Essai

A la découverte de la gamme Lexus RC

Lexus RC 200t
Raphaelle
Rédigé par Raphaelle

J’ai été invitée par Lexus pour essayer la gamme RC et GS, ainsi que d’autres modèles, c’était l’occasion pour moi de me pencher plus en détail sur cette marque. Je me rends compte que je connais globalement certains modèles de Lexus, d’autres beaucoup moins, mais cette sortie a été l’occasion de me remettre à niveau sur une foule de petites choses qui n’avaient pas forcément attiré mon attention auparavant, et que je vais essayer de partager avec vous (attention ça va être long).

lexus_rc_gs lexus_is-ct-nx-rx

En quelques heures j’ai pu tester sur des parcours routiers plus ou moins long la GS 450h, la RC 200t, l’IS 300h et le NX 300h et la RC F sur piste. Toujours trop bref pour une prise en main complète mais cela donne déjà une première idée que je confirmerais peut-être avec des tests plus poussés de l’un ou l’autre modèle dans l’année.

La gamme RC :

Aujourd’hui on se concentre donc sur les Lexus RC dans leurs différentes variantes. Ce coupé premium aux lignes trapues me plait beaucoup en termes d’esthétique extérieure, mais je n’avais aucune idée de ce qu’il donnait coté motorisation. D’ailleurs ce qui est surprenant dans cette gamme RC, c’est qu’elle comporte deux moteurs non hybrides, pour une marque qui vend essentiellement des voitures hybrides en France (99% des ventes), c’est assez paradoxal, mais très intéressant pour moi qui n’est pas encore convaincue par l’hybride (pour mon utilisation du moins).

On a donc dans la gamme RC : la RC 300h (moteur full hybrid) et la RC 200t (moteur 4 cylindres turbocompressé), ainsi que la RC F pour la gamme performance (moteur V8 atmosphérique). La motorisation 300h se retrouve dans d’autres modèles, c’est d’ailleurs sur la IS et le NX que l’on a testé ce moteur car on a privilégié pour le trajet le plus long la RC 200t.

Coté finitions, il y a 4 choix : Luxe, Executive, F Sport et F Sport Executive. On peut facilement différencier les finitions luxe et executive des deux F Sport par leur calandre. Les F Sport ont la fameuse calandre en nid d’abeilles (dit “maillage F”) alors que les deux autres finitions ont une calandre avec des “bâtons” verticaux comme certaines baleines (d’ailleurs dans les autres gammes ces barres sont à l’horizontal, seule la RC les a en vertical pour souligner le côté imposant et bas du coupé).

lexus_rc200t-13

A l’intérieur :

Les propriétaires d’IS ne seraient pas trop dépaysés par l’intérieur de cette RC, pour ma part j’ai des sentiments assez partagés sur cet habitacle et j’ai une petite préférence du coup pour celui de la GS ou même celui du NX (moi qui n’aime pas spécialement les SUV…). Je ne remets pas du tout en question la qualité des éléments qui est clairement au rendez-vous, mais pour moi ça manque un peu de finesse et d’élégance. On est sur une console centrale qui fait assez massive, et du coup l’ensemble est un peu lourd visuellement, j’avais l’impression d’avoir une planche de bord énorme surtout quand j’étais assise en passager. Au volant par contre on trouve assez vite ses marques, et les sièges offrent un bon confort et maintient, la position de conduite est agréable.

lexus_rc200t-6

Il ne faut pas oublier que la cible principale de Lexus en France est une clientèle qui reste assez mature (c’est bon je n’ai froissé personne ?), l’intérieur semble donc assez cohérent mais bon moi je suis une jeune femme dynamique très “coupé sport” mais un peu plus “funky” dans l’âme dans la mesure du possible, je n’adhère pas à 100% (même si la RC F propose en option du carbone qui ajoute une touche plus racée, pour la RC on repassera). Du coup c’est vraiment un goût personnel que j’exprime et je vous laisse en juger avec les quelques photos que j’ai pris.

On comprend assez vite l’usage des commandes disponibles, mais il aura fallu quelques explications supplémentaires pour découvrir une fonctionnalité disponible sur notre RC 200t au niveau du tachymètre / compte tours … qui bascule l’affichage d’un mode à un autre.

Et sinon le GPS est relativement bien positionné mais il a des indications parfois étranges, par exemple sur un rond point il adore vous dire “bientôt sortie” (en gros qu’il faut sortir du rond point) mais qui fait un peu “moi compris moi sortir rond point” ce qui est devenu un élément de déconne avec mon copilote du jour Boitier Rouge, on s’amuse de peu des fois 😉

Les motorisations :

On a donc principalement deux motorisations, la RC F étant un peu à part. Le moteur 300h que l’on pourra nommer “motorisation du bon père de famille” et le 200t dit “le petit moteur sportif”.

