Actualité

Le possible retour de MG dans certains pays européens est-il vraiment une surprise ?

MG MG3 & MG GS 2017
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Que les fans de la marque ne s’enthousiasment pas trop vite, on est loin des modèles comme la MGB ou la TF qui ont pu charmer certains. Là on parle surtout de MG dans ce qu’il y a de plus rationnel (voire même low cost), elles s’appellent notamment MG3, MG5, MG6 ou GS et sont chinoises (groupe SAIC).

A l’occasion du salon automobile de Shanghai qui se tenait ces derniers jours, les médias automobiles ont tous (ou presque) parlé du possible retour de MG en Europe dès 2019. Ce qui m’a décidé à faire ce court article du jour, c’est que la plupart des communications m’ont prêté à sourire pour plusieurs raisons :

  1. Parce que comme beaucoup (pas vraiment passionnés par la vie de cette marque anglaise) je pensais MG plus ou moins morte depuis 2005, alors imaginez ma surprise quand j’ai croisé le logo MG très régulièrement sur les routes de Thaïlande cet hiver (cela m’avait moins frappé les années précédentes). J’ai donc vite cherché à mettre à jour mes connaissances sur le sujet en Janvier.
  2. Apparemment certains journalistes semblent considérer que le Brexit est acté depuis fort longtemps, puisqu’on parle d’un retour en Europe alors que MG est commercialisé depuis 2011 au Royaume Uni, quelques années après le rachat par le groupe chinois (voir l’article Boitier Rouge sur MG). Mais bon OK ils sont un peu à part les anglais 😉
  3. Franchement vous croyez vraiment que les chinois s’éclatent à racheter des marques européennes mourantes juste pour le fun ? Ils créent plus de marques que nous (européens), donc s’ils rachètent un navire qui sombre ce n’est certainement pas juste pour faire joli dans leur pays (ou acheter des technologies qu’ils ont déjà en sous-traitance). Il faut dire que Tata (groupe Indien) est un bon exemple à suivre pour les groupes chinois, s’ils rachètent des marques européennes c’est généralement qu’ils espèrent mettre ainsi un pied dans la porte.

L’histoire de MG semble malgré tout toujours agitée, l’usine de Longbridge (UK) a été un temps remise en service pour assembler les modèles commercialisés en Angleterre avant d’être fermée l’automne dernier pour des optimisations de coût. Pourtant les ventes de MG (MG3 et MG GS) sont en hausse outre-manche avec un peu moins de 4200 véhicules vendus en 2016 (parmi les plus fortes croissances du marché anglais +33%). Pas si mal pour une marque chinoise, non ?

MG GS MG MG3

D’un autre côté en Thaïlande la marque lançait sa deuxième usine (pratique en Thaïlande on a le volant à droite comme au UK, on sait où seront assemblées celles destinées au marché anglais), ce qui explique certainement pourquoi on croise de plus en plus de MG sur place, surtout des MG3 qui changent un peu des Honda Jazz et Toyota Yaris qui monopolisaient le créneau des citadines.

Bref si la marque espère se relancer en France d’ici fin 2019, cela sera surement avec son SUV MG GS ou ZS (lancé sur le marché chinois) et sa citadine MG3 comme au Royaume Uni en essayant de chasser sur les terres de Dacia… La MG3 débute à £8695 (10 300€) et le GS à £15095 (17 900€), j’aurais pu penser que les prix allaient être tirés à la baisse dans les autres pays européen pour gagner des parts de marché mais quand je vois qu’en Thailande la MG3 débute à plus de 12 000€ et la GS à plus de 23 500€. Je me dis “affaire à suivre” pour connaître son positionnement tarifaire et stratégique.

Pour ma part, j’espère plutôt qu’ils lanceront des modèles plus sexy comme leur concept dévoilé à Shanghai le MG e-motion parce que je serais curieuse de voir si les chinois seraient capable de mettre un coup de pied dans la fourmilière des véhicules électriques (ou hybrides)… on peut toujours rêver… reste qu’il y a beaucoup de questions à résoudre avant que la marque se vende ici de nouveau, notamment comment reconstruire un réseau même si les ventes pourraient être faites via Internet, il y aura l’entretien à assurer.

mg concept e-motion shanghaimg concept e-motion shanghai

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

Laisser un commentaire