Evenements auto

GIMS 2018 : Quand Jeep ose faire la nique à Lamborghini

Jeep Grand Cherokee Trackhawk- geneve 2018
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Début décembre le SSUV (super SUV) de Lamborghini était lancé en grande pompe. La présentation officielle de l’Urus s’accompagnait de nombreux superlatifs : suv le plus puissant, le plus rapide, le plus performant … il était soit encensé, soit vivement critiqué sur son style et son intérêt, mais dans tous les cas il a fait couler beaucoup d’encre. Hélas pour lui, il n’aura pas fallu bien longtemps pour que ce nouveau roi de la jungle urbaine chic et choc se fassent détrôner par un concurrent que l’on attendait pas forcément, le Jeep Grand Cherokee Trackhawk.

lamborghini urus - geneve 2018

Enfin concurrent, c’est toujours un peu délicat de mélanger les torchons et les serviettes, vous me passerez l’image un peu désuète, mais c’était le meilleur moyen de dire que même si en terme de performances on a sur le papier deux produits comparables, sur le reste on se retrouve avec deux philosophies relativement opposées. N’empêche que si Jeep n’a pas le positionnement “luxe à l’européenne” que Lamborghini propose à ses clients, ils ont présenté à Genève un gros joujou qui remet un peu à sa place le produit haute performance du taureau italien (enfin germano-italien).

Lamborghini Urus : Le Super-SUV n’est peut-être pas si “super”

J’aurais tendance à dire qui aime bien châtie bien … même si au moment du lancement j’ai eu une sorte de haut-le-coeur face au design de ce Urus, je dois dire que maintenant que je l’ai vu sur le salon de Genève, je trouve son dessin moins choquant, on fini par s’habituer à tout. Au moins l’ADN de Lamborghini est indéniable, et puis on avait tous eu la même réaction quand Porsche s’est lancé dans le SUV (ou le Diesel), quand Bentley s’y est mis avec son Bentayga, et sans surprise on sera outré de découvrir le premier Rolls Royce SUV ou celui de Bugatti ou tout autre marque du même acabit …

Bref si vous n’avez pas suivi le lancement du Lamborghini Urus, outre son style atypique il cache sous le capot un moteur de 650 ch pour 850 Nm de couple (de 2250 à 4500 trs/min) issu d’un bloc moteur que certains possesseurs de Cayenne Turbo connaissent déjà. Le 0 à 100 km/h est absorbé en 3.6 sec, ce qui est bien pour un bébé de 2.2 tonnes. Côté prix, une fois rajoutés les taxes et malus, le Lamborghini Urus s’acquiert à plus de 200 000€.

lamborghini urus - geneve 2018

Jeep sort les muscles américains pour son Trackhawk

Si on remarque en un coup d’oeil le travail sur l’aérodynamisme de l’Urus, le Jeep Grand Cherokee Trackhawk est quant à lui “juste” une version encore plus musclée de son Grand Cherokee, c’est simple mais tout aussi efficace. Il est en quelque sorte une suite logique au Grand Cherokee SRT qui offrait déjà 468 ch avec un bon gros V8 atmosphérique.

Jeep Grand Cherokee Trackhawk- geneve 2018

A Genève, Jeep en plus d’annoncer le renouvellement de son Wrangler et de son Cherokee, qui m’intéressent mais sans me faire grimper au plafond, m’a par contre carrément scotché sur place quand j’ai découvert que ce gros SUV / 4×4 dans sa livrée rouge métal Redline au centre de l’imposant stand Jeep arriverait en Europe avec plus de 700 ch sous le capot. 707 ch ou 717 ch il faudra attendre la fin des homologations pour vraiment connaître le chiffre précis. Démesuré ? Certainement un peu, mais c’est très sympa de voir que les marques historiques du segment n’ont pas baissé les bras face à l’offensive des marques haut de gamme.

Jeep Grand Cherokee Trackhawk- geneve 2018

Ce que l’on sait déjà du Grand Cherokee Trackhawk, c’est qu’il cache sous son capot un V8 suralimenté de 6.2 litres avec plus de 700 ch et un couple de 868 Nm. Il est couplé à une boite automatique à 8 rapports. Petite pointe de déception c’est qu’il est annoncé sur le 0 à 100 km/h à 3.7 sec, là où j’avoue que j’aurais bien aimé qu’il grappille quelques dixièmes de secondes pour embêter encore plus Lamborghini (juste pour le fun).

Jeep Grand Cherokee Trackhawk- geneve 2018

Si on ne peut pas comparer le luxe de l’intérieur et de l’équipement Lamborghini avec l’offre de Jeep en la matière, ce Trackhawk se positionne quand même dans la catégorie des SUV haut de gamme confortables et bien équipés, et je pense bien qu’il va plaire à une certaine clientèle qui n’opterait pas forcément pour un Bentayga, un Cayenne ou un Urus…. Mais nous en saurons plus quand il débarquera vers chez nous, apparemment à la fin du premier semestre.

Jeep Grand Cherokee Trackhawk- geneve 2018

Rien que pour l’audace moi je suis dis “Bravo Jeep !” … je suis curieuse quand même d’en connaître le positionnement tarifaire et les performances concrètes sur la route (voire en hors piste).

Pour du plus loufoque il reste le Range Rover SV coupé

Ce n’est pas le premier modèle de la marque proposé en 3 portes, mais oser sortir de nouveau ce genre de produits maintenant semble un pari un peu fou. Du moins si on part du principe que les SUV sont généralement des voitures qui sont “pratiques” en terme d’habitabilité.

range rover sv coupe

Là on se retrouve avec un 4×4 à 3 portes avec un intérieur très luxueux et sous le capot un V8 de 565 ch. Un produit atypique mais finalement so british …  bon cette petite excentricité se paye quand même un peu moins de 300 000€, mais pour un produit limité à 999 exemplaires c’est un véhicule que certains spéculateurs vont adorer. Et si vous voulez en savoir plus, Boitier Rouge en parle mieux que moi : Range Rover SV Coupé : retour aux sources pour un collector

Pour ma part je reste bluffée par les capacités de certains Range Rover et notamment du Range Rover Sport PHEV que l’on a vu s’illustrer dans un défi plutôt corsé appelé Challenge du Dragon, mais je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir la vidéo (que vous avez peut-être déjà vu sur les réseaux sociaux) :

Même si je préfère les berlines, coupés ou cabriolets, je dois bien admettre que certains SUV et 4×4 proposent des performances assez déroutantes qui pour moi dépassent les clivages “haut sur pattes” vs “cul au sol” 😉

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Passionnée d'automobiles surtout quand elles ont des chevaux sous le capot, je parle des voitures sans me limiter à la palette des couleurs des citadines... .

Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois mais toujours avec humour.

Basée en Alsace, je profite pleinement de l'autobahn illimitée pour taquiner les VMax des voitures...

2 commentaires

Laisser un commentaire