Pub & Marketing

Lexus ou comment promouvoir l’hybride avec un message simple

Publicité hybride Lexus - rentrée 2016
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

Ce n’est pas la première fois que je parle d’une publicité Lexus sur le blog Miss280ch, j’aime généralement bien les vidéos réalisées par cette marque pour promouvoir leurs modèles ou leur technologie hybride. J’avais notamment consacré un article à la pub pour le modèle IS que je trouvais d’une esthétique et d’une élégance très appréciable au milieu des autres publicités automobiles du paysage audiovisuel français.

Lexus s’adresse à un public de CSP+, la marque utilise donc leurs codes et leurs habitudes pour les toucher. Depuis mi-septembre, on a pu voir débarquer sur nos écrans la publicité pour la gamme hybride Lexus (en parallèle des publicités pour l’hybride Toyota). Je vais vous dire pourquoi cette publicité me parle, me plait et ne me lasse toujours pas après de nombreux passages.

https://www.youtube.com/watch?v=k3yl2_T9aJs

1/ On ne cache pas le haut de gamme

Premier point appréciable, c’est la Lexus LC 500h qui est à l’honneur dans cette publicité. Pourtant ce nouveau coupé haut de gamme de la marque ne devrait être commercialisé qu’à partir du printemps 2017, c’est donc déjà assez osé de la mettre en avant dès maintenant. Mais en même temps c’est très malin, car comme la publicité BMW de l’époque pour l’i3 où on apercevait l’i8, ils communiquent sur une magnifique vitrine du savoir-faire de la marque. Il faut dire que je ne suis pas insensible aux charmes de ce modèle LC, cela doit jouer.

2/ On fait un pied de nez aux hybrides rechargeables l’air de rien

Ce que j’aime beaucoup dans les scènes d’introduction, c’est que ces situations liées aux problèmes de batteries, on les a tous rencontré au moins une fois que cela soit dans des situations similaires (professionnelles) que dans d’autres cadres (plus privés). Cela génère des émotions aussi bien un peu de moquerie “ah ! ah ! pas de chance !!” et de compassion “oh mince les pauvres”, en tout cas cela ne laisse pas indifférent. D’ailleurs personnellement pour mes voyages, j’aime toujours les billets papiers / imprimés, c’est toujours plus sûr qu’un Smartphone (ça c’est la stressée du voyage qui parle) et cela évite de rester bloqué à l’aéroport faute de batterie.

On regrettera peut-être quand même l’absence d’un rôle féminin dans les 3 personnages principaux, mais bon une femme n’aurait probablement pas oublié de prendre le câble de recharge ou d’avoir vérifié l’autonomie restante, on est tellement parfaites 😉

Bref la première lecture de la publicité, touche ceux qui ont déjà vécus des situations similaires avec l’embarras ou les problèmes suscités par de plus en plus de produits à batterie mais aussi les limites qu’on leur connait et qui touchent jusqu’aux voitures maintenant. La deuxième lecture est donc surtout un tacle aux véhicules hybrides “plug-in” (à brancher) et aux voitures électriques par la même occasion, car oui sans branchement ces voitures perdent leur avantage. Là où les Lexus (comme les hybrides Toyota) n’ont besoin d’aucune recharge (si ce n’est de les remplir d’essence) pour fonctionner.

D’ailleurs le projet de la loi de finance 2017 de supprimer le bonus écologique pour les véhicules hybrides classiques me semble complètement aberrant (même si celui-ci avait déjà fondu comme neige au soleil). Certes leur autonomie full électrique n’est pas transcendante, mais au moins on n’a pas besoin de consommer d’énergie non-propre (nucléaire notamment) via une prise de courant pour les recharger (et surtout d’en trouver des prises, car en ville, lieu de prédilection d’une hybride, on n’y a pas toujours accès aussi facilement). Là dessus il y a quelque chose qui m’échappe mais ce n’est pas l’objet de l’article.

3/ On marque les esprits par la musique

Généralement les publicités Lexus sont toujours reconnaissables aux musiques qui les accompagnent, car elles font tout le job, la voix off n’étant présente que pour conclure la vidéo (et encore lorsqu’il y en a une).

Ici c’est quelques notes assez swing de Teddy Wilson (et son orchestre) avec la voix de Billie Holiday avec pour titre “I’ll Never Fail You” de 1938. Elle se démarque donc facilement des autres publicités par ses sonorités jazz / swing et cette voix comme on n’en fait plus (ou peu), et rien que le titre “Je ne vous laisserai jamais tomber” est encore un joli pied de nez qui colle bien au message de la publicité (un peu comme “boum” de Charles Trenet pour les Smartphone Samsung mais ça c’était moins volontaire à priori 😀 ).

Pour ma part je trouve que c’est un sans faute, mais après les goûts sont différents pour tous, heureusement il en faut pour tous les goûts 🙂

C’est toujours mieux que les pubs Opel ou Peugeot du moment

D’un autre côté, il faut dire qu’il y a en face des publicités très maladroites qui tournent en boucle comme la publicité pour l’Opel OnStar… qui en gros vous fait comprendre qu’il vous faut absolument un bouton d’appel des secours pour être “IN”, notamment parce que :
– Vous êtes très certainement de piètres conducteurs qui n’ont que des accidents si vous roulez en Opel
– Vous avez de fortes chances de tomber en panne avec votre Opel donc le bouton est utile

Sinon à quoi bon mettre en avant cette technologie dans une publicité TV (qui coute un bras je vous le rappelle) si votre voiture ne tombe jamais en panne et n’est pas source d’accidents plus que de raison (d’ailleurs le bouton SOS va devenir obligatoire sur l’ensemble des nouveaux véhicules et en équipe déjà un certain nombre sans en avoir fait des caisses à ce sujet)…  Moi je ne sais pas, mais je trouve ça louche quand même … désolé je n’ai trouvé la vidéo qu’en allemand

https://www.youtube.com/watch?v=sDMIUbgQjPs

Et je n’apprécie toujours pas les pubs Peugeot qui tendent à faire passer leurs clients pour des c*ns… Dommage car certaines de leurs publicités sont vraiment très jolies aussi, mais on retient essentiellement que celles qui mettent en scène des clients bêtes ou naïfs… 🙁

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

8 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.