Essai

Découverte du Kia XCeed dans les rues de Berlin

Kia XCeed
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Un essai sur un format un peu différent des autres, car ici la prise en main du nouveau Kia XCeed s’est faite exclusivement en ville. Autant vous dire tout de suite que ce n’est pas du silence à 130 km/h dont je vais vous parler aujourd’hui, mais finalement de tout l’agrément d’une voiture que l’on peut avoir à utiliser au quotidien.

XCeed : le compromis entre SUV et berline ?

Techniquement, la nouvelle Kia XCeed rentre dans la catégorie des crossovers, les “SUV urbains” (même si je n’adhère pas vraiment à cette appellation), et finalement après mon essai j’aurais tendance à le comparer aux berlines concurrentes. Oserais-je dire qu’il me semble plus dans l’esprit des allroad (et assimilées berlines baroudeuses des autres marques) quitte à me fâcher avec les puristes ? Pourtant il ne s’agit pas d’une variante vaguement rehaussée de la version Ceed 5 portes, mais d’un vrai crossover, cependant le hayon façon fastback trouble nos sens.

Kia XCeed

De toute façon on ne va se mentir, on s’y perd dans toutes les déclinaisons de carrosserie du moment (moi la première), la preuve en lisant un communiqué de presse de la marque on peut lire la phrase suivante :

Il associe la praticité d’un SUV compact au design expressif d’un coupé, et au comportement dynamique d’une berline.

communiqué de presse Kia
Kia XCeed

Comment ne pas en perdre son latin ? En fait plutôt que d’essayer à tout prix de faire rentrer les modèles dans des cases données, il faut le juger dans son ensemble, crossover ou pas, le design de ce Kia XCeed est à mon sens réussi. Cette déclinaison XCeed gagne en caractère comparée à Ceed ou ProCeed dont il vient compléter la gamme. Je me demande même s’il ne va pas faire de l’ombre à ces modèles.

Kia XCeed

Une calandre plus proéminente, des optiques redessinées, des éléments stylistiques repris des SUV et un bouclier arrière plus musclé sont autant d’éléments qui donnent un aspect plus dynamique au véhicule. D’un autre côté de profil, le long capot qui se prolonge vers une ligne fuyante et arrondie affine et allège la silhouette.

Kia semble se jouer des codes traditionnels pour proposer à ses clients le bon compromis, en offrant une habitabilité et un coffre (de 426 litres) digne d’un SUV, mais avec une position de conduite plus typée berline.

Kia XCeed - coffre

À bord du Kia XCeed

Une fois installée dans la voiture, pas de surprise, l’environnement nous est facilement familier. Cela pourrait être un défaut formulé ainsi, mais c’est en fait une qualité. Ne pas avoir à chercher ses marques trop longtemps, c’est assez plaisant. On va dire qu’on entre dans un environnement intuitif.

Kia XCeed - intérieur

Je suis d’ailleurs agréablement surprise par l’équipement de nos XCeed de test, cette nouveauté est clairement en phase avec son temps, et pour cette gamme de prix c’est vraiment appréciable. XCeed est le modèle le plus technologiquement évolué de la gamme Ceed, on parle ici des aides à la conduite disponibles, mais aussi de la connectivité et l’infodivertissement.

L’écran central multimédia fait 10.25″ dès le deuxième niveau de finition (sinon il fait 8″), bien positionné et assez lisible il offre une navigation sans difficulté. Compatible en plus Apple CarPlay et Android Auto, il permet de connecter les smartphones facilement. D’ailleurs en binôme avec le copain de Tendance au masculin, on a vite transformé notre XCeed en boîte de nuit des années 90 grâce à une petite playlist Spotify concoctée pour l’occasion. Pour une fois que l’on prend le temps de s’amuser à tester le système audio JBL (chose que je ne fais pas assez régulièrement en essai), je peux vous dire qu’il est efficace.

Kia XCeed

Kia inaugure sur ce XCeed le premier combiné d’instrumentalisation 100% digital sur ses deux finitions les plus hautes, l’écran de 12″ remplace alors un système combinant compteurs analogiques et écran. Un système que l’on aimerait bien voir apparaître rapidement sur lors des liftings du reste de la gamme (je pense notamment à la Kia Stinger que j’avais testée et appréciée).

Kia XCeed - intérieur pack jaune

Si vous trouvez les intérieurs noirs un peu trop fades, vous pouvez opter en option sur la finition Premium pour un intérieur intégrant des touches de jaunes, avec des surpiqûres sur les sièges, mais aussi avec quelques inserts “jaune métallisé” sur la planche de bord et ailleurs dans la voiture. Cela se combine notamment très bien avec la teinte extérieure “Jaune Equinoxe” de lancement du XCeed. J’avoue que j’aurais aimé que cette personnalisation soit disponible en plusieurs coloris pour s’harmoniser avec la teinte de la carrosserie, cela aurait amené un peu de gaieté dans les intérieurs qui sont un peu tristes en full black, mais l’intérieur avec des touches de jaune pour une voiture bleue ou rouge, je ne suis pas sûre que l’effet soit du meilleur goût.

Kia XCeed

Au volant du Kia XCeed

Comme je vous le disais en introduction, cet essai était un peu particulier, car concentré sur une circulation urbaine. Je peux même dire que l’on a fait un circuit très touristique au sein des principaux monuments de Berlin, une ville que je découvrais par la même occasion.