Coté 300h, il s’agit d’un moteur “full hybrid” avec un 4 cylindres 2.5L de 181ch d’une part et d’un moteur électrique de 143ch d’autre part, avec une puissance combinée de 223ch. Ce n’est pas un foudre de guerre, mais il se rattrape par des consommations basses de 4.7l/100km. Je connais encore mal les hybrides, du coup j’ai du mal à juger de la pertinence de cette motorisation. Je trouve cela un peu trop juste, enfin trop mou, pour un coupé de ce type (cela me choque moins sur l’IS que sur cette RC).

En plus la boite associée va chercher le couple max qui est assez haut perché, on a du coup l’impression de rapports interminables et peu pêchus. Mais voilà j’ai un référentiel qui est plus orienté “auto sportive”, mais si je me mets dans la peau du bon père de famille qui adopte la conduite souple et écologique cela semble vite plus cohérent. Maintenant avec la gueule de la RC, la motorisation 450h que l’on retrouve sur la GS aurait sûrement été un plus pour la polyvalence de l’auto. La vrai question est : est-ce qu’un “bon père de famille” irait rouler en RC 300h ? Il faut croire que oui…

lexus_rc200t-11

Coté 200t, on a un moteur essence 4 cylindres turbo de 245ch avec un couple de 350Nm, ce qui en fait une petite motorisation plutôt fun mais rapportée au poids de l’auto ce n’est pas non plus transcendant sur le papier (1725kg la bestiole). Si on veut vraiment s’amuser il faudra économiser pour se payer une RC F qui offre une vrai solution performante. Niveau consommation mixte elle est annoncée à 7.2L/km ce qui est très raisonnable, mais on a été au dessus le temps de l’essai (peu surprenant). Mais même si les chiffres ne sont pas les plus extraordinaires, on a une voiture qui procure un bon agrément de conduite avec sa boite 8 (issue de la RC F) et que j’ai beaucoup apprécié conduire. 

Agrément de conduite :

Là c’est surtout la RC 200t dont je peux parler, on a une voiture avec un châssis rigide, un centre de gravité très bas et qui donc tient bien la route. Pas ou peu de surprises sur la tenue de route, elle ne prend pas en défaut le conducteur, si ce n’est en forçant un peu sur certains virages où j’ai noté un peu de survirage mais c’est aussi lié à son poids sur les petites routes du Sud, elle réagit au doigt et à l’oeil dans la majeur partie des situations. En prime le confort pour le conducteur et le passager est là avec un bon travail au niveau de l’acoustique.

J’apprécie le sélecteur surtout une fois passé en mode “Sport S” (pour notre modèle F Sport, il est absent des autres finitions) qui offre un peu plus de dynamisme à l’ensemble, mais les changements de mode ne sont pas vraiment spectaculaires dans les autres cas (enfin du moins pas les conditions de notre test).

lexus_rc200t-7

Pour moi la RC (200t) est vraiment un bon coupé qui permet aussi bien d’enquiller les kilomètres sans stress ni inconfort que de se faire un petit plaisir sur la route du travail. On notera cependant que la Vmax de la 300h est de 190km/h (un peu juste pour l’autoroute allemande) et de 230km/h pour la 200t ce qui me plait déjà plus pour mes crochets germaniques, difficile cependant de parler du comportement routier à ces vitesses là, les essais ne sont pas adaptés au test de ces vitesses même si une pointe ou deux (en mode chauffarde… oups) m’a conforté dans la qualité de la voiture sur ce point.

La RC F sur piste :

Qu’il était frustrant de n’avoir pu tester la RC F que sur piste, même si c’est le lieu qui permet le mieux d’exploiter ses compétences en terme de sportivité et de tenue de route en toute sécurité (pour le permis), mais pour moi une voiture de ce type c’est aussi les petits plaisirs simples d’une courte accélération en sortie de péages (certains comprendront)… pour écouter chanter le moteur et sentir la poussée de la mécanique.

La RC F c’est un V8 5.0L atmosphérique qui développe 477ch avec un couple de 530Nm sur une plage comprise entre 4800 et 5600 tr/min. On a donc des chiffres assez excitants avec un moteur qui n’est pas passé par la case downsizing … un régal pour les oreilles et pour le pied droit…

On la distingue facilement de sa petite soeur RC avec sa prise d’air sur le capot et ses 4 sorties d’échappement à l’arrière. D’autres éléments aérodynamiques et mécaniques permettront aussi la distinction, mais ceux là sont les plus évidents même pour les néophytes. Esthétiquement elle est donc encore plus bestiale… ce n’est pas étonnant qu’elle m’ait tapé à l’oeil sur les derniers salons où je l’ai vu.

