez intéressant, car ce n’est pas forcément celles que l’on pense qui ont pris le plus :

  • Renault Clio : 28% entre 1990 et 2012
  • Renault Espace : 29%  entre 1984 et 2015
  • BMW serie 3 : 44% entre 1975 et 2012
  • Mustang : 45% entre 1964 et le modèle 2014
  • VW Golf : 45% entre 1974 et 2012
  • Mini : 75% entre 1959 et sa dernière mouture de 2014
  • Honda Civic : 77% entre 1972 et 2012
  • Fiat 500 : 84% entre 1957 et 2007

Et si on rapporte ça à la puissance (et leur augmentation) de la plus petite motorisation du modèle :

  • Renault Espace : 47% (entre 1984 et 2015) pour 42ch de +
  • Renault Clio : 53% (entre 1990 et 2012) pour 26ch de +
  • BMW serie 3 : 54% (entre 1975 et 2012) pour 41 ch de +
  • Mini : 55% (entre 1959 et sa dernière mouture de 2014) pour 34 ch de plus
  • Honda Civic : 66% (entre 1972 et 2012) pour 40ch de plus
  • VW Golf : 70% (entre 1974 et 2012)pour 35ch de plus
  • Mustang : 210% (entre 1964 et le modèle 2014) pour 213 ch de plus (les petites motorisations ayant disparu)
  • Fiat 500 : 430% (entre 1957 et 2007 … pas pour rien qu’elle se nommait le “pot de yaourt”) pour 56ch de plus (ah ah !)

Bref avant de s’enthousiasmer sur les chiffres mis en gras dans un communiqué de presse, il est peut-être bon d’observer l’évolution par rapport aux années passées. Gagner 4ch pour prendre 75kg sur la balance n’est pas forcément le ratio le plus intéressant, soyez vigilant ! 

Je parle dans cet article de poids mais l’augmentation de la taille des voitures n’est pas sans poser également quelques problèmes, notamment vis-à-vis des parkings > “Je rêve de parkings adaptés au gabarit actuel de nos voitures

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

2 commentaires

  • Équation difficile pour les constructeurs:
    1- Le nouveau modèle “doit” offrir plus de largeur au coude, plus de place pour les jambes, un plus grand coffre pour mettre toujours plus de bordel. L’essayeur auto est alors bien content et prétend alors que ce nouveau modèle est bien mieux.
    2- pour répondre aux normes de résistance et de sécurité, le résultat 5* au crash test implique un rempart d’airbag, des montant de vitres largeur xxl (pour gagner un peu de lumière, hop, un toit en verre massif) et tout un tas de trucs bien pesant.
    Et tout cet embonpoin pour amener en général une personne au boulot à 35km/h de moyenne (c’est mon odb qui le dit).
    Bon, par contre, on a divisé par 3 le nombre de morts sur la même période.

    • Oui j’aime beaucoup l’importance de la place aux places arrières sachant que souvent il n’y aura personne (ou des enfants) … nous sommes pleins de paradoxes 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.