Kia XCeed au volant

Si l’on a pris un bout de voie rapide qui nous a permis une pointe jusqu’à 90 km/h sur quelques centaines de mètres avant d’atterrir dans un bouchon, le reste du trajet c’est surtout fait à vitesse modérée entre deux feux rouges, difficile donc de juger du comportement routier dans son ensemble, ni de la consommation. Par contre j’ai pu tester plusieurs aides à la conduite lors des trajets, il faut dire que XCeed est bien doté en la matière, dès le premier niveau de finition vous aurez quelques aides pratiques, qui se compléteront au fur et à mesure de la montée en gamme.

Kia XCeed

On peut donc retrouver dans le XCeed : le régulateur de vitesse adaptatif, la surveillance des angles morts, le système de freinage d’urgence autonome avec détection des piétons, la reconnaissance des panneaux, l’aide au stationnement, le maintien dans la file, l’alerte vigilance du conducteur, et assez utile aussi le “trafic jam assist” pour pouvoir laisser la voiture gérer accélération et freinage dans une circulation dense, voire carrément embouteillée (oui c’est quand même parfois agréable de déléguer un peu la conduite dans les bouchons).

Kia XCeed

J’ai eu l’occasion sur cet essai de tester deux motorisations, et même si la version PHEV (plug-in hybride) qui doit arriver sur XCeed prochainement aurait été la plus adaptée sur ce terrain de jeu, c’est deux motorisations essence que j’ai prises en main :

  • 1,4 litre T-GDi 140 ch DCT7
  • 1,6 litre T-GDi 204 ch DCT7
Kia XCeed

La version de 204 ch c’était vraiment pour le plaisir égoïste, car concrètement je n’ai pas utilisé la moitié de sa puissance pour faire mon itinéraire touristique dans les rues de Berlin, mais avec son mode sport, elle offre un peu de punch qui est assez agréable, mais qui bien sûr à un intérêt limité en ville, car plus gourmand. Par contre la motorisation 140 ch offre apparemment le meilleur compromis.

En tout cas pour ce que j’en ai testé, et les deux versions en boîte automatique 7 rapports, je n’ai rien eu à reprocher à ces motorisations qui offrent souplesse et réactivité suffisante. Je ne pourrais pas trop vous parler des bruits du moteur 1.4 litre de 140 ch, car il a été beaucoup été masqué par notre test de la qualité du système audio, le 1.6 litre est lui relativement discret.

Kia XCeed

Je ne peux hélas pas vraiment vous parler des capacités du châssis ou des suspensions, enfin en ce qui concerne l’amortissement certaines rues pavées nous ont permis de tester le confort du Kia XCeed dans ces situations pas toujours agréables en ville, et c’est plutôt approuvé.

En bref

Ce n’est pas le test le plus complet que j’ai pu faire d’un véhicule, cela dit j’ai pu l’utiliser dans un environnement qui lui sera probablement très familier. Ce modèle qui complète la gamme Ceed, le fait avec brio, je n’ai pas vraiment de reproche à lui faire.

Une prise en main qui s’est faite facilement, malgré l’évolution dans un milieu urbain assez dense en trafic et qui m’était inconnu. On a donc un véhicule esthétiquement réussi avec une ligne dynamique, un modèle bien équipé dès le second niveau de finition. Mais les deux dernières finitions, Launch Edition et Premium, vous offriront vraiment un véhicule où il ne manquera rien par rapport à des marques premium.

Kia XCeed

J’ai pu apprécier son confort, son agilité en ville et sa technologie embarquée, et je pense qu’il en sera de même pour vous, que vous soyez habitués aux marques généralistes et même si vous avez connu certaines marques du créneau Premium (oui j’ose). Si ce modèle vous intéresse, son tarif débute dès 24 990 € (pour le 1,0 litre Turbo-essence T-GDi 120 ch BVM6 ISG finition Motion), mais nos modèles de test tournaient plutôt autour des 35 000 – 37 000 € sachant que nos motorisations testées accuseront d’un malus pour leurs émissions CO2 (130 g/km pour le 140 ch et 143 g/km pour la version 204 ch en NEDC corrélé). Mais à ce prix là, n’oubliez pas que vous avez toujours accès aux 7 ans de garantie Kia.

Kia XCeed

Une dernière information assez récente pour conclure cet essai, le Kia XCeed s’est vu décerner le prix du « Meilleur véhicule de moins de 35 000 euros » face à 58 concurrents, lors d’une élection annuelle organisée par les magazines allemands Auto Bild et Bild am Sonntag. Une récompense intéressante au pays des véhicules premium allemands, je vous laisse méditer là-dessus.

L'avis parfaitement subjectif de Miss280ch // Kia XCeed
Overall
7.5/10
7.5/10
  • Look Global - 8/10
    8/10
  • Motorisation - 6.5/10
    6.5/10
  • Confort & équipements - 8/10
    8/10
  • Rapport Qualité / Prix - 7.5/10
    7.5/10

La testeuse en dit :

Un essai qui n’a pas permis de tester toutes les capacités dynamiques du modèle, mais pour autant un bon aperçu de ses qualités au quotidien. Le nouveau Kia XCeed a des arguments à faire valoir : un look réussi, une offre technologique complète, et si c’est dans sa version PHEV qu’il aurait été pertinent de tester le modèle dans les rues de Berlin, les deux motorisations essence de 140 et 204 ch sont intéressantes. Un modèle qui risque de faire de l’ombre aux autres références de la gamme Ceed.

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.