Pour revenir à la prise en main, les exercices sur piste (anneau de vitesse d’un coté et piste adhérence de l’autre) étaient l’occasion de jouer avec l’auto accompagné d’instructeurs qualifiés. Bref que dire d’autre qu’elle est performante aussi bien pour la vitesse, que les freinages ou l’agilité… par contre on évitera de vouloir faire du drift avec je la trouve particulièrement mauvaise dans cet exercice (même la GS F semblait plus équilibrée pour cela) elle décroche d’un coup sec et n’est pas facile à maintenir… d’ailleurs je l’ai mis dans l’herbe pendant l’exercice (pourtant avec la 350Z j’ai pris l’habitude d’avoir une voiture qui glisse de l’arrière train …comme quoi).

lexus_rcf-oups

Maintenant j’aimerais avoir l’occasion de voir si ce modèle est vraiment polyvalent du comportement sage à celui beaucoup plus taquin… je pense que oui mais à confirmer.

Mon point de vue sur la gamme RC en bref :

  1. J’aime la ligne de ce modèle (même si je ne la prendrais pas en gris car ça ne lui va vraiment pas… #troll), je sais bien que ce style un peu costaud ne plaira pas à tous mais bon comme toujours il en faut pour tout le monde.
  2. J’aime assez la qualité des composants à l’intérieur de l’habitacle, même si je n’apprécie pas forcément l’esthétique de la planche de bord et surtout de la console centrale.
  3. Si je devais opter pour une finition, sans hésitation je choisis une F Sport ou F Sport executive, rien que pour la calandre car elle donne vraiment une âme à la voiture plus que celle de la finition luxe et executive simple (plus vieillotte je trouve).
  4. Forcément avec un coupé de ce genre j’opte aussi plus volontiers pour la motorisation 200t que pour la conduite tranquille de la 300h
  5. Je pense qu’il est dommage de ne pas avoir la motorisation 450h sur ce modèle, même si la boite de vitesse qu’elle soit sur la 300h ou la 450h n’est pas ce qui est le plus top (on en reparlera sur l’article de la GS).
  6. J’apprécie d’avoir une marque qui propose un bon nombre d’équipements de série (comme souvent chez les constructeurs japonais), où il n’est pas nécessaire d’avoir un catalogue de 300 pages d’options (comme les allemandes) qui font grimper la facture globale.

En parlant de facture, si vous vous intéressez au prix parce que je n’en ai pas parlé jusqu’à maintenant, voici les prix de base (à la date de l’article) :

  • RC 300h Luxe > 49 990€
  • RC 300h F Sport > 54 390€
  • RC 300h Executive > 58 790€
  • RC 300h F Sport Executive > 59 990€
  • RC 200t F Sport > 54 390€
  • RC 200t F Sport Executive > 59 990€
  • RC F > 79 790€
  • RC F GT > 88 790€
  • RC F Carbon > 91 990€

Coté options sur les modèles qui ne l’ont pas en série : peinture métallisée 1000 euros, toit ouvrant électrique 1200€ et système de sécurité précollision + régulateur de vitesse adaptatif 1200€ (et c’est tout).

Galerie RC :

lexus_rc200t lexus_rc200t-2 lexus_rc200t-4 lexus_rc200t-3 lexus_rc200t-5 lexus_rc200t-6 lexus_rc200t-7 lexus_rc200t-8 lexus_rc200t-10 lexus_rc200t-11 lexus_rc200t-12 lexus_rc200t-9 lexus_rc200t-13 lexus_rc200t-14lexus_rc_bleu lexus_rc300h-int lexus_rc200t-int3 lexus_rc200t-int2 lexus_rc200t-int

Galerie RC F :

lexus_rcf3 lexus_rcf4 lexus_rcf5 lexus_rcf2 lexus_rcflexus_rcf-piste

 

A propos de l'auteur

Raphaelle

Raphaelle

Avoir des chromosomes XX n'empêche pas d'apprécier les voitures et les belles mécaniques, bien au contraire. Je pense même que cela permet d'apporter un regard différent sur le secteur automobile, sans pour autant devoir se limiter à commenter la palette des couleurs des citadines.

J'ai grandi baignée dans l'univers automobile, je me suis fait plaisir avec des sportives raisonnables, j'ai passé des heures voire des week-ends au sein de clubs automobiles. Depuis maintenant plus de 7 ans, j'édite seule le site Miss280ch. Entre coups de coeur et coups de gueule, je m'exprime souvent sans langue de bois, mais toujours avec humour et honnêteté.

Basée en Alsace, je profite de l'Autobahn illimité pour taquiner les VMax des voitures ou des Vosges pour tester les châssis ... ce terrain de jeu est parfait.